Vous êtes ici

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Imprimer la page

à voir

Lire et écrire avec Sarah Vaughan

Lire et écrire avec R. J. Ellory

Lire et écrire avec Camilla Grebe

Les lectures de Guillaume Musso

Donna Leon : "Je ne sais jamais comment mes livres vont se terminer !"

Donato Carrisi livre les secrets de "Malefico"

A lire aussi

"La Lisière" : le nouveau roman de Niko Tackian en librairie le 1er mars

23 Février 2023

Figure incontournable du thriller français, Niko Tackian est de retour en librairie.

13 Janvier 2023

Vous aimez la famille Addams ? Vous avez adoré la série Mercredi diffusée sur Netflix ? Cette sélection de 10 livres spécial Mercredi Addams...
"Ego" de Maxime Girardeau : des NFT collectors offerts aux 50 premiers lecteurs

09 Février 2022

Les NFT s'invitent en littérature ! Les éditions Fayard innovent en en offrant un collector aux 50 premiers lecteurs d' Ego , le nouveau...
Alittlepieceof
4.04
06 Juillet 2017
Publié sur
Nous sommes en Louisiane et la moiteur de l'air transpire à chaque page. L'histoire débute par un meurtre sanglant. Un homme est retrouvé mort dans le coffre d'une superbe voiture de collection. Son .....
FelixArthurComposer
4.04
25 Mai 2017
Publié sur
Une plongée dans le milieu de la mafia. Une livre d'une grande intensité, servi par une plume empreinte de poésie. Le titre original "A Quiet Vendetta" rend encore plus hommage à cette intrigue qui .....
Hybris
4.04
29 Janvier 2017
Publié sur
Quand Ernesto tue le père ce n'est pas de façon symbolique, comme le suggère Sigmund, mais de façon réelle. Dans ce livre nous suivons l'itinéraire d'un gamin qui commencera par dessouder un vendeur .....

