Vous êtes ici

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

à voir

Philippe Hayat présente "Où bat le coeur du monde"

Morgan Sportès présente "Si je t'oublie"

Jean Védrines présente "Âge d'or"

Éléonore Pourriat présente "Histoire d'Adrian Silencio"

Nathalie Sauvagnac présente "Les Yeux fumés"

Abdourahman Waberi présente "Pourquoi tu danses quand tu marches ?"

Blandine Rinkel présente "Le Nom secret des choses"

Gil Bartholeyns présente "Deux kilos deux"

Valérie Tong Cuong présente "Les Guerres intérieures"

Les habitudes de lecture et d'écriture de Samuel Blumenfeld, auteur des "Derniers jours de Marlon Brando"

A lire aussi

19 Janvier 2018

Après le recueil de nouvelles Inhumaines l’an passé, Philippe Claudel reviendra en librairie le 14 mars avec un roman. Intitulé L’...

12 Février 2020

Les éditions JC Lattès publieront le premier roman de la chanteuse Olivia Ruiz le 8 avril 2020. La commode aux tiroirs de couleurs s’inspirera...

12 Février 2020

Après La vie secrète des écrivains l’an dernier et alors qu’il reste l’auteur ayant vendu le plus de livres en 2019, Guillaume...

Avis des lecteurs

 
4/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
oran
3.86
03 Juillet 2017
Publié sur
Le récit se structure autour de « l'Affaire » : le meurtre d'une petite fille de dix ans « Belle de jour ». Bien longtemps après, le narrateur évoque ce drame, qui en a enchaîné bien d'autres, à par.....
Anne50
3.86
28 Mai 2017
Publié sur
Après avoir dévoré et adoré "La petite fille de monsieur Linh", la lecture des âmes grises me laisse un sentiment beaucoup plus nuancé... Nous découvrons ici la vie d'un village et de ses habitants pe.....
Jmlyr
3.86
14 Mai 2017
Publié sur
C'est le deuxième livre que je lis de lui. and #8201;» Philippe Claudel nous emmène très loin sur les considérations du bien et du mal. le thème n'est pas nouveau, mais la manière dont il est traité ici e.....
Anonyme
5
Publié sur
Superbe roman d'une densité poignante. L'auteur nous raconte la vie d'une petite ville pendant la 1ère guerre mondiale à quelques kilomètres du front. Les âmes grises tirent très souvent vers le noir. On est tenu en haleine d'un bout à l'autre du roman et on se prend à ralentir la lecture, à revenir en arrière pour retarder le moment où la livre va définitivement se refermer...
Anonyme
1
Publié sur
Je n'ai pas terminé ce roman : comme somnifère il n'y pas mieux. Prix Renaudot ? Bof !...
4
Publié sur
David
1/5
03 Avril 2015
Publié sur
Contrairement à tout les encouragements à lire ce livre autour de moi... ça a été un vrai calvaire d'aller au bout, et une vrai déception de ne pas comprendre pourquoi l'auteur m'avait amené sur ce chemin...
David
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
A lire même si le film a été vu.
Pauline.L
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
Ce livre est boulversant de par son détachement, ainsi que par la douleur du narrateur.
Audrey.T
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
C'est après "le rapport de Brodeck" que j'ai lu celui-ci... Après un début plutôt long à démarrer, le roman prend de la vitesse, mais aussi de la profondeur... On suit le chemin d'un policier durant la première guerre mondiale, à travers son village où un crime a été commis sur une fillette de 10 ans... A travers la vie des villageois, les drames personnels et les malheurs de la grande guerre, on apprend à connaître et découvrir l'horreur... Un roman à l'écriture fluide, lente et profonde comme les âmes des villageois...
Anne-Laure.C
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
J'ai découvert Philippe Claudel, il y a peu de temps avec " La Petite Fille de Monsieur Linh", personnage lumineux s'il en est. Ici changement total d'ambiance. Ces "Ames Grises" sont bien sombres. Le tour de force ici, ce qui m'a tout simplement scotchée, c'est qu'on a l'impression de ne pas lire le même Philippe Claudel que celui de monsieur Linh. C'est impressionnant de voir comme il arrive à s'adapter, à changer son écriture pour nous faire parvenir exactement ce qu'il souhaite : je suis personnellement ressortie de cette lecture avec un sentiment difficile à exprimer, la noirceur était bien là. Mais j'ai beaucoup aimé, lisez- le n'attendez plus!
Lili.P
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
Ce livre nous renvoit en 14-18, dans un petit village français. Sur un fond de guerre, l'histoire est ponctuée de coup de canon ou de troupes de soldats traversant la ville. Mais ce sont de toutes autres histoires qui vont boulverser la vie des habitants. C'est un policier qui nous conte cette histoire, 20 ans après les faits. Il n'a pas de nom ce qui lui donne une dimension universelle. Tout part d'un meutre, celui d'une petite fille, "belle de jour". Par un froid matin d'hiver, on retrouve son corps sans vie dans la rivière. Le personnage principal, un policier dont on ne sera jamais le nom, va mener l'enquête pour découvrir qui a comis un crime aussi horrible. On soupsonne, on change d'avis, au rythme des révélations qui pimentent le récit. Très vite on s'aperçoit que cette Affaire n'est qu'au deuxième plan. Elle fait ressurgir des secrets bien dissimulés par les habitants, des blessures oubliées mais jamais effaçées, et que l'auteur distille dans les pages du livre. Les descriptions sont menées avec brio, jamais trop longues, toujours au bon endroit. Une multitude de détail vient completer ce réalisme intrigant. Ce roman est plein d'émotions. Certaines scènes sont particulièrement triste. Philippe Claudel réussit parfaitement à faire passer son message : nos âmes ne sont jamais noires ou blanches mais plutôt d'infinies nuances grises. Plus de doute sur le talent de l'auteur, récompensé de nombreuses fois déjà. Ce livre est magnifique !
Laurence.N
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
1917, village de France, à côté de la ville de V. C'est la guerre. Juste à côté, derrière la colline. Ce village a la chance d'avoir l'Usine qui doit continuer à fonctionner et les ouvriers sont donc réquisitionnés pour assurer leur travail, comme avant et le soir ils rentrent chez eux près de leur famille. Pourtant c'est la guerre, on ne la voit pas mais on entend le bruit des canons, tout proche et chaque jour on voit arriver à la clinique les blessés de la dernière bataille. Le narrateur nous raconte l'Affaire. Cette année là est marquée au village par le meurtre de Belle, fillette de 10 ans retrouvée étranglée au bord du canal, près du Chateau. Philippe Claudel, à travers son narrateur, retrace l'enquête mais surtout l'ambiance de ce village et de ces habitants. Défilent ainsi le Procureur Destinat, habitant du Chateau, le Juge Mierck qui officie à la ville voisine, le Colonel Matziev venu en renfort pour l'enquête, Lysia Verhareine, l'institutrice et le narrateur lui-même, au centre de l'enquête et au coeur des évènements. Je n'arrive évidemment pas à rendre l'atmosphère du livre (sinon j'aurais du talent et je ne serais pas là !) mais Philippe Claudel a réussi à dépeindre parfaitement l'ambiance de cette époque et les âmes grises de ces personnages, à la fois détestables et pourtant si humains. C'est triste, sobre, beau.