Vous êtes ici

13 Novembre 2019

"The Irishman" : découvrez le récit à l’origine du film de Martin Scorsese avant sa sortie sur Netflix

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

Attendu sur Netflix le 27 novembre en exclusivité, le nouveau film-événement de Martin Scorsese The Irishman - avec un casting époustouflant dont Robert de Niro et Al Pacino en tête d’affiche - est tiré du récit choc de Charles Brandt issu des entretiens réalisés avec Frank Sheeran dit l’Irlandais, intitulé J’ai tué Jimmy Hoffa (éditions du Masque). Rééditée avec l’affiche du film en couverture, cette véritable radiographie du milieu de la mafia dans les années 1960-1970 aux Etats-Unis est d’ores-et-déjà en librairie. Nous vous proposons de gagner trois exemplaires en jouant sur notre compte Instagram. 

Le nouveau film de Martin Scorsese est un événement et ce, à juste titre. D'abord parce qu’après de nombreux rebondissements, The Irishman sera enfin visible sur les écrans ce 27 novembre, qui plus en est exclusivité mondiale sur Netflix. Mais aussi parce que rien que le casting donne le tournis : Scorsese, Robert De Niro et Joe Pesci sont de nouveau réunis vingt ans après Casino et l'on assiste à un nouveau vrai face à face entre les monstres sacrés De Niro et Pacino après Heat en 1995 et La Loi et l'ordre en 2008, le premier dans le rôle de l’Irlandais qui donne son titre au film, le second sous les traits du syndicaliste Jimmy Hoffa. Une magnifique tête d’affiche à laquelle s’ajoutent encore Harvey Keitel et Anna Paquin, déjà réunis dans La Leçon de piano.

 

J’ai tué Jimmy Hoffa, le récit haletant de Charles Brandt d’après les interviews de Frank Sheeran 

 

Mais bien avant la rencontre exceptionnelle de tous ces mythes du grand écran, il y a un livre intitulé J’ai tué Jimmy Hoffa paru en début d’année aux éditions du Masque et tout juste réédité avec l’affiche du film en couverture. On y découvre les révélations de Frank Sheeran dit l’Irlandais, recueillies en 2003 par Charles Brandt, ancien procureur général du Delaware et avocat de Sheeran au moment de son arrestation en 1975 après la disparition trouble du célèbre syndicaliste Jimmy Hoffa.

 

Une radiographie de l’Amérique des années 1960-1970 digne d’un grand roman noir

 

Aussi haletant qu’un roman noir et complété d’un cahier de photos retraçant la vie de Sheeran (son expérience de soldat pendant la Seconde guerre mondiale, son entrée au service du chef de la mafia Russell Buffalino, son rapprochement avec les Teamsters, syndicat des camionneurs mené par Hoffa), l’ouvrage propose une véritable radiographie du milieu de la pègre dans les années 1960-1970. Car au-delà de la disparition trouble du syndicaliste le 30 juillet 1975 dont Sheeran, réputé pour "repeindre" les maisons du sang de ses victimes, avouera avoir été le bras armé, ces cinq années d’interviews fournissent également un éclairage fascinant sur d’autres assassinats tout aussi célèbres dont celui de John F. Kennedy. 
 

Avant de voir The Irishman de Martin Scorsese, découvrez vite J’ai tué Jimmy Hoffa (éditions du Masque) en essayant de gagner l’une des trois rééditions que nous mettons en jeu sur Instagram. 

N.S 

A lire aussi

18 Novembre 2019

Patrick Modiano et Pierre Le-Tan ont entretenu une amitié de quarante ans jusqu’au décès de ce dernier le 17 septembre dernier. Initié dans les...

24 Octobre 2019

Tout juste un an après ses émouvants Munkey diaries , premier volume de ses mémoires d’adolescente et de jeune femme courant de 1957 à 1982,...
"Rejoignez-nous" aux éditions Kero : Greta Thunberg milite pour un rassemblement collectif en faveur de l'environnement

23 Juillet 2019

Malgré les voix s'élevant à droite et à l'extrême-droite pour boycotter son discours, la jeune activite suédoise Greta Thunberg a bien pris...