Vous êtes ici

Satan à Goray

Onglets livre

à voir

Rentrée littéraire : Jón Kalman Stefánsson présente "Lumière d'été, puis vient la nuit"

Rentrée littéraire : présentation de "La Chienne" de Pilar Quintana

Rentrée littéraire : présentation de "Sublime Royaume" de Yaa Gyasi

Rentrée littéraire : Ottessa Moshfegh présente "Nostalgie d'un autre monde"

Les habitudes de lecture et d'écriture de Tommy Wieringa

Joshua Cohen présente "David King s'occupe de tout"

Rencontre avec Benedict Wells autour de "La Fin de la solitude"

John Boyne présente "Les Fureurs invisibles du coeur"

Samar Yazbek présente "La Marcheuse"

Yaa Gyasi : "L'esclavage continue d'avoir un impact génération après génération"

A lire aussi

Prix du Premier Roman 2020 : Olja Savicevic récompensée en littérature étrangère

21 Octobre 2020

Poète et dramaturge croate, Olja Savicevic voit son livre Adios Cow-boy (JC Lattès) récompensé du Prix du Premier Roman 2020 en littérature étrangère.
"Trouve-moi" : André Aciman publie la suite de son roman "Appelle-moi par ton nom"

13 Octobre 2020

André Aciman est de retour en librairie avec Trouve-moi (Grasset), la suite de son best-seller Appelle-moi par ton nom .
Twilight : Stephenie Meyer annonce la sortie d'un nouveau roman, "Midnight Sun"

05 Août 2020

Plus de dix ans après la parution du dernier tome de la saga Twilight , Stephenie Meyer publie un nouveau volet ce 5 août 2020, aux éditions Hachette...
viou1108
3.30
28 Mars 2014
Publié sur
L'an de grâce 1665 à Goray, petite ville polonaise perdue, dont la population est très majoritairement juive. Ville perdue au propre et au figuré : Goray est à la fois difficile d'accès, isolée du m.....
dadisil
3.30
18 Juillet 2013
Publié sur
Un schtetl(petite communauté juive en Europe de l'est) confronté à l'hérésie d'un personnage haut en couleur qui se révèle être un imposteur, toues les bases rigides sur lesquelles repose la société v.....
Laurent
5
Publié sur
Le premier livre de Singer paru au départ comme feuilleton dans des journaux yidish nous initie au "petit" monde qui accompagnera toute son oeuvre. La description du mariage est un moment d'anthologie. Pour bien "débuter" Singer. Attention cependant, "Satan à Goray", traduction du titre américain "Satan in Goray", n'est rien d'autre que "La corne du bélier" éditée dans la même collection il y a quelques années...
1
Publié sur
1
Publié sur

Avis des lecteurs

 
3/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
Portrait de virginie.n
virginie.n
3/5
03 Avril 2015
Publié sur
C'est un roman difficile et technique. Je m'y suis plongée, ignorante des coutumes juives et bien peu experte en Thora. Cependant, grâce au glossaire, je m'y suis plus ou moins retrouvée. Au delà de cet aspect, Singer nous offre un roman noir où il met sans cesse en avant la versatilité de l'âme humaine. Viendra? Viendra pas? Telle est la question que se pose la communauté de Goray à qui on a promis la venue du Messie tant attendu, le "Sabbatai Zevi" qui emmènera les juifs sur un nuage vers la Terre promise d'Israël. Petit à petit, cette rumeur prend corps et devient vérité, au grand dam du chef du village, Rabbi Benish. Selon lui, tout ceci est "ridicule fanatique", Sabbatai Zevi n'est qu'une secte de plus parmi tant d'autres, et ses messagers sont des opportunistes. Or, au sein du village, Rechele, qu'on soupçonne épileptique, commence à avoir un comportement inquiétant...Au fil des pages, elle s'impose prophétesse pour finir comme suppôt de Satan. A force de vouloir y croire, la communauté va obéir aux pires délires du messager du pseudo Messie. Ainsi, même lorsqu'il sera avéré que plus personne ne viendra, Reb Gedaliya dont il apparaît désormais "que tout le poids de Goray repose sur ses épaules", conduira les habitants vers la transgression, "persuadé que la transgression représentait un échelon sur l'échelle de la purification individuelle et de l'élévation spirituelle". Epidémie, averses de grêle, famine, se succèdent dans le village ressemblant désormais à Sodome et Gomorrhe. Si j'ai bien tout compris, Singer dénonce non seulement la religion dans tout ce qu'elle peut avoir de fanatique et de versatile, mais aussi la faiblesse humaine incapable de décider seule d'une ligne de conduite. Il suffit qu'un homme soit habile orateur et sache interpréter les textes religieux selon la situation, pour qu'il devienne le chef de la communauté. Ainsi le personnage de Rechele devient symbole d'unegénération perdue: d'abord considérée comme une sainte, puis comme une prophétesse, et enfin une suppôt de Satan, elle incarne les revirements de croyance d'une communauté au départ sans histoire qui s'est laissée berner par la ruse d'un seul homme.