Vous êtes ici

Péplum

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

à voir

Illana Cantin présente "Rose Rage"

"Lumière" : le nouveau roman de Carole Trébor (TRAILER)

"La Quête d'Ewilan" : découvrez le trailer de la série culte de Pierre Bottero dans son nouvel univers graphique

A lire aussi

Ceci est mon cœur : un ouvrage sans tabou sur l’amour

05 Mai 2021

Après un premier ouvrage Ceci est mon corps , les éditions Rageot et le magazine féministe Causette se réunissent de nouveau pour lever le voile...
"Le Prince cruel" : le roman d'Holly Black disponible aux éditions Rageot

01 Septembre 2020

Numéro 1 des ventes du New York Times, Le Prince cruel d'Holly Black arrive enfin en France. Disponible aux éditions Rageot le 2 septembre...
Twilight : Stephenie Meyer annonce la sortie d'un nouveau roman, "Midnight Sun"

05 Août 2020

Plus de dix ans après la parution du dernier tome de la saga Twilight , Stephenie Meyer publie un nouveau volet ce 5 août 2020, aux éditions Hachette...
Pachy
3.16
28 Mars 2017
Publié sur
Re-lecture et le même plaisir que la première fois « Cherche à qui le crime profite. L'ensevelissement de Pompéi sous les cendres du Vésuve en 79 après JC a été le plus beau cadeau qui ait été fait.....
StartingBooks
3.16
15 Février 2017
Publié sur
[...] Le contenu du livre, aussi farfelu et indigeste soit-il, m'intrigue. Le concept m'interpelle. Et le plus dérangeant est que Péplum n'est définitivement pas dénué de fond. [...]...
Riz-Deux-ZzZ
3.16
03 Février 2017
Publié sur
Je ne suis pas totalement convaincue par le fond du roman. J'ai trouvé une grande similitude de procédé avec Le fait du prince : le premier chapitre des deux romans est très ressemblant, une conversat.....

Avis des lecteurs

 
3/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
Portrait de Axel.M
Axel.M
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
Un livre explosif, d'un style tout à fait novateur, doublé d'une intelligence indéniable et d'une imagination débridée. Amélie Nothomb frappe encore très fort et trouve le moyen de nous surprendre de nouveau.
Portrait de Lauriane.A
Lauriane.A
1/5
03 Avril 2015
Publié sur
Je n'ai pas du tout aimé Péplum. Il n'y pas vraiment d'action, on ne comprend pas toujours ce que Nothomb veut faire comprendre, et quel est l'intérêt de l'histoire. Déçue.
Portrait de Camille.L
Camille.L
2/5
03 Avril 2015
Publié sur
Ça serait le livre que j'ai le moins apprécié de tous les livres d'Amélie Nothomb.. Je n'ai pas accroché au sujet du livre.
Portrait de Monique.B
Monique.B
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
On peut encore considérer ce roman comme une œuvre de début de carrière, même si d'emblée Amélie Nothomb a su affirmer son style et imposer ses thèmes. Le roman débute donc par un dialogue, forme littéraire où cette auteure excelle. " Quelle tentation pour les scientifiques de modifier le cours du passé..." Amélie, elle, a cédé à la tentation de la science-fiction. Mais la science-fiction avec elle, ce n'est pas une palpitante aventure fantastique ou un simple jeu de l'esprit. Non. C'est une analyse intelligente sur l'art, la philosophie, la morale. Cette analyse va se dégager des échanges entre A.N., jeune romancière enlevée lors d'un séjour à l'hôpital et Celsius un savant du futur qui est à l'origine de cet enlèvement. Les échanges tournent très vite à l'affrontement verbal et Amélie Nothomb peut alors déployer toute sa virtuosité stylistique et une intelligence aussi offensive que celle de son héroïne qui lui ressemble vraiment beaucoup...
Portrait de Cat.K
Cat.K
2/5
03 Avril 2015
Publié sur
J'ai eu du mal à me mettre dedans et à le finir, assez décue
Portrait de Claire.C
Claire.C
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
J'ai découvert Amélie Nothomb, véritable ovni littéraire du moment, lors de la sortie en librairie de Stupeur et tremblements en 1999, qui fut pour moi une révélation cataclysmique... Je tombais littéralement amoureuse du monde déjanté, egotique , humoristique d'une écrivaine belge née au Japon, pays dont ses descriptions désopilantes nous font à chaque édition mourir de rire.. Cocasse, avec un tantinet d'égocentrisme dans sa vision des choses et du monde qui l'entourent, Amélie Nothomb ne pouvait que me faire succomber dans une forme de béatitude burlesque, au garde à vous à chaque rentrée littéraire depuis.. Des œuvres écrites anté-Stupeur et tremblement, je n'ai lu qu'Hygiène de l'assassin, son premier roman, publié en 1992, qui se révéla être un long dialogue entre deux individus hors normes, loin du monde japonisant que j'avais découvert en premier lieux... Péplum, quatrième ouvrage publié (1996), fait partie de cette période antérieure à Stupeur et tremblements et, comme dans son premier roman, elle reprend pour celui-ci le style de la joute verbale entre deux individus destinés à opposer leurs idées.. Dialoguiste hors pair, l'auteure nous entraine dans un récit loufoque à souhait, où elle se met carrément en scène comme pour conforter avec humour la véracité de ses propos particulièrement incongrus. Avec un aplomb plein d'esprit, flirtant avec des invraisemblances incroyablement hénaurmes, elle nous narre comment elle fut enlevée en 1995 par Celsuis, un savant du XXVIeme siècle pour avoir simplement émis l'hypothèse que Pompéi avait été en réalité enseveli en l'an 79 sur commande dans le futur, mettant, par ses convictions irrationnelles, à mal les projets de certains individus de cette période dite avancée.. Le dialogue entre l'auteure du XXème et le savant du XXVIème siècle est désopilant et même jubilatoire tant l'imaginaire d'Amélie Nothomb est incroyable de trouvailles insensées quant au devenir de notre monde... Mais quelque soient les avancées technologiques, l'être humain dans son ensemble, intelligent ou pas, ne change guère.. C'est à dire, qu'il reste égoïste, intolérant et prêt à tout pour sa propre survie, au détriment de ses semblables ou de son environnement... Amélie Nothomb profite même avec dérision dans ce récit de projeter ses critiques concernant l'avenir des œuvres littéraires... Au XXVIème siècle, que restera-t-il des livres qu'elle aura écrit au XXème, là est une question fondamentale à l'encontre des critiques en générale?