Vous êtes ici

07 Mars 2024

Podcast « Le Soldat désaccordé » de Gilles Marchand : la poésie peut-elle se glisser au milieu de l’enfer de la guerre ?

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Imprimer la page
Gilles Marchand

Dans le soldat désaccordé, publié aux éditions du Livre de Poche, Gilles Marchand nous transporte dans les méandres tourmentés de l'Histoire avec son dernier roman qui se déroule pendant la première Guerre Mondiale.

Dans cet épisode de L’Intention, Gilles Marchand nous révèle son inspiration derrière l'écriture de son dernier roman.

Le soldat désaccordé dépeint le parcours d'un ancien combattant, blessé au front en 1914. Rongé par la culpabilité de ne plus pouvoir se battre mais qui, loin de se laisser abattre, s'engage dans une quête aussi noble que périlleuse : retrouver les soldats disparus pour pour permettre aux familles de faire leur deuil. Au fil de ses recherches sur un soldat disparu, notre héros découvre une histoire d'amour aussi bouleversante que méconnue.

Gilles Marchand nous explique que son admiration et sa fascination pour la Grande Guerre, ont été nourries par ses lectures et ses explorations des terres de Verdun, se traduisant par une volonté ardente de rendre hommage aux poilus, ces soldats anonymes et héroïques. Cependant, il nous révèle qu’il s’est confronté à un défi de taille : comment concilier la réalité brutale des tranchées avec la poésie de l'amour ?

"C’était une guerre avec des citoyens, c’étaient des instituteurs, des agriculteurs qui sont partis la faire, et je pense que c’est important de raconter ce sacrifice-là aux générations futures."

Pour lui, l'écriture doit être un équilibre subtil entre fiction et vérité historique, en évitant toute forme d'idéalisation. Ce désir de justesse l'a poussé à renouer avec ses études d'histoire, redécouvrant ainsi l'importance cruciale de se souvenir de cette guerre qui a façonné le destin du monde moderne. « Nous sommes le résultat de toute une histoire », souligne-t-il, insistant sur le devoir de mémoire qui nous incombe.

"Pour moi c’était assez confortable de me glisser sous la plume d’un jeune homme très amoureux [...] ça m’autorisait à écrire des poèmes un petit peu “fleur bleue”, très naïf. C’est un âge où quand on est amoureux, on est forcément naïf."

La poésie occupe également une place centrale dans le roman de Gilles Marchand, incarnée une passionnante histoire d'amour qu’un jeune homme a vécue au milieu de l'Enfer. Pour l'auteur, écrire de la poésie exige un certain détachement de soi et à travers ce personnage, Gilles Marchand retrouve le plaisir de jouer avec les mots, de les tisser en une mélodie envoûtante, malgré l'horreur de la guerre qui les entoure.

Ne manquez pas cet épisode où Gilles Marchand nous rappelle que même au coeur de la guerre, l'amour peut fleurir, témoignant de la résilience de l'esprit humain.

Camille Hou

A lire aussi

15 Avril 2024

Dans La Louisiane , publié aux éditions Stock, Julia Malye nous transporte à bord de "La Baleine" pour explorer une part oubliée de l'...

05 Avril 2024

Dans Assises , son premier roman publié chez Stock, Tiphaine Auzière plonge le lecteur au cœur des procès d’assises : des sujets d’une...

28 Mars 2024

Dans Les Corps hostiles , publié aux éditions Grasset, Stéphanie Polack nous plonge dans un récit qui interroge le couple, le désir et la quête d...