Vous êtes ici

Vivre encore un peu

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

à voir

Christophe Donner présente "Au clair de la lune"

Philippe Hayat présente "Où bat le coeur du monde"

Morgan Sportès présente "Si je t'oublie"

Jean Védrines présente "Âge d'or"

Éléonore Pourriat présente "Histoire d'Adrian Silencio"

Nathalie Sauvagnac présente "Les Yeux fumés"

Abdourahman Waberi présente "Pourquoi tu danses quand tu marches ?"

Blandine Rinkel présente "Le Nom secret des choses"

Gil Bartholeyns présente "Deux kilos deux"

Valérie Tong Cuong présente "Les Guerres intérieures"

A lire aussi

11 Décembre 2019

Après La Part des flammes et Légende d’un dormeur éveillé , Gaëlle Nohant arrive au catalogue des éditions Grasset le 2 janvier avec un nouveau...

05 Décembre 2019

Après Tous les hommes désirent naturellement savoir , très remarqué à la rentrée littéraire 2018, Nina Bouraoui sera de retour en librairie le 2...

29 Novembre 2019

Organisé conjointement par RFI et les éditions JC Lattès, le prix Voix d’Afriques dont les candidatures sont ouvertes jusqu'au 15 janvier,...

Avis des lecteurs

 
3/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
ViolaineB
2.85
08 Mai 2016
Publié sur
frandj
2.85
29 Octobre 2015
Publié sur
Ce roman, vite lu, mérite notre attention. D'abord parce qu'il évoque le Liban, un pays hors norme qu'on aime et/ou qu'on déteste, un pays magnifique ravagé par la guerre civile mais qui est pourtant .....
athena1
2.85
22 Février 2011
Publié sur
J'ai découvert Christophe Donner en 2005 avec son bouquin corrosif Bang Bang, et c'est avec Un roi sans lendemain que notre relation s'est poursuivie. Comme un vieil amant se manifestant à nouveau, j.....
(M.) Dominique.L
3/5
03 Avril 2015
Publié sur
La vieillesse, la famille, le Liban... Le narrateur est le gendre français d'un vénérable chrétien maronite vivant à Beyrouth, il a cent quatre ans - est-ce bien raisonnable de vivre si longtemps ? Sa femme ne le pense pas qui le déteste depuis le premier jour de son mariage forcé -, ses enfants le vénèrent en tant que patriarche de la famille, ses voisins et la paroisse l'honorent. Il vit au ralenti, courbé en deux, la mémoire en débandade, gâteux quand ça l'arrange, confit dans son avarice géologique, tyrannisant son entourage, notamment une jeune Éthiopienne belle comme le jour que l'éducation de son maître traite comme une esclave... A sa manière désinvolte, Christophe Donner en fait un récit drolatique teinté de cruauté, n'oubliant pas de situer la tribu dans le maëlstrom politico-militaire libanais ni, bien sûr d'y mêler sa passion des courses et du jeu en situant l'action à proximité de l'hippodrome de la capitale maudite. J'apprécie ce style qui situe Christophe Donner à un centre assez exact - je crois - de l'humour français, facette de l'esprit du même nom, loin de la vulgarité ambiante des comiques rigolards de service. Un vin de pays au charme gouleyant !