Vous êtes ici

World War Z

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

Avis des lecteurs

 
4/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
chadik
3.89
08 Avril 2017
Publié sur
J'ai choisi ce livre en boutique d'occasions car j'avais déja vu le film et qu'on me l'avait chaudement recommandé. Ayant un avis assez neutre sur l'adaptation,je m'attendais à lire une version plus d.....
mamajolie177
3.89
10 Mars 2017
Publié sur
Un livre adapté au film mais qui pourtant semble être un tout autre univers
Plouffe
3.89
21 Février 2017
Publié sur
Ce roman est bien découpé. Il est interessant de voir les points de vue des différents personnages interviewer par le personnage principal. On plonge dans la description et l'auteur démontrer la progr.....
Spyd.S
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
Une lecture agréable qui bien que prenant une direction toute autre que celle attendue s'avère finalement très intéressante et même si ce livre est à déconseiller aux âmes trop sensibles, ce n'est pas non plus un livre d'horreur pure .
Spyd.S
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
Première surprise : ce livre que je pensais être humoristique ne l'est pas du tout, à moins que de considérer que coincer un intestin humain entre les chicots pourris d'un zombie soit de l'humour, ce qui n'est pas mon cas. Le 4ième de couverture prévient bien que ce livre est assez dur, sans toutefois tomber dans le gore. Pourquoi donc cet a priori erroné? Parce que le précédent livre que j'ai lu de cet auteur "Guide de survie en territoire zombie" pouvait être lu au second degré et par son côté froid et détaché, purement technique sur un sujet aussi improbable, pouvait faire sourire. C'est donc dit, Max Brooks ne joue pas dans le même registre que son illustre père Mel. Passé cela, le livre se lit comme une chronique, une série d'articles comme tirés d'un journal. L'évolution de l'histoire est très bien menée et on se demande comment l'humanité va pouvoir s'en sortir. Derrière le purement descriptif et les opinions de chacun des protagonistes interviewés, on sent poindre la critique. Les politiques veulent éviter la panique , surtout avant les élections. Les militaires demandent des budgets mais les massacres de leurs troupes finissent par montrer leur incapacité à s'adapter à un ennemi qui ne connait pas la peur. La presse préfère garantir ses rentrées publicitaires que de donner des informations de survie. L'industrie pharmaceutique vend des placebos hors de prix contre le fléau. Les fuyards préfèrent emmener un i-pad qu'une trousse de secours. Lorsqu'enfin une stratégie est mise en place, elle est tout sauf glorieuse. Si référence cinématographique il y a , elle se trouve donc bien plus du côté de George A.Romero que de Woody Allen. Rien ne vous sera épargné, de la bêtise humaine aux massacres. Et ne cherchez pas la logique où la raison de tout cela, c'est simplement une catastrophe injuste et mortelle. Conclusion: Une lecture agréable qui bien que prenant une direction toute autre que celle attendue s'avère finalement très intéressante et même si ce livre est à déconseiller aux âmes trop sensibles, ce n'est pas non plus un livre d'horreur pure . Ma note : 16/20
kele.o
2/5
03 Avril 2015
Publié sur
Enfin un roman digne de ce nom lié à cette mode. A sauver de la poubelle. Prenant.
Gabriel.C
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
N'importe quel désastre aurait fait l'affaire. On est stressé en lisant ce livre et si l'on fait l'effort de s'y immerger. La description de notre monde qui se désagrège quand certains se croyant intouchables demeurent dans un déni absurde alors que le fléau gratte à leur porte. Excellent !
Made.i
3/5
03 Avril 2015
Publié sur
Ce qu'il y a de bien, avec les histoires de zombies, c'est qu'elles donnent l'occasion aux auteurs de tester de nombreux effets littéraires. Par exemple, dans ce roman, il n'y a pas de personnage principal... Chaque chapitre donne la voix à une personne qui a combattu contre les zombies, lors d'une guerre terrible. Le seul lien entre eux est la personne qui les interroge et qui retranscrit leurs récits. On sait donc dès le début que cette "guerre" est finie... et le livre, présenté comme un rapport, nous offre une vision sur ce qui s'est passé pendant ce conflit. Il n'y a donc pas d'explication : personne ne sait d'où viennent réellement ces zombies, même si certains avancent des théories. Les récits sont organisés selon un ordre chronologique, de manière à nous faire comprendre l'horreur des premières personnes confrontées