Vous êtes ici

23 Juillet 2019

Greta Thunberg à l'Assemblée : son appel à nous mobiliser contre le réchauffement climatique disponible en librairie

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page
"Rejoignez-nous" aux éditions Kero : Greta Thunberg milite pour un rassemblement collectif en faveur de l'environnement

Malgré les voix s'élevant à droite et à l'extrême-droite pour boycotter son discours, la jeune activite suédoise Greta Thunberg a bien pris la parole lors d'une réunion parlementaire à l'Assemblée nationale ce mardi 23 juillet afin de réclamer aux députés français une action plus rapide et plus franche face au changement climatique. Initiatrice de la grève de l'école tous les vendredis dans l'espoir d'impulser un réveil écologiste collectif, elle est porteuse d'un appel à l'action qui se donne à lire dans un court manifeste intitulé Rejoignez-nous (Kero).

Elle n'a que 16 ans, et pourtant elle compte bien donner de sa personne pour changer le monde. Greta Thunberg, militante suédoise écologiste et visage désormais iconique de cette cause, est venue en France ce mardi 23 septembre, afin de convaincre l'Assemblée nationale de traiter le réchauffement climatique tel qu'il devrait l'être : comme une urgence absolue. Un engagement qu'elle développe notamment dans Rejoignez-nous, un texte concis et puissant publié aux éditions Kero il y a quelques semaines.

 

Greta Thunberg en France : une intervention polémique

La jeune militante Greta Thunberg a été invitée à venir s'exprimer devant l'Assemblée nationale par 162 députés membres du collectif transpartisan pour le climat "Accélérons la transition écologique et solidaire". Le moins que l'on puisse dire, c'est que sa venue n'est pas passée inaperçue. Cette défenseuse et porte-parole de l'écologie massivement saluée par les militants écologistes a dû en effet faire face à une levée de boucliers, certains élus Les Républicains et Rassemblement national allant même jusqu'à appeler à boycotter son intervention en niant sa légitimité. 

Agée de seulement 16 ans, Greta Thunberg est porteuse du syndrome d'Asperger et atteinte d'un mutisme sélectif. Pour beaucoup, les idées de la jeune femme lui seraient soufflées par des lobbies et sa famille, dont elle ne serait que le pantin articulé. Au-delà de ces considérations, les idées mêmes de Greta Thunberg sont parfois remises en cause. "Gourou apocalyptique", "prophétesse en culottes courtes"... certains voient en elle un personnage alarmiste qui, plutôt que de s'appuyer sur de véritables travaux scientifiques, se contenterait de jouer sur les peurs de ceux qui l'écoutent. 

Malgré ces réticences, Greta Thunberg a tout de même participé au débat auquel elle était conviée ce 23 juillet. A ces détracteurs, elle répond simplement en brandissant les faits et les chiffres et non sans une pointe d'ironie : "Certaines personnes ont choisi de ne pas nous écouter. Ce n'est pas grave, après tout nous ne sommes que des enfants. [...] Par contre, vous avez le devoir d'écouter les scientifiques."

 

Le combat de Greta Thunberg 

Alors qu'elle n'a que 8 ans, Greta Thunberg s'étonne d'apprendre que les êtres humains puissent être responsables d'une modification du climat sans que personne ne semble s'en inquiéter. En grandissant, elle est sidérée par l'inaction du monde entier face à ce sujet, ainsi que par le non-respect des Accords de Paris, alors même que l'humanité est en train de vivre sa sixième extinction de masse : "pourquoi personne ne semble comprendre que notre maison, notre Terre, est en feu ?" s'insurge-t-elle à longueur de discours et d'interviews. 

Puisque personne ne semble vouloir agir et donner de la voix, elle va le faire. Seule. Atteinte du syndrome d'Asperger et d'un mutisme sélectif à la suite d'une dépression à ses 11 ans, elle décide de s'engager corps et âme dans une lutte contre le réchauffement climatique de façon solitaire, sans rejoindre aucun groupe militant déjà existant. En 2018, elle remporte un concours d'écriture organisé par un journal suédois avec un article portant sur l'environnement puis fait la rencontre de plusieurs militants. Mais comment faire porter sa voix ? Emerge alors dans l'esprit de Greta l'idée d'une grève de l'école : désormais, tous les vendredis, elle se rendra devant le Parlement suédois jusqu'à ce que le pays respecte les Accords de Paris. Son action devient vite virale sur les réseaux et donne lieu aux manifestations étudiantes hebdomadaires que l'on sait, non seulement en Suède mais dans toute l'Europe (en Belgique, le mouvement est incarné par Anuna de Wever et Kyra Gantois que nous avons reçues il y a quelques semaines)

 

L'appel à une mobilisation écologiste collective

Devenue le fer de lance d'un mouvement écologiste international et fédérateur, Greta Thunberg s'impose désormais comme la porte-parole de toute une génération, qui cherche à éveiller les consciences des précédentes. Celle qui s'est exprimée devant l'Assemblée nationale ce mardi a déjà eu l'occasion de s'adresser aux dirigeants du monde entier. En décembre 2018, elle a par exemple prononcé un discours à Katowice en Pologne, où avait lieu la COP24. 

Si elle mène une lutte sans relâche contre le réchaufffement climatique, c'est qu'il est encore temps d'agir. Effectivement, selon le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, organisme ouvert à tous les pays de l'ONU), et comme cela est souligné dans Rejoignez-nous, nous n'aurions plus que 12 ans pour inverser le cours des choses avant que nous courrions à notre extinction ferme et définitive. Il n'est donc pas trop tard, à condition d'agir vite. En nous exhortant à ne plus seulement espérer mais à agir, les discours de Greta Thunberg appellent à ce que nous nous rejoignions tous dans une lutte commune en faveur de l'environnement, pour assurer un monde meilleur aux générations futures.

Puisque le sauvetage de l'humanité ne pourra s'opérer que dans un mouvement militant collectif, Greta Thunberg et ceux qu'elle a convaincus n'ont donc qu'un mot d'ordre : "Rejoignez-nous". Titre éponyme d'un livre d'une trentaine de pages à l'impact aussi grand que le combat à mener, et dans lequel tous les arguments de la jeune Suédoise sont concentrés.

Shannon Humbert

A lire aussi

03 Juillet 2019

Raconter René Goscinny en bande-dessinée. Tel est le projet artisitique de Catel, qui dresse le portrait du père du célèbre Astérix dans Le roman des...
Depuis de nombreuses années, Ginette Kolinka parcourt la France pour raconter dans les écoles l'enfer des camps d'extermination où elle a été...

29 Mai 2019

Quelques semaines après l'incendie et la destruction partielle de Notre-Dame de Paris, Adrien Goetz revient sur ce drame qui dépasse les...