Vous êtes ici

Un homme, ça ne pleure pas

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

à voir

Lire et écrire avec Juliette Adam

Questions de lecteurs avec Guillaume Musso

L'interview Toute première fois avec Arianna Cecconi

Lire et écrire avec Isabelle Sorente

TESSÆ présente « Frôler les murs »

Lire et écrire avec Nina Bouraoui

Rentrée littéraire 2021 : Daphné B. présente "Maquillée"

Lire et écrire avec Valérie Tong Cuong

Rentrée littéraire 2021 : François Bégaudeau présente "Notre joie"

Rentrée littéraire 2021 : Robert Jones, Jr. présente "Les Prophètes"

A lire aussi

Palmarès 2021 : Guillaume Musso en tête des ventes de livres en France, suivi de Virginie Grimaldi

20 Janvier 2022

Comme chaque année, Le Figaro a dévoilé le palmarès des écrivains ayant vendu le plus de livres en 2021. Guillaume Musso occupe, pour la onzième...
"La vie qui commence" d'Adrien Borne : un roman magistral sur les profondeurs obscures de la mémoire

20 Janvier 2022

Adrien Borne est de retour en librairie avec un roman poignant : La vie qui commence (JC Lattès). Ou comment la mémoire nous joue parfois des tours...
"Le Grand Monde" : découvrez le nouveau roman de Pierre Lemaitre

19 Janvier 2022

Avec Le Grand Monde (Calmann-Lévy), Pierre Lemaitre signe un exaltant roman d'aventures au coeur des Trente Glorieuses...
ZHAM
3.77
13 Décembre 2016
Publié sur
Ce livre nous entraîne dans l'intimité d'une famille d'algériens immigrés à Nice. Roman de société , actuel, au ton très juste, qui traite de sujets de fond comme l'intégration, l'émancipation, le po.....
DOMS
3.77
05 Décembre 2016
Publié sur
A Nice, où il vit avec ses parents, Mourad Chennoun apprend la vie et découvre le monde dans une famille algérienne aux parents qui confinent à la caricature, mais tellement attachants qu'on a envie d.....
dido600
3.77
22 Juin 2016
Publié sur
L'auteur retrace avec un art consommé de la formule une tranche de vie de Mourad, jeune prof de français stagiaire et sa famille. Style truculent, intimiste, phrases en verve, . Voilà ce qu'on retien.....
naylau95
5
Publié sur
Je ne connaissais pas cet auteur... j'avais vu l'affiche dans le couloir du métro de la Défense, ça m'a donné envie... et je n'es pas été déçue. Des passages drôles, des passages émouvants, des liens familiaux très forts... je l'ai lu d'une traite... et ça m'a donné envie de lire les autres ouvrages de l'auteur. Ce n'est pas de la grande écriture mais ça fait passer un bon moment...
mimine
1
Publié sur
La vie d'une famille algérienne vue par le fils adolescent avec deux soeurs, l'une qui s'échappe du cocon familial aux règles strictes, l'autre soumise et dans la ligne. Ce fils, on le voit soumis à sa mère et fier de son père mais on ne le situe pas. Il se laisse gâter sans volonté propre, gâter même par son cousin qui est le gigolo d'une française riche et ridée et qui le fait profiter des avantages de la situation. Quel est son avenir ? On ne le voit pas plus que lui !...
5
Publié sur

Avis des lecteurs

 
4/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
Portrait de Anonyme
Anonyme
4/5
23 Décembre 2021
Publié sur
" Où t'étais ? T'as vu l'heure ? Je vais t'apprendre, moi, à me respecter ! Tu crois que tu t'appelles Christine " ? Ces mots Abdelkhader les a dits maintes et maintes fois à Dounia, sa fille ainée, la rebelle, celle qui ose lui tenir tête, à lui, le " padre ". Finalement, elle partira, pour être libre et vivre sa vie et ses rêves, tout simplement. Elle deviendra avocate, se lancera dans la politique et écrira un livre. Une vie réussie également pour Mourad, le narrateur, professeur dans la banlieue Parisienne. La benjamine, Mina, la discrète, fidèle à l'image de la mère s'épanouira en élevant ses enfants. Un conflit de génération aggravé par un déracinement culturel constitue la trame de ce roman magnifiquement écrit. On y voit le choix forcené des enfants d'accéder au modernisme s'opposant à la rigueur des parents imprégnés de manière irréversible de leurs traditions ancestrales. Un dur parcours conté avec une pointe d'humour par Faïza Guène, ou les liens familiaux seront soumis à rude épreuve mais résisteront finalement à l'explosion familiale. Une remarquable démonstration d'intégration qui surmonte toutes les difficultés même les plus grandes. A l'origine, pas particulièrement sensibilisée par cette question, l'auteure a réussi à me faire prendre conscience du prix à payer par ces déracinés.