Avis des lecteurs

 
4/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
Portrait de Anonyme
Anonyme
5/5
23 Décembre 2021
Publié sur
Si vous aimez l'univers d'Ellory, n'hésitez pas, lisez ce roman. Certes, moins psychologique (et encore) que Seul le silence, mais ce jeu des héros est franchement impressionnant. Tout est détaillé. Que ce soit les actions, leurs caractères. Les principaux personnages sont Hartmann et Perez mais il n'y a pas qu'eux. Il y a les agents du FBI, Ducane, le grand manitou de la Nouvelle Orléans, plus tous ceux qu'a rencontrés Perez, toute sa famille italienne. Ceux qui n'ont jamais lu Ellory pourront être séduits par la capacité de l'auteur à donner autant de tension dans un roman. Tensions entre les hommes. Une étude des caractères impressionnante. Vous évoluerez dans l'univers d'un tueur qui a commencé jeune en assassinant un représentant du commerce. De meurtres en meurtres. Tout démarre à La Nouvelle Orléans pour continuer à Cuba, (de nombreuses références à Castro, à la vie cubaine, aux lieux), aux Etats-Unis et finir à la Nouvelle Orléans. Tous les faits décrits sont historiques. Mais les héros sont bien entendu imaginés. Nous avons toute la vie d'une Cosa Nostra avec ses chefs, ses lieutenants, ses codes, son honneur, son côté famille. Et puis tous les meurtres orchestrés par les Italiens pour continuer à avoir la gestion de leurs territoires. Tous les faits décrits sont historiques. Mais les héros sont bien entendu imaginés. On imagine très bien ce qui va arriver à la famille de Perez lorsqu'il va se marier et avoir des enfants. On le sent tout à fait venir. Bien qu'il ait voulu abandonner, il ne veut pas trahir ceux qui lui ont fait confiance car c'est avant tout une question d'honneur. Politique, mafia, tout est lié. Le FBI doit faire son travail malgré tout sans se préoccuper des morts au sein de l'équipe, sans se préoccuper de ce qui peut arriver aux grands de ce monde même s'ils doivent obéir aux ordres. Hartmann, même si Perez et ses actes le répugnent, apprendra beaucoup de cet homme au niveau des implications, des actes dans une vie. Tout commence et tout finit à La Nouvelle Orléans pour Hartmann et Perez.Ellory maîtrise à la perfection la narration, la tension psychologique, l'atmosphère qui se dégage des endroits, des villes. Il donne énormément de détails qui passent comme une lettre à la poste. Il a une énorme maîtrise de son sujet. Ces romans sont très longs mais il n'y a aucun temps mort. On veut connaître la suite quand on laisse le livre quelques heures. Il sait nous faire languir, il sait nous faire revenir. Un auteur découvert il y a quelques mois et que je continuerai à lire avec énormément de plaisir. Il y aussi une énorme référence à la femme. La femme d'Hartmann. La mère de Perez, sa femme et sa fille. Si Seul le silence m'avait laissé un peu sur ma faim, je peux dire que Vendetta a un final époustouflant auquel on ne s'attend pas. Le lien entre Hartmann et Perez est dévoilé. La famille, toujours la famille
Portrait de Anonyme
Anonyme
4/5
23 Décembre 2021
Publié sur
Voici le 1er livre lu sur la mafia et ce fut un régal !! Le mélange fiction et faits réels m'a passionné et m'a aussi poussé à en savoir plus en surfant sur le web lors de ma lecture (reconnaissance des lieux, des personnages, des "familles" à New York, Las Vegas, histoire de Cuba, etc...). Parfois plus qu'un livre, un document. Enfin, je connaissais l'auteur après avoir lu "seul le silence" et je suis définitivement fan. "Les Anonymes" sera donc mon prochain bouquin. Bonne lecture à tous !
Portrait de Anonyme
Anonyme
4/5
22 Décembre 2021
Publié sur
'histoire ne m'a pas laissé en route. Bien que lassé par ma première partie, j'ai bien fait de tenir pour être ensuite accroché à cette Vendetta. Un livre pas toujours facile à lire. Un style fin et solide malgré un sujet qui ne m'a pas toujours intéressé.. J'avoue que deux autres livres de cet auteur ont rejoint ma Pile A Lire et je me régale d'avance de son écriture si riche sur un fonds plus à mon goût.
Portrait de Anonyme
Anonyme
4/5
22 Décembre 2021
Publié sur
Dès le début du livre, j'ai été frappé par le style de RJ Ellory. Je le confondais souvent avec son homonyme d'anagramme Ellroy. Et la comparaison est assez naturelle à la lecture. Ellory développe des phrases pleines, construites et denses sans jamais tomber dans la lourdeur ni l'indigeste. Il faut prendre le temps de suivre chaque paragraphe dans ses détails et méandres. Ce n'est pas le genre de livre que l'on peut lire en diagonale. Du coup, au long de ses presque 800 pages il tient bien dans la durée et sait accrocher. L'histoire est en effet prenante. La vie contée de Perez commence à Cuba et suit l'histoire de la Mafia. Malheureusement cela sent un peu le réchauffé. Batista, Lansky, Siegel ou Hoffa et consorts sont des sujets déjà suffisamment connus pour que la période 1930-1960 présente peu de surprises. Je n'ai pas vraiment trouvé d'intérêt à cet exposé. Les histoires généalogiques, gérontologiques, ou nécrologiques des grandes familles de truands ne sont pas des plus vivifiantes. Ce récit de Perez se double habilement de l'enquête actuelle sur le kidnapping, éclairée ou obscurcie par les révélations savamment distillées du tueur. Dans la seconde partie, Perez, de tueur décérébré évolue lentement vers une prise de conscience de sa vie. Pas de remords ou de compassion, il est et reste un tueur froid, intelligent et efficace. Mais ses remises en question sur l'amour, l'amitié et le sens de sa vie sont en fait celles qui font renaître son interlocuteur Hartmann. L'histoire plus récente, qui m'était moins connue m'a également plus intéressé. Dans la dernière partie, on assiste, assez incrédule, à la jonction de tous les éléments épars, à la mise en lumière de la situation actuelle sous les feux d'un passé de plus de 50 ans de crimes. Tout s'emballe. L'enquête, les motivations, l'action, les pistes et les questions se rejoignent pour un twist final assez surprenant que n'aurait pas renié Keyser Söze. Chacune de ces époques correspond à des lieux différents : Cuba et la Floride, New-York et Chicago, la Nouvelle-Orléans et la Louisiane. L'auteur sait très bien retranscrire les ambiances de chacun de ces lieux. Les différences d'ambiance, de civilisation, de vie sociale, de rythme et de température sont superbement transmises. J'ai particulièrement apprécié tous ces environnements qui posent vraiment le récit dans un cadre réaliste. La moiteur, la noirceur et l'ambiance collante et moite des bayous est particulièrement réussie. Les personnages sont complexes et ambivalents. Le tueur est intelligent, cultivé, manipulateur. Le policier est humain et blessé mais peut-être un vrai connard quand il a bu. Les policiers sont prêts à prendre des libertés avec la loi pour sauver une vie. Les malfrats sont prêts à tuer pour l'honneur mais aussi à trahir pour sauvegarder leur peau. Rien n'est manichéen, rien n'est simple et peu de choses sont ce qu'elles paraissent. Les nombreux personnages secondaires sont construits. L'auteur les décrit plus par leurs caractères, leurs réactions et leurs comportements que vraiment physiquement. On ne peut s'empêcher inconsciemment de faire la distribution des rôles parmi les acteurs que l'on connaît. Conclusion: L'histoire ne m'a pas laissé en route. Bien que lassé par ma première partie, j'ai bien fait de tenir pour être ensuite accroché à cette Vendetta. Un livre pas toujours facile à lire. Un style fin et solide malgré un sujet qui ne m'a pas toujours intéressé.. J'avoue que deux autres livres de cet auteur ont rejoint ma Pile A Lire et je me régale d'avance de son écriture si riche sur un fonds plus à mon goût. Ma note : 15/20.
Portrait de Anonyme
Anonyme
4/5
22 Décembre 2021
Publié sur
une fresque grandiose pas moins
Portrait de Anonyme
Anonyme
2/5
23 Décembre 2021
Publié sur
Malgré une intrigue bien ficelée, le récit est long et un peu lourd a certains moments.