Vous êtes ici

L'arbre du pays Toraja

Onglets livre

à voir

Philippe Claudel : entretien autour de "L'Archipel du chien"

Les lectures de Philippe Claudel

Aurélie Valognes présente "La Cerise sur le gâteau" en poche

Philippe Hayat présente "Où bat le coeur du monde"

Morgan Sportès présente "Si je t'oublie"

Jean Védrines présente "Âge d'or"

Éléonore Pourriat présente "Histoire d'Adrian Silencio"

Nathalie Sauvagnac présente "Les Yeux fumés"

Abdourahman Waberi présente "Pourquoi tu danses quand tu marches ?"

Blandine Rinkel présente "Le Nom secret des choses"

A lire aussi

26 Février 2016

Philippe Claudel revient au roman dans L’Arbre du Pays Toraja (Stock) avec comme postulat de départ une coutume indonésienne et la mort d...
Rentrée littéraire d’hiver : c’est parti !

05 Janvier 2016

Après les plaisirs de la table, place à ceux de l’esprit. Oublions huîtres, chapon, marrons, champagne et chocolats, reposons nos estomacs et...

10 Mars 2020

Si le Mazarine Book Day n’aura malheureusement pas lieu cette année, consolons-nous avec le premier roman publié de la lauréate de l’an...
Sirrah
30 Juillet 2017
Publié sur
Il est un âge où ne sommes plus tout à fait jeune, mais pas encore âgé; un âge où sa vie change, où les gens qu'on aime prennent une nouvelle direction dans la vie ou l'au delà. Le protagoniste est.....
LeCombatOculaire
03 Juillet 2017
Publié sur
Le livre s'ouvre sur cette culture de la mort, sur ces arbres que l'on creuse pour y envelopper l'enfant mort afin qu'en se développant, l'arbre amène l'âme de l'enfant au ciel. Un chapitre très beau.....
nilebeh
30 Mars 2017
Publié sur
Il existe en Indonésie un peuple, les Torajas, qui ont la particularité de confier leurs enfants morts aux branches d'un grand arbre, les cousant littéralement entre elles au moyen de bandes de tissus.....

Avis des lecteurs

 
4/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
Portrait de Jérémy.P
Jérémy.P
4/5
06 Mars 2016
Publié sur
Le titre de ce roman explique le rapport à la mort de l’auteur. Sur l’île de Toraja, en Indonésie, la dépouille des enfants sont déposé à l’intérieur d’un tronc d’arbre qui avec les années se referme avec en son sein le corps de ces enfants. Ces petits corps finissent par faire partie a part entière de cet arbre qui les a recueillis. Philippe Claudel fait une véritable déclaration d’amour à la vie.