Vous êtes ici

30 Novembre 2018

Donato Carrisi présente "L'Égarée", le retour du "Chuchoteur"

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

Après avoir fait son premier passage derrière la caméra en réalisant l'adaptation de son propre roman La Fille dans le brouillard avec Toni Servillo et Jean Reno, Donato Carrisi était de retour en librairie cet automne avec L'Égarée (Calmann-Lévy). Un nouveau roman très sombre qui nous replonge dans l'atmosphère des son premier best-seller, Le Chuchoteur. Le maestro du thriller italien est passé nous voir à cette occasion pour nous parler de ce récit qui plonge son lecteur dans un labyrinthe mental et littéraire implacable.

"L'Égarée est mon roman le plus cinématographique !" À peine installé dans notre studio vidéo, Donato Carrisi annonce la couleur. Et pour cause : l'illumination pour ce nouveau roman très sombre qui nous replonge dans l'atmosphère du Chuchoteur, lui est venue sous la douche après une journée de tournage de La Fille dans le brouillard - très vite, il nous glisse d'ailleurs que cet ultime thriller deviendra lui aussi un film. 

 

"Les personnages sont nouveaux mais l'obscurité et la peur, ça, c'est Le Chuchoteur"

 

Cette première image, fulgurante, c'est celle du labyrinthe. Traumatisé durant son enfance après s'être perdu dans un grand bâtiment abandonné, le maestro du thriller italien a conservé une peur panique des lieux fermés où l'on pourrait s'égarer. Il ne faut, en effet, pas être claustrophobe pour se plonger dans cette intrigue implacable qui débute sur l'enlèvement d'une jeune fille et sa réapparition au chapitre 2... quinze ans plus tard. "Ce roman est un labyrinthe : vous, vous décidez si vous y entrez et moi je décide si et quand je vous fais sortir.", indique l'auteur. Le final s'est également imposé au romancier qui explique ici avoir écrit l'histoire "à l'envers", créant les personnages - une jeune femme traumatisée, un docteur profiler et un enquêteur à la lisière de la mort - les uns après les autres. 

 

Donato Carrisi : "Si je m'arrêtais d'écrire, j'oublierais qui je suis"

 

Imprégné de ses histoires 24h sur 24, Donato Carrisi ne cesse jamais d'écrire, qu'il tourne un film, qu'il mange, qu'il dorme ou qu'il réponde à une interview. "En ce moment-même je pense à une histoire", précise-t-il, facétieux, entre deux réponses. Tant mieux, car on ne se lasse pas de frissonner avec ses thrillers ! 

 

Vidéo réalisée par Noémie Sudre

Cadrage : Justine Philippon

Montage : Noémie Sudre

 

A lire aussi

28 Mars 2019

Le désormais traditionnel festival du roman noir lyonnais Quais du polar se tient ce week-end du 29 au 31 mars. Venez y rencontrer vos auteurs...

22 Mars 2019

À l’occasion de la parution en France de son dernier roman, En attendant le jour (Calmann-Lévy), le maître incontesté du roman noir Michael...

14 Mars 2019

Ils ont accompagné notre jeunesse et traversé les générations en entretenant le mystère et l’aventure dans notre bibliothèque : les cultissimes...