Vous êtes ici

Profession du père

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

à voir

Sorj Chalandon présente "Une joie féroce"

Rentrée littéraire 2017 : Sorj Chalandon présente "Le Jour d'avant"

Interview de Sorj Chalandon à propos de "Profession du père" - Rentrée littéraire 2015

Morgan Sportès présente "Si je t'oublie"

Jean Védrines présente "Âge d'or"

Éléonore Pourriat présente "Histoire d'Adrian Silencio"

Nathalie Sauvagnac présente "Les Yeux fumés"

Abdourahman Waberi présente "Pourquoi tu danses quand tu marches ?"

Blandine Rinkel présente "Le Nom secret des choses"

Gil Bartholeyns présente "Deux kilos deux"

A lire aussi

"Profession du père" de Sorj Chalandon bientôt au cinéma

01 Août 2019

Profession du père (Grasset / Livre de Poche), roman d'inspiration autobiographique de Sorj Chalandon, se donnera bientôt à voir sur grand écran...
Prix du Style 2015 : Sorj Chalandon l’emporte

25 Novembre 2015

Ce mardi 24 novembre, le Prix du Style a récompensé Sorj Chalandon pour son dernier roman Profession du père , paru chez Grasset à la rentrée.
Prix du Style 2015 : Sorj Chalandon dans la deuxième sélection

13 Octobre 2015

Quel roman sera récompensé pour sa qualité stylistique le 24 novembre prochain ? Après la deuxième sélection du Prix du Style tout juste dévoilée,...

Avis des lecteurs

 
4/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
Toocha
17 Août 2017
Publié sur
Profession du père est un roman brillant. C'est à travers le regard d'enfant d'Émile que l'on découvre André Choulans, affabulateur qui se déclare tour à tour fondateur des Compagnons de la chanson, .....
bilodoh
12 Juillet 2017
Publié sur
Un pauvre gosse aux prises avec un père complètement mythomane. Un gamin qu'on réveille en pleine nuit pour faire des pompes, qu'on envoie à l'école à jeun pour l'entraîner, puis qu'on punit parce.....
FredocheR
12 Juillet 2017
Publié sur
Quelle histoire triste ! De la folie d'un père, de l'abnégation d'une mère... et du sacrifice d'un enfant, quel que soit son âge. Pourtant on sent que le narrateur a su se (re)construire, et ce chemi.....
nathavh
5/5
01 Janvier 2016
Publié sur
Que d'émotions contradictoires à la lecture de ce récit. On passe grâce à l'imaginaire débordant du père, à vivre des choses incroyables, des situations frisant la comédie à la tragédie causée par cette violence, cette domination du père névrosé par le mensonge, la maltraitance. Les mots sont justes, percutants. C'est l'écriture de l'espoir, de l'amour,de l'admiration mais aussi de la peur et de cette soumission. L'écriture est intime, puissante, simple et sincère.