Vous êtes ici

26 Septembre 2022

Recette sans sucre et IG bas : la soupe ramen revisitée de Bérengère Philippon

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Imprimer la page
Soupe ramen revisitée

Bérengère Philippon, alias @0sucre_et_igbas sur Instagram, vous coache pour réussir votre rééquilibrage alimentaire ! Avec son nouveau livre de recettes Zéro sucre & IG bas, le déclic santé (Larousse Cuisine), elle vous aide à changer d’alimentation durablement et retrouver votre poids de forme sans renoncer au plaisir. Découvrez sa recette de soupe ramen revisitée.

niveau_nb_pers

Difficulté: 
Nombre de personnes: 
4

timing

Temps de préparation: 
15min.
Temps de cuisson: 
20 min.
Durée totale: 
35 minutes
Ingrédients: 

150 à 200 g de vermicelles de haricots mungo

150 g de pois chiches en bocal

4 oeufs

10 champignons de Paris

2 poignées de pousses d'épinards

1 c. à soupe d'huile d'olive

1 l d'eau

3 c. à soupe de sauce soja (tamari)

2 c. à soupe d'huile de sésame

2 cébettes (ou oignons nouveaux)

2 c. à soupe de pâte miso

4 c. à soupe de cacahuètes

Coriandre ou menthe (facultatif)

Étapes pour la recette: 
  1. Faites durcir les oeufs 10 min dans de l'eau bouillante. Émincez les champignons et faites-les cuire rapidement dans une poêle avec l'huile d'olive.
  2. Dans une casserole, faites chauffer l'eau, puis ajoutez la sauce soja, l'huile de sésame, les épinards et les pois chiches rincés. Laissez mijoter 2 min.
  3. Ajoutez les vermicelles et poursuivez la cuisson 2 min à couvert. Hors du feu, ajoutez les champignons, les cébettes émincées et la pâte miso. Mélangez bien.
  4. Servez dans des bols avec les cacahuètes concassées, de la coriandre ciselée et 1 oeuf par personne.
Soupe ramen revisitée

mot_du_chef

Le mot du chef: 

Les vermicelles de haricots mungo ont un IG bas, contrairement aux vermicelles de riz ou aux nouilles de blé.

La pâte miso ne doit pas bouillir, c'est pour cela qu'il faut toujours la mettre à la fin. En effet, c'est un aliment vivant ! En la chauffant trop, on perd ses probiotiques, mais aussi sa saveur.

Bérengère Philippon

A découvrir aussi