Vous êtes ici

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

A lire aussi

Lapins Crétins : le livre anniversaire pour tout comprendre

21 Octobre 2016

Ils reviennent envahir vos écrans ! Les Lapins Crétins sont de retour dans un ouvrage intitulé The Lapins Crétins : chroniques d’une invasion...

Avis des lecteurs

 
4/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
frandj
4.20
10 Avril 2016
Publié sur
L'affaire qui est décrite a eu un énorme retentissement: en 1971, une prise d'otage à la centrale de Clairvaux s'était achevée dans le sang. L'année suivante, deux prisonniers sont jugés pour cette af.....
nunux34
4.20
10 Mars 2015
Publié sur
Accompagné de l'avocat, tu avances inéluctablement vers l'échafaud. Le « petit » peuple assoiffé de sang ne se soucie guère de ta culpabilité ou de ton innocence, il crie vengeance. Le théâtre du pro.....
lalibrovore
4.20
10 Février 2015
Publié sur
Etant en étude de droit pénal, j'ai lu ce livre assez tôt dans mon cursus. J'ai également lu la suite de ce livre " L'abolition". Mais c'est ce livre, l'exécution, qui m'a le plus touché et donné à .....
Anne.M
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
Bouleversant...
Yv.L
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
Un récit exceptionnel que je ne connaissais pas et que les éditions Audiolib me font découvrir avec bonheur. Ce texte est d'une force peu commune ; tout le cheminement et les questionnements d'un avocat au moment où il aborde un procès qui, il le sait, le changera à tout jamais. Robert Badinter raconte son procès, intercale les conseil de son maître dans ce métier, Henry Torrès, fait le point sur le déroulement de l'affaire pendant les deux premières parties. La troisième étant consacrée plutôt à la demande de grâce et à l'exécution. Dans la présentation, Robert Badinter finit en disant : "Fermez les yeux et écoutez", et c'est ce que j'ai fait. La voix de Charles Berling entre dans le casque, paisible au départ, qui enfle lors du procès et devient presque un murmure dans la troisième partie. Si je suis un adepte du livre papier, je dois avouer ici que parfois l'interprétation d'un acteur peut donner de l'ampleur à un texte, quand bien même celui-ci n'en a point besoin. Car, effectivement, le texte se suffit à lui-même, mais C. Berling lui donne une force supplémentaire. Aucun passage n'est anodin, tant ceux concernant le procès que les conseils du maître Torrès, un vrai plaidoyer pour le métier d'avocat, de défenseur, que la fin, tendue, sensible et inoubliable. Je me souviens encore des débats en 1981 autour de l'abolition de la peine de mort, ceux organisés dans les cours au collège et même encore quelques années après au lycée. Ils étaient vifs, emportés et je défendais fermement ma position, celle qui avait enfin gagné. Je ne m'étais jamais demandé comment Robert Badinter en était venu à croire en l'abolition, j'ai maintenant une réponse claire. Merci aux éditions Audiolib de mettre ce texte à leur catalogue, car il doit être lu ou écouté très largement. Cet été, en voiture ou sur la plage, dans l'autoradio ou sur vos lecteurs MP3. Puissant. Encore mieux qu'un bon polar. La praticité d'un format à trimballer partout alliée à l'interprétation formidable de Charles Berling. Pas gai (mais pas pire qu'un thriller, et mieux en terme de qualité) certes, mais inévitable.