Vous êtes ici

La survivance

Onglets livre

à voir

Claudie Hunzinger présente "Les grands cerfs"

Rentrée littéraire : les éditions Stock présentent leurs livres en vidéo

Rentrée littéraire : Nicolas Deleau présente "Des rêves à tenir"

Rentrée littéraire : Isabelle Carré présente "Du côté des Indiens"

Rentrée littéraire : Oriane Jeancourt Galignani présente "La Femme-écrevisse"

Rentrée littéraire : Maël Renouard présente "L'historiographe du royaume"

Rentrée littéraire : Jean-Paul Enthoven présente "Ce qui plaisait à Blanche"

Rentrée littéraire : Grégoire Delacourt présente "Un jour viendra couleur d'orange"

Rentrée littéraire : Metin Arditi présente "Rachel et les siens"

Rentrée littéraire : Eloïse Lièvre présente "Notre dernière sauvagerie"

A lire aussi

"Graines de héros" : quand les auteurs s'engagent aux côtés de l'UNICEF

10 Septembre 2020

Le Livre de Poche s'engage en faveur de l'éducation en publiant Graines de héros , un ouvrage collectif dont une partie des bénéfices est...
"Petit pays" de Gaël Faye : l’adaptation enfin au cinéma

28 Août 2020

Attendue de pied ferme par les lecteurs depuis plusieurs mois, l’adaptation de Petit pays de Gaël Faye par Eric Barbier, dont la sortie a été...
Gisèle Halimi : l'icône féministe se livre dans "Une farouche liberté", avec Annick Cojean

29 Juillet 2020

Gisèle Halimi, décédée ce 28 juillet, se raconte une dernière fois dans Une farouche liberté , recueil d'entretiens menés par la journaliste...
ThierryA
3.65
03 Décembre 2016
Publié sur
Lu il y a un bon bout de temps; je me souviens simplement d'un petit roman triste...
Fandol
3.65
02 Novembre 2016
Publié sur
Sils et Jenny sont libraires, passionnés de littérature. Ils se sont spécialisés dans les livres d'occasion mais ils doivent cesser leur activité, les affaires ne marchant pas bien. Ils se réfugient .....
Sandrion
3.65
15 Mai 2016
Publié sur
Sils et Jenny, un vieux couple de libraires d'une soixantaine d'années, sont expulsés de chez eux, et tout loyer est au-dessus de leurs moyens. Ils n'ont d'autre choix que de partir, un premier mai, d.....
mamie
5
Publié sur
que de tendresse de poésie une leçon de vie et quels hommage aux livres que nous aimons. que ce couple est atatchant la nature les livres nous aident à passer nos moments de solitude et de réflexion.A lire absolument trop vite lu je serai bien resté dans le monde de paisx avec ses personnages. un autre bon roman de cette rentrée
4
Publié sur
4
Publié sur

