Vous êtes ici

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Imprimer la page

à voir

Lire et écrire avec Gilles Marchand

Questions de lecteurs avec Maria Larrea, auteure de "Les gens de Bilbao naissent où ils veulent"

Lire et écrire avec Cédric Sapin-Defour, auteur de "Son odeur après la pluie"

Lire et Ecrire avec avec Marc Alexandre Oho Bambe : entre poésie, musique et paternité

L'interview Toute première fois avec Julie Héraclès

Lire et écrire avec Dominique Fabre

"L'Heure des femmes" : Menie Grégoire racontée par sa petite-fille Adèle Bréau

L'interview Toute première fois avec Lola Zidi

Questions de lecteurs avec Isabelle Sorente

Lire et écrire avec Vincent Ravalec

A lire aussi

A l'occasion de la semaine de la langue française, nous vous proposons une sélection de livres d'auteurs exclusivement francophones, venus de...

22 Janvier 2019

Comme chaque année, Le Figaro a dévoilé le palmarès des écrivains ayant vendu le plus grand nombre d’ouvrages en 2018 : Guillaume Musso...

20 Décembre 2018

Vous souhaitez offrir un livre à Noël, oui, mais lequel ? Et si c’était tout simplement les auteurs eux-mêmes qui vous donnaient de bonnes...
petiteL
4.05
11 Juillet 2017
Publié sur
Excellent à tout point de vue
Sophieadk29
4.05
06 Juillet 2017
Publié sur
Un prix mérité et une belle découverte pour moi. J'ai apprécié le style et découvert un auteur que je veux recommander. C'est deux histoires en un roman, mais il n'y a pas de confusions et l'on a envi.....
dreybuns
4.05
05 Juillet 2017
Publié sur
Que s'est-il donc passé à Aurora, le 30 août 1975 ? Qui était Nola Kellergan ? Et cet écrivain, ce Québert, qui était tombé follement amoureux d'elle ? Loin de m'imaginer les retournements de situati.....

Avis des lecteurs

 
4/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
Portrait de Anonyme
Anonyme
3/5
23 Décembre 2021
Publié sur
Je ne savais pas bien à quoi m'attendre quand j'ai commencé ce roman, mais je savais que les échos étaient plutôt bons. J'avoue que j'avais besoin d'encouragements, étant donnés le nombre de pages et le fait que l'auteur m'était inconnu. J'ai donc profité d'une lecture commune organisée sur l'Imag'In Café pour me lancer. Et comme on rentre assez vite dans le vif du sujet, ça s'est plutôt bien passé. C'est l'histoire d'un jeune écrivain qui cherche l'inspiration pour son prochain roman, et va la trouver dans un fait divers qui le touche de près : son meilleur ami et mentor est accusé du meurtre d'une jeune fille de 15 ans, en 1975. Dès lors, il va s'attacher à faire la lumière sur cette affaire, pour disculper Harry Québert. Le récit navigue entre le passé et le présent, un peu comme dans certaines séries télévisées actuelles. C'est vraiment bien fichu : au fur et à mesure que l'on progresse dans l'enquête, on en vient à soupçonner un petit peu tout le monde, car chacun aurait pu avoir une " bonne raison " de vouloir supprimer Nola. Au passage, on découvre les interrogations de Marcus, le jeune écrivain, sur son métier et sur l'industrie du livre. C'était intéressant, mais non dénué de clichés quand même : le maître et l'élève, le petit côté bien-pensant sur la manière dont on devient un homme ou un bon écrivain, l'histoire d'amour un peu mièvre à laquelle on a un peu du mal à croire, les caricatures... Pour un Grand Prix de l'Académie Française, je lui trouve quand même pas mal de défauts à ce bouquin, moi ! Tout cela rend l'action un peu redondante, et j'ai peiné à la moitié du livre. Heureusement, je me suis totalement laissée embarquée par le final. Les 200 dernières pages se tournaient toutes seules ! Tout s'accélère, les révélations s'enchaînent, et je me surprends à avoir envie de savoir, finalement, qui a tué Nola. C'est juste dommage que ça n'arrive pas avant, car il y a des choses intéressantes dans ce roman : les réflexions sur l'écriture, la description de cette petite communauté rurale du New-Hampshire... Un roman desservi par la publicité qu'il a engendré, je pense, parce qu'on en attend trop. C'est juste une histoire bien fichue, mais un peu longuette.