Vous êtes ici

La petite robe de Paul

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Imprimer la page

à voir

Lire et écrire avec Sophie Rouvier

Questions de lecteurs avec Laurent Gounelle

L'interview Toute première fois avec Rachida Brakni

Lire et écrire avec Serena Giuliano

Lire et écrire avec Julia Malye, auteure de "La Louisiane"

Questions de lecteurs avec Aurélie Tramier

Lire et écrire avec Gilles Marchand

Questions de lecteurs avec Maria Larrea, auteure de "Les gens de Bilbao naissent où ils veulent"

Lire et écrire avec Cédric Sapin-Defour, auteur de "Son odeur après la pluie"

Lire et Ecrire avec avec Marc Alexandre Oho Bambe : entre poésie, musique et paternité

A lire aussi

Prix Flaubert 2024 : Stéphanie Polack récompensée pour "Les corps hostiles"

28 Mai 2024

Stéphanie Polack a reçu le Prix Flaubert 2024 vendredi 24 mai pour son roman Les corps hostiles , publié aux éditions Grasset.
Prix Aznavour 2024 : Léonor de Récondo récompensée pour "Le grand feu"

27 Mai 2024

Léonor de Récondo a reçu le Prix Aznavour 2024 pour son roman Le grand feu , publié aux éditions Grasset.
Dans La gosse , paru chez Grasset fin mars, Nadia Daam parle de sa relation avec sa fille qu’elle élève seule. Monoparentalité, adolescence,...
sld09
3.37
28 Juin 2017
Publié sur
J'ai moins aimé que les précédents romans de Philippe Grimbert, mais le récit est vraiment troublant : on se demande jusqu'où les personnages vont être entraînés par ce qui semble être un simple vêtem.....
nannou71
3.37
22 Juin 2017
Publié sur
Ce livre aurait pu être écrit à partir d'un pari, d'un jeu : un thème donné et l'auteur doit écrire une histoire à partir de ce thème. Ici, le thème aurait été une robe de petite fille... La petite r.....
myriamriou
3.37
10 Mai 2017
Publié sur
Un roman sensible et tout en finesse, sur le couple, ses secrets et ses non-dit . Ce court roman est troublant et ne s'oublie pas...

Avis des lecteurs

 
4/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
Portrait de Anonyme
Anonyme
3/5
23 Décembre 2021
Publié sur
Sentiment très mitigé, beau style mais histoire étrange et dérangeante
Portrait de Anonyme
Anonyme
5/5
23 Décembre 2021
Publié sur
Paul mène une vie rangée et sans surprise. Marié, il se partage entre sa femme et son travail, dans une routine bien établie jusqu'au jour où, dans la vitrine d'un magasin, son regard est irrémédiablement attiré par une petite robe blanche. Ce vêtement pour enfant, a priori banal, n'aura de cesse de le poursuivre et de hanter ses pensées. Désormais, il passera chaque jour admirer la petite robe dans la vitrine jusqu'au jour où, mû par une pulsion soudaine, il l'achètera puis la ramènera chez lui, où ce vêtement d'enfant va faire remonter à la surface bien des choses enfouies, et déterrer les secrets qu'il avait tâché d'oublier...Tentera-t-il de comprendre cette étrange attraction, chassera-t-il ses vieux démons ? Et son couple y résistera-t-il ?...Grâce à une écriture à la fois subtile et précise, Philippe Grimbert nous entraîne dans cette traversée du désert qu'un couple devra effectuer pour s'en sortir, épreuve imposée à eux par la venue de la petite robe. Avec brio, simplicité et émotion, l'auteur nous dépeint les personnages mieux que personne. A travers une étonnante étude psychologique des caractères des personnages, Philippe Grimbert aborde le sujet des non dits et des blessures profondes, les répercussions et les effets dévastateurs provoqués par les secrets qui viennent bouleverser l'univers feutré d'un couple en apparence sans histoires...Un des meilleurs ouvrages écrit par l'auteur d' " Un secret " !
Portrait de Anonyme
Anonyme
5/5
23 Décembre 2021
Publié sur
http://lireetrelire.blogspot.fr/2013/01/la-petit-robe-de-paul-philippe-grimbert.html
Portrait de Anonyme
Anonyme
5/5
23 Décembre 2021
Publié sur
Pourquoi acheter une robe d'enfant taille 6 ans alors que l'on ne peut l'offrir à personne de son entourage, pas même à sa fille déjà bien trop grande. Pourquoi cacher cet achat à sa femme en la camouflant dans son placard entre 2 costumes, alors qu'on ne lui a jamais rien tu ? Pourquoi ne pas provoquer la discussion quand on est la femme en question et que l'on découvre cette robe ? La petite robe de Paul, agit comme un révélateur de toutes les petites failles de chacun des 2 protagonistes de l'histoire. : Irène et Paul. On sent dans l'écriture, les non-dits de chacun et surtout apparaissent en pointillés leurs histoires lourdes de d'autres secrets. Le petit bout de tissu sera-t-il le fossoyeur de ce couple apparemment idéal, ou sera-t-il un mal pour un bien, un objet permettant à chacun de se réconcilier avec son passé et de s'ouvrir à l'autre ? L'écriture de Grimbert coule comme de l'eau, et à la manière impressionniste, il nous dépeint chaque personnage avec ses failles. Il nous explique comment ils ont traversé leurs enfances, de quelles façons ils se sont accommodés des explications ou des non-explications qu'on leur à donner dans leur enfance. Un livre court, (par le nombre de pages et par le cadre temporel de l'histoire) mais intense. On sent l'orage poindre comme l'été, quand la chaleur monte et que l'on attend le tonnerre qui fera tout éclater et descendre la température " Mais l'étranger qui avait manifesté sa volonté, poussant Paul à l'intérieur du magasin, lui dictant le choix de la taille, exigea tout aussi impérieusement de lui le silence " " les pleurs qu'elle croyait taris jaillirent sans retenue comme si un petit lac de détresse s'était formé en elle jour après jour, attendant ce moment pour déborder ".
Portrait de Anonyme
Anonyme
4/5
23 Décembre 2021
Publié sur
Ne vous fiez pas au résumé, ce roman est plein d'amour et d'optimisme. Bien sûr, les personnages passent par des phases, en l'espace de deux jours, proches de la dépression. Pourtant, le don de parole, en pleine crise, va les sauver. Quelle idée, en effet, d'acheter une robe taille 6 ans alors que sa fille en déjà quitté le nid ? Quelle idée de mentir et de cacher cet achat à la personne qui partage votre vie ? Evidemment, lorsqu'elle découvre la présence de cette chasuble, Irène s'invente des raisons. Ah, notre esprit cartésien.... Et comme le dirait notre bon docteur : "Tout le monde ment"... Nos pauvres enfants... L'image que je retiendrai : Celle de la petite robe blanche à 3 fleurs de roses rouges, pendue au milieu des costumes sombres de Paul. http://motamots.canalblog.com/archives/2013/03/29/26498551.html