Vous êtes ici

Simetierre

Onglets livre

Avis des lecteurs

 
4/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
celeste3t
4.05
21 Juin 2017
Publié sur
livre angoissant et prenant tous l'art de Stephen KING...
theleaworld
4.05
05 Juin 2017
Publié sur
Livre qui m'a fait découvrir Stephen King quand j'étais une jeune ado et depuis je suis une grande admiratrice !!! Il n'y a pas de surprise avec lui, soit on aime soit on déteste.....
alexbouquineenprada
4.05
05 Juin 2017
Publié sur
Mon tout premier Stephen King et à ce jour mon préféré. J'adore la manière qu'à l'auteur de dépeindre avec précision le quotidien d'une famille américaine classique, et d'y instiller petit à petit une.....
MARIE LINE.T
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
c'est le premier livre de Stephen King que j'ai lu et cela à declenché une boulimie pour ses livres bien sur je le recommande à ceux qui est aime ce genre
Solera..
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
Stephen King est le Maître de l'épouvante et du suspens par excellence. Avec Simetierre Stephen King s'approche de la perfection dans sa discipline de prédilection : faire peur au lecteur de façon puissante. Stephen King implique le lecteur dans la psychologie des personnages pour mieux lui glacer les sangs. Au cours des 600 pages le lecteur plonge petit à petit dans une atmosphère lugubre, humide. Plantons le décor : Un cimetière pittoresque d'animaux familiers dans un petit bourg du Maine plus loin des terres maudites Indiennes. Les Indiens Micmacs ont laissés là une sorte de temple inoccupé. La famille Creed, composée de Louis, le mari, Rachel, sa femme, Helen leur fille et leur bébé Cage, arrivant de Chicago s'installe non loin de ces terres. Un voisinage bienveillant, a priori rien d'anormal. C'est sans compter sur des phénomènes, provoqués par ces terres maudites, à la fois repoussants et irrésistiblement attirants. Pire que la mort ces terres maudites engendrent des abominations. Les nuisibles naissent. L'existence de la famille Creed semble remise en question, au final la terreur. Le joyau Simetierre met en scène des personnages dont la folie ne connaît aucune limite. Simetierre demeure une épreuve, un envoûtement inoubliable.
Isabelle.S
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
Flippant
stephanie.g
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
THE livre de King que je conseillerais si je ne devais en citer qu'en. Il maitrise ici à la perfection son domaine de l'épouvante!! Terrifiant, et un conseil : à ne pas lire en vacances seul dans une cabane au fond d'un bois...
David
3/5
03 Avril 2015
Publié sur
Distrayant.
virginie neufville
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
"On a probablement tort de penser qu'il peut y avoir une limite à l'horreur que peut éprouver l'esprit humain. Au contraire, il semble qu'à mesure que l'on s'enfonce plus profondément dans les ténèbres de l'épouvante, une espèce d'effet exponentiel entre en jeu". Cette phrase incarne la dynamique de ce roman en exposant fait après fait cette "espèce d'effet exponentiel." La famille Creed a acheté une maison à Ludlow, petite ville du Maine, dont le terrain est délimité à l'arrière par un bois et devant par une route départementale sur laquelle de gros camions semblent tenter des records de vitesse. Médecin de formation, Louis se sent à la fois "déraciné et transplanté" par ce déménagement, mais sa nouvelle amitié avec Jud, le voisin d'en face, contribue à effacer ses appréhensions. Très vite, tout ce petit monde s'habitue: Ellie va à l'école, Gage grandit et Rachel ne voit pas passer les journées. Et pourtant, lors d'une promenade à l'arrière de leur terrain, Jud leur fait découvrir le "simetierre" des animaux. "Ces tombes, ces tombes avec leurs cercles presque druidiques" et disposés en spirale perturbent. Ellie se pose des questions sur la mort, Rachel est confrontée à des souvenirs douloureux, quant à Louis, il devient sujet à d'étranges réactions: "un pressentiment horrible s'abattit sur lui avec tant de force qu'il se pétrifia sur place". Bref, l'endroit semble inquiétant, et l'immense tas de bois mort préfigure "la limite à ne jamais dépasser", la barrière derrière laquelle le pouvoir qu'on pressent sur les lieux prend un caractère inimaginable. A la mort de Church, le chat de la petite fille, Louis croit bien faire en suivant Jud au delà du tas de bois afin de l'enterrer en territoire des indiens Micmac. Or, lorsque le lendemain, il voit revenir l'animal à la maison, il comprend que le pouvoir en question est "le retour à la vie"... Alors si un chat peut ressusciter qu'en est-il d'un être humain? Quand le chagrin et la détresse de la perte d'un être cher vous submergent , nous sommes prêts à tout pour revenir en arrière, arrêter le temps, ou dans le cas de Louis, courir plus vite après son petit garçon... "Ce n'est pas la bêtise qui fait agir, c'est l'excès de douleur". Le roman démontre qu'il existe des moments où la raison n'a plus sa place même chez celui où d'habitude le rationnel l'emporte sur tout. Simetierre est le roman d'une fuite en avant, du refus de la mort, du "Grand Vide", quitte à en payer les dommages collatéraux. Limiter ce roman à une banale histoire de résurrection ou de zombi serait réduire à coup sûr le sens profond qu'à voulu donner le romancier à ce livre.
sebastien.b
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
tout a fait le style que j'aime assez effrayant
sebastien.b
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
Tout a fait le style de stephen king, beaucoup de suspense, pas mal flippant.