Vous êtes ici

23 Septembre 2015

Prix Georges Brassens 2015 : "Les Gens dans l’enveloppe" d’Isabelle Monnin l’emporte

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page
Prix Georges Brassens 2015 : "Les Gens dans l’enveloppe" d’Isabelle Monnin l’emporte

Remis chaque année depuis 2006, le prix Georges Brassens vient de récompenser un objet hybride. Il s’agit en effet du très beau livre d’Isabelle Monnin assorti d’un CD d’Alex Beaupain, Les Gens dans l’enveloppe, paru en cette rentrée chez JC Lattès et dont la rédaction de MyBOOX vous conseille vivement la lecture ! 

Liberté de ton, impertinence, amour du verbe, côté populaire et accessible : telles sont les qualités requises pour remporter depuis 2006 le prix Georges Brassens. Isabelle Monnin et Alex Beaupain ne l’ont pas volé cette année avec leur très bel objet hybride Les Gens dans l’enveloppe comme vient de le dévoiler sur les réseaux sociaux l’éditeur JC Lattès.

 

Un projet sur la mémoire à la croisée de plusieurs arts

 

Très chaleureusement conseillé par la rédaction de MyBOOX, Les Gens dans l’enveloppe relève du projet un peu fou. Un jour de 2012, la journaliste et romancière apprend que l’on peut très aisément acheter sur internet des photographies d’inconnus. Fascinée par cette possibilité, elle acquiert un lot de 250 clichés des années 60 à 2000, cédé trois francs six sous par un brocanteur sur un site de vente en ligne. Elle les reçoit dans une grande enveloppe molletonnée et découvre avec stupeur des visages qu’elle ne connaît pas mais qui lui sont très vite familiers et une petite fille dont un portrait au pull rayé et yeux dans le vague frappe particulièrement l’auteur. L’idée jaillit un jour et ne lâche plus Isabelle Monnin : il faut qu’elle écrive leur vie. Une fiction d’abord. Ensuite elle tentera de les retrouver et de ranimer les Gens figés sur la pellicule. Pour être sincère, l’écriture du roman devra bien sûr précéder l’enquête et ne plus jamais connaître de retouche. Alex Beaupain qui renoue là avec sa patte des Chansons d’amour pose une bande-son tout en nuances où il fait intervenir des voix connues et anonymes, celles des Gens précisément qui ont accepté de prendre part à cette merveilleuse entreprise de mémoire.

 

N.S 

A lire aussi

"L'étreinte" : un roman tendre signé Flavie Flament

29 Septembre 2020

Flavie Flament publie un nouveau roman placé sous le signe de la tendresse : L'Étreinte (JC Lattès)...
"Graines de héros" : quand les auteurs s'engagent aux côtés de l'UNICEF

10 Septembre 2020

Le Livre de Poche s'engage en faveur de l'éducation en publiant Graines de héros , un ouvrage collectif dont une partie des bénéfices est...
"Petit pays" de Gaël Faye : l’adaptation enfin au cinéma

28 Août 2020

Attendue de pied ferme par les lecteurs depuis plusieurs mois, l’adaptation de Petit pays de Gaël Faye par Eric Barbier, dont la sortie a été...