au fléau des zombies, jusqu'à la manière dont les gouvernements et les militaires de chaque pays ont cherché à combattre ces montres. Grâce à cet aspect, ce qui n'aurait pu être qu'un ensemble décousu prend tout son sens, à mesure que l'histoire du conflit prend forme. Tout le monde peut se sentir concerné, vu que les intervenants viennent de tous les pays du monde (et sont chacun intimement convaincus que leur manière de faire et de penser est la meilleure). L'ouvrage est intéressant, donc, pour cet aspect très froid et rigoureux, qui nous montre les réactions humaines, dans leur ensemble, face à une horreur qui pourrait être insurmontable. Mais ce qui est sa force est également sa faiblesse : il n'y a pas de héros auquel s'identifier, pas de personnage auquel on s'attache. On finit par le lire comme on regarderait un journal télévisé, en quête d'informations mais sans le prendre de manière personnelle. Ce livre est donc bien fait, mais il ne figurera pas parmi mes préférés du genre.
Clélia.T
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
Cette succession de nouvelles nous emporte dans un monde tellement réaliste où la géo-politique actuelle n'est pas à oublier. Chaque interlocuteur est poignant et rempli de souffrance... Une réalité dure et inconcevable ...
Marion.C
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
Tout d'abord un grand merci à myboox et à Thomas pour m'avoir offert ce livre dans le cadre de l'appel lecteurs "World war Z". Un livre que je n'aurais du coup surement jamais lu! J'ai totalement craqué pour "World war Z" qui a la base n'est pas du tout mon univers de lecture ni mon type de lecture! Il s'agit un homme en mission pour l'Onu qui parcourt le monde afin de rencontrer les survivants de cette guerre des z. Nous nous croyons dans la réalité car nous avons des organisations réelles, on parle des politiques des pays... Je m'y suis vu! C'est de la science-fiction à notre époque! Cette façon d'écrire des témoignages on aurait dit des petites nouvelles, on part des premiers symptômes découvert à la grande panique en passant par la Grande guerre (l'éradication des zombies)... Chapeau! Je n'ai pas vu du tout le film qui apparemment n'a rien à voir! en tout cas ce livre est à lire!
milca.b
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
Il y a des romans qui nous accompagnent le temps que dure leur lecture. On les ferme le soir pour y penser encore même sans les lire. World War Z est ce genre de livre pour moi. L'auteur a eu l'excellente idée de se projeter après la guerre contre les zombies et d'imaginer un homme rencontrant des personnes d'un peu partout afin de voir comment ils ont survécu, ce qu'ils ont choisi comme solution ... le tout en fonction de leur différente culture. Grâce à cette pirouette, l'auteur s'est donné le droit de survoler la planète. Okay, l'amérique a la part belle et la France pas du tout (il faudra que je comprenne un jour pourquoi les américains détestent autant la France et les français ). Le narrateur joue le rôle d'un confident qui se contente d'écouter un peu comme pour permettre à certains de se confesser pour que leur fautes soient moins lourdes. D'histoire en histoire, nous pouvons passer d'un simili de téléréalité qui tourne mal à un otaku vivant l'attaque zombie derrière son ordinateur jusqu'à ce que les serveurs tombent. Le zombie est le visage (humhum) de l'attaque qui n'a pas de nom, de cette catastrophe qu'on ne peut pas imaginer, de l'atrocité qui détruit tous ce que la civilisation a construit pour contrer la nature. Et ce roman remplit parfaitement le contrat dans la mesure où les histoires montrent des personnes prêtent à abandonner leur humanité pour vivre et d'autres culpabilisant pour des décisions qui ne pouvaient que prendre. Magnifique ! J'ai pris mon pied en le lisant ! Mon histoire préférée ? celle des soldats russes ! quand les zombies arrivent certains désertent pour retrouver leur famille . Comme punition l'état majeur applique une décimation comme les romains le faisait. Un soldat sur 10 doit être exécuté. Mais au lieu que l'exécution soit faite par un peloton désigné elle est effectué par les déserteurs eux mêmes. Chaque groupe de 10 soldats doit choisir et tué l'un des leurs. Horrible, non ? mais cela ne laisse de place pour une autre rébellion car les 9 restant par leur lâcheté se sont montrés autant coupable. Donc en résumé, un très bon roman d'anticipation dont l'intérêt n'est pas littéraire mais qui comblera les amateurs d'histoires cérébrales
lucie.t
5/5
27 Août 2018
Publié sur
Excellent