Vous êtes ici

La révolte des accents

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

à voir

Philippe Hayat présente "Où bat le coeur du monde"

Morgan Sportès présente "Si je t'oublie"

Jean Védrines présente "Âge d'or"

Éléonore Pourriat présente "Histoire d'Adrian Silencio"

Nathalie Sauvagnac présente "Les Yeux fumés"

Abdourahman Waberi présente "Pourquoi tu danses quand tu marches ?"

Blandine Rinkel présente "Le Nom secret des choses"

Gil Bartholeyns présente "Deux kilos deux"

Valérie Tong Cuong présente "Les Guerres intérieures"

Les habitudes de lecture et d'écriture de Samuel Blumenfeld, auteur des "Derniers jours de Marlon Brando"

A lire aussi

13 Septembre 2019

La valse des sélections continue avec cette fois la révélation des onze romans en lice pour le prix de Flore dévoilés ce jeudi 12. Deux romans très...
"Profession du père" de Sorj Chalandon bientôt au cinéma

01 Août 2019

Profession du père (Grasset / Livre de Poche), roman d'inspiration autobiographique de Sorj Chalandon, se donnera bientôt à voir sur grand écran...
Prix Roman Fnac 2019

10 Juillet 2019

Annoncée mercredi 10 juillet, la première sélection du Prix du Roman Fnac 2019 comporte 30 livres venus de tous les horizons. Parmi ceux-là, quatre...

Avis des lecteurs

 
4/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
MurielT
3.53
04 Juillet 2016
Publié sur
La révolte des accents - Erik Orsenna Et voilà le troisième épisode des aventures de Jeanne et Thomas au pays de la langue française. Cette fois ci ce sont les accents qui se sont fait la malle ...
dacotine
3.53
31 Mai 2016
Publié sur
Livre qui ne m'a pas marqué plus que ça. Mais le résumé et les extraits ici présents n'incitent à le relire. Serais-je passée à côté d'un bon livre ?...
Vivi81
3.53
27 Janvier 2016
Publié sur
C'est une découverte pour moi étant donné que je ne connaissais pas du tout cet auteur ni même son registre. J'ai été agréablement surprise par cette lecture. À la fois conte poétique et à la fois ro.....
Anonyme
5
Publié sur
on connait l'univers poëtique et l'amour de la langue d'ORSENNA, avec la grammaire est une chanson douce, les chevaliers du subjonctif, l'auteur signe avec la révolte des accents un conte qui fait rire et rever c'est fin, c'est frais, c'est de la dentelle bravo et merci...
3
Publié sur
3
Publié sur
Alex.M
3/5
03 Avril 2015
Publié sur
Où il est question, cette fois-ci, d'accents qui se révoltent. Et comme les accents m'ont souvent résisté (mais de moins en moins, contrairement à mes soucis avec les participes-passés...) je me suis dit " quelle bonne idée d'acheter et lire ce livre ". Finalement, j'ai bien aimé la comparaison avec les épices -qui elles aussi se font la malle- mais j'attendais plus d'explications sur le pourquoi du comment (et où mettre l'accent dans " evenement " par exemple). Je suis toutefois rassurée, car même si l'anglais n'a pas d'accent, d'autres langues en regorgent avec des signes plus ou moins étranges. Ouf ! L'image que je retiendrai : Les très belles illustrations de couverture et à l'intérieur. http://motamots.canalblog.com/archives/2011/11/03/21744053.html
Fabienne.C
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
Ce livre est sans doute le meilleur de la trilogie d'Erik Orsenna sur la langue française : j'ai vraiment apprécié la délicatesse du style et de l'histoire.
Vanille.L
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
Dans le troisième volet de ses voyages d'exploration des territoires mystérieux et oubliés de la langue française, Erik Orsenna part à la rencontre des accents. "Depuis quelques temps, les accents grognaient. Ils se sentaient mal aimés, dédaignés, méprisés. A l'école, les enfants ne les utilisaient presque plus. Chaque fois que je croisais un accent dans la rue, un aigu, un grave, un circonflexe, il me menaçait. - Notre patience a des limites, grondait-il. Un jour, nous ferons la grève. Attention, notre nature n'est pas si douce qu'il y paraît. Nous pouvons causer de grands désordres. Je ne prenais pas les accents au sérieux. J'avais tort." Pour ce nouveau voyage au pays des mots, Jeanne, la jeune héroïne de la saga commencée avec "La grammaire est une chanson douce", est placée au sommet du phare de son île pour guetter l'apparition de quelque navire. En vain. Jusqu'au jour où s'annonce une jonque, avec à son bord une troupe de comédiens. Tout le monde se réjouit !! Mais à peine ont-ils applaudi à la représentation de "Roméo et Juliette" que, le lendemain, les insulaires découvrent le mauvais tour: la jonque est repartie, après avoir dérobé les accents et les épices... Et ce joli conte plein de fantaisie et de poésie imagine et raconte à quel point l'existence et les mots deviennent mornes le jour où les épices et les accents, véritables épices de la langue française, disparaissent. Comme le dit l'auteur : "Les accents sont les révélateurs de l'esprit français", car ils en sont une originalité et une particularité qui pimentent l'expression. Une fois encore, avec tout son talent, toute son érudition et toute sa fantaisie, Erik Orsenna nous invite à redécouvrir les trésors de notre langue, à réfléchir aussi à sa place dans le monde linguistique, à nous interroger sur notre rapport à ces règles de grammaire trop souvent présentées de façon rébarbative et par-là même rejetées alors qu'elles ne doivent pas être d'abord des directives jargonnantes que des gages de liberté et de richesse des échanges, qu'ils soient parlés ou écrits. Il suffit de savoir les rendre belles, vivantes, joyeuses. Et signifiantes. Les accents "nous réveillent, ils vont chercher en nous ce que nous avons de plus fort, ils accentuent nos vies. Comme leur nom l'indique, ils accentuent."