Vous êtes ici

Onglets livre

à voir

Gil Bartholeyns présente "Deux kilos deux"

Valérie Tong Cuong présente "Les Guerres intérieures"

Les habitudes de lecture et d'écriture de Samuel Blumenfeld, auteur des "Derniers jours de Marlon Brando"

Jean -Luc Coatalem présente "La Part du fils"

Les habitudes de lecture et d'écriture de Constance Rivière, auteure de "Une fille sans histoire"

Sophie Bassignac présente "Le plus fou des deux"

Les habitudes de lecture et d'écriture de Romane Lafore, auteure de "Belle infidèle"

Les habitudes de lecture et d'écriture de Claire Berest, auteure de "Rien n'est noir"

Justine Bo présente "Onanisme"

Laure Limongi présente "On ne peut pas tenir la mer entre ses mains"

A lire aussi

05 Février 2019

Après La Femme qui ne vieillissait pas l’an dernier, Grégoire Delacourt sera de retour en librairie le 20 février avec un nouveau roman. Dans...
"Profession du père" de Sorj Chalandon bientôt au cinéma

01 Août 2019

Profession du père (Grasset / Livre de Poche), roman d'inspiration autobiographique de Sorj Chalandon, se donnera bientôt à voir sur grand écran...
Prix Roman Fnac 2019

10 Juillet 2019

Annoncée mercredi 10 juillet, la première sélection du Prix du Roman Fnac 2019 comporte 30 livres venus de tous les horizons. Parmi ceux-là, quatre...

Avis des lecteurs

 
3/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
sld09
3.41
28 Juin 2017
Publié sur
J'ai bien aimé ce roman plein de sensibilité même si le narrateur reste trop à distance à mon goût. En plus, il a une vision pessimiste de la vie. J'ai donc trouvé très dommage qu'il interrompe le rom.....
FLaureVerneuil
3.41
10 Juin 2017
Publié sur
On parcourt la vie d'Edouard avec les nombreux malheurs et les quelques moments de bonheur dans des chapitres courts qui donnent le rythme à la lecture. Quand on referme le livre, on lui souhaite, à 3.....
rolandm1
3.41
25 Mai 2017
Publié sur
Est-ce une autobiographie romancée, ou simplement une histoire inventée par l'auteur, on ne le sait pas vraiment. Le livre m'a apprivoisé, certains passages m'ont interpelé. Certes ce n'est pas un c.....
Françoise..
2/5
03 Avril 2015
Publié sur
" Un enfant prodige est un enfant dont les parents ont beaucoup d'imagination " (Jean Cocteau) C'est en ces termes que pourrait se décrire la trame de notre histoire. Que ce soit par le dessin, la danse, le chant, la musique ou le sport,... il suffit de peu de choses pour que nous, parents, nous extasiions sur les prouesses de nos rejetons. Bon nombre d'enfants à un moment donné de leur enfance ont provoqué ce sentiment de fierté chez leurs parents. Mais dans le cas d'Edouard, notre narrateur, petit garçon de 7 ans au moment des faits, cet émerveillement va se voir poussé à l'extrême. Auteur de 4 pauvres rimes, l'enfant va se voir propulsé au rang d'écrivain de la famille, ses parents le qualifiant même de " Rimbaud de 7 ans ". Edouard va cependant vite connaître la déchéance et se rendre compte qu'il n'est pas un écrivain. Voulant satisfaire ses parents, il tentera maintes fois de coucher ses mots sur le papier mais en vain. Grégoire Delacourt, dans ce roman mêlant fiction et autobiographie, nous emmène au cœur d'une famille déchirée. A travers des chapitres courts, il nous fait revivre la vie d'Edouard à travers les années 70, 80 et 90. De ses premières rimes à ses nombreux succès publicitaires, où il se perd parfois trop longtemps... Si j'ai totalement accroché au thème de fond de son récit, son " emballage " m'a plutôt déçu... Un comble pour un publicitaire. Un style répétitif, lent, décousu, parfois " mou " où le personnage principal est peu attachant et ne m'inspirait aucun sentiment. Je me suis même étonnée à ressentir plus de compassion pour les personnages secondaires tels son père ou son frère qui sont très touchants. Au final, je garderai de ce roman un sentiment mitigé. Peut-être en attendais-je trop au vu des nombreuses critiques fort élogieuses glanées çà et là. N'aimant pas rester sur une impression négative, ceci ne m'empêchera pas de découvrir très rapidement les deux autres romans de notre auteur.