Avis des lecteurs

 
4/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
Portrait de THIERRY.C
THIERRY.C
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
Jenny et Stils, la soixantaine, "des enfants sans enfants", viennent de mettre la clé sous la porte de leur librairie. Libraire...une espèce en voie de disparition. "Qu'est-ce qu'on va faire ? Qu'est-ce qui va nous passionner la vie ? Qu'est-ce que tu fais de ta vie au moment où la société te lâche pour te balancer à la rue ?" Ils vont trouver refuge à La Survivance. Une ruine à mille mètres d'altitude dans les Vosges. En guise de catalogue de bricolage deux livres : "Etrangers sur l'Aubrac" de Nicole Lombard et "Ermites dans la Taïga" de Vassili Peskov. "Tassée, nettement bossue, étrangement seule, un trou béant dans sa toiture, l'air d'avoir été fendue d'un coup de hache, en deux." Ils vont devoir (obligés, pas le choix) recommencer à vivre. Violemment. La nature n'est pas toujours tendre. Alors ils vont refaire le toit, élever des poules, cultiver un jardin et lire, lire, lire : Artaud, Cendrars (eux les sédentaires), Ray Bradbury, Surveiller des Peaux-Rouges : des cerfs. Et tenter de passer l'hiver...en clandestins. "On a du bois, des livres, du riz, beaucoup de riz..." Rêver, jouer à Matthias Grünewald (peintre et ingénieur hydraulique allemand de la Renaissance) et à Aby Warburg (historien de l'art que la légende veut qu'il ait abandonné l'héritage familial au profit de son frère en échange de l'engagement de celui-ci à lui fournir tous les ouvrages qui lui seraient nécessaires.) Ils vont survivre dans leur île, leur vaisseau spatial, leur cargaison à sauver. "Sentiment de fragilité, de peur et de triomphe. On a passé l'hiver. On a survécu." Claude Hunzinger, l'auteure, ranime (simule) l'élégance de Giraudoux dans son "Suzanne et le Pacifique" avec son orvet abrité de l'orage dans un livre de Francis Ponge et ses fragments de sauvagerie comme des éclairs. Claude Hunzinger vit en montagne. Elle fabrique des livres en foin, écrit des pages d'herbe et fabrique des biliothèques en cendres. Une lecture vivifiante ! "L'art est ce qui rend la vie plus intéressante que l'art." écrivait Robert Filliou. "En fait, nous étions façonnés de lectures et de rêves, ce qui pouvait ne pas sembler malin alors que les temps nous demandaient de nous montrer dynamiques, électroniques, immédiats et vifs, hypermodernes, ne sachant même plus ce qu'était un roman."
Portrait de Vincent.G
Vincent.G
3/5
03 Avril 2015
Publié sur
Un bon petit livre de la RL 2012, ça passe tout seul
Portrait de Clara.L
Clara.L
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
Jenny et Sils, à l'aube de la soixantaine et dénicheurs de livres dans les ventes, sont obligés de fermer la librairie qu'ils tenaient. Expulsés, ces deux amoureux des livres se retrouvent au printemps avec des cartons entiers de livres, quelques objets, leur chien et leur ânesse. Jenny se souvient que La Survivance dans les Vosges est toujours là, une bâtisse sans confort abandonnée au milieu de la forêt à plus de mille mètres d'altitude. Quarante ans auparavant, ils y avaient vécu quelques mois mais cette fois-ci elle sera leur dernière et nouvelle habitation. J'avais découvert Claudie Hunzinger avec "Elles vivaient d'espoir". J'ai vu et entendu l'auteure à la télé. Pour une fois que je regardais la télé, j'ai été frappée, interpellée par ses yeux pétillants et par ses mots réfléchis. Elle ne se précipitait pas pour répondre aux questions, elle pesait ce qu'elle allait dire. Et ce livre dépasse largement ce que j'en attendais ! Jenny et Sils n'ont jamais été des matérialistes. Si la librairie était leurs vies, Jenny convainc Sils de s'installer à la Survivance où une nouvelle vie les attend. De toute façon, ils sont mis dehors. La Survivance est une maison sans eau et électricité, sans le moindre confort. Ils y dorment dans des tentes dans une seule et même pièce avec leur chien, leur ânesse et les livres. Avec détermination, Sils répare le toit, coupe, prépare le bois pour l'hiver qu'il faudra affronter tout en puisant de la force dans ses livres préférés. Jenny cultive un potager et ramasse ce que la nature leur offre à manger. Comme reclus dans un monde à part mettant les corps et les esprits à épreuve alors que nous étions façonnés de lectures et de rêves (et d'expériences plus poétiques que stratégiques). Ils habitent sur le territoire d'animaux loin de toute présence humaine. Jenny est d'un naturel optimiste tandis que Sils est souvent anxieux de ce que l'avenir va leur réserver. Les mois passent et même face à des conditions climatiques rudes, ils ne baissent pas les bras. Leur couple uni par la complicité se redécouvre comme deux amants. Ils apprennent à apprivoiser l'isolement, le contentement d'une vie où le matériel n'a peu de place. Les corps se montrent résistants, volontaires dans ce combat à mener où chaque jour est différent avec son lot de bonheurs ou de difficultés. Ce livre magnifique donne toutes ses lettres de noblesse à l'amour de la littérature ! La nature sauvage est elle-même un personnage à part entière de ce roman. Vivante, somptueuse, avec ses règles à respecter. Avec une écriture riche par sa portée mais sans artifice, et avec une humilité sincère, Claudie Hunzinger signe un livre qui sème des graines de réflexion et il s'agit pour moi plus qu'un coup de cœur ! Un roman que je vais garder sur ma table de chevet à côté de "Manifeste vagabond" car tous les deux vont bien s'entendre.
Portrait de Audrey.T
Audrey.T
3/5
03 Avril 2015
Publié sur
Jenny et Sils se voient obligés de vendre leur librairie, et par la même, leur maison, et se rendent alors dans une espèce de petite bâtisse dans la montagne des Vosges. Pour ce couple d'une soixantaine d'années, les conditions de vie sont dures : pas d'eau, pas d'électricité et un budget plus que serré... Débute alors un une vie simple et "nature" au milieu des livres, des cerfs et du jardin potager. Ils peuvent aussi compter sur leur ânesse et leur chienne, fidèles compagnons. Un roman lent (un peu trop peut être) mais une jolie façon d'apprivoiser son corps, son couple, sa vie et une nature pas toujours hostile !!!
Portrait de ariane.J
ariane.J
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
Parce qu'ils n'étaient pas faits pour amasser de l'argent, Sils et Jenny sont expulsés de leur librairie. Avec beaucoup de livres et peu d'objets, en compagnie d'une ânesse et d'une chienne, ilspartent trouver refuge dans une vieille maison, isolée et dépourvue de confort, plantée en pleine montagne vosgienne et où ils se sont aimés il y a longtemps. C'est un roman sur la nécessité de survivre dans un territoire hostile. Mais aussi sur comment vivre en harmonie avec cette nature rude. Jenny nous livre de magnifiques descriptions des animaux qui vivent à côté d'eux . Sils, quant à lui, fait plutôt la part belle aux livres qu'il fait dialoguer avec l'endroit où ils vivent. Leurs conditions de vie sont loin de l'idéal mais Claude Hunzinger, dans une langue superbe et rude nous invite à partager leurs expériences de renoncement parfois, de conquête toujours.