Vous êtes ici

La nuit de San Remo

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

à voir

"Né d'aucune femme" - Dans les coulisses de la version audio du roman de Franck Bouysse

L'interview Toute première fois avec Adrien Borne

Rentrée littéraire : les éditions Stock présentent leurs livres en vidéo

Rentrée littéraire : Nicolas Deleau présente "Des rêves à tenir"

Rentrée littéraire : Isabelle Carré présente "Du côté des Indiens"

Rentrée littéraire : Oriane Jeancourt Galignani présente "La Femme-écrevisse"

Rentrée littéraire : Maël Renouard présente "L'historiographe du royaume"

Rentrée littéraire : Jean-Paul Enthoven présente "Ce qui plaisait à Blanche"

Rentrée littéraire : Grégoire Delacourt présente "Un jour viendra couleur d'orange"

Rentrée littéraire : Metin Arditi présente "Rachel et les siens"

A lire aussi

Pierre Lemaitre : son roman "Miroir de nos peines" disponible au Livre de Poche

09 Mars 2021

Miroir de nos peines , dernier roman de la trilogie de l'entre-deux-guerres signée Pierre Lemaitre, a paru au Livre de Poche ce mercredi 3 mars...
Replay : revoyez le Facebook Live de Monica Sabolo

05 Mars 2021

Revoyez le Facebook Live de Monica Sabolo, diffusé le jeudi 4 mars 2021.
Replay : (re)découvrez le Facebook Live de Laure Manel

16 Février 2021

À l'occasion de la parution de son dernier roman L'Embarras du choix au Livre de Poche, Laure Manel était en live sur notre page Facebook...
Florel
2.58
09 Février 2012
Publié sur
Beaucoup d'entre vous savent que j'apprécie beaucoup Dalida. Du coup ayant lu plusieurs biographies de cette dernière je ne pouvais pas ne rien dire sur ce livre, qui relate l'affaire de San Remo, l.....

Avis des lecteurs

 
1/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
Portrait de Florel.F
Florel.F
1/5
03 Avril 2015
Publié sur
Beaucoup d'entre vous savent que j'apprécie beaucoup Dalida. Du coup ayant lu plusieurs biographies de cette dernière je ne pouvais pas ne rien dire sur ce livre, qui relate l'affaire de San Remo, le suicide de Luigi Tenco par une nuit de janvier 1967. Même si dans l'ensemble ce livre est plaisant, et ne manque pas d'ouvrir de nouvelle piste sur cette histoire, je dois dire que certains points me contraries ; pas parce que c'est Dalida, mais parce que je trouve qu'ils manquent des choses. Bien sûr l'auteur a fait un minimum de travail de recherche sur cette histoire, suffit de la lire pour s'en apercevoir, mais curieusement même si déjà les pistes de ce livre se contrarient entre elles, je trouve dommage que Philippe Brunel n'est pas plus parlé de la version officielle, pour rendre son livre plus complet. Pour être franche, là à chaud pour moi, c'est comme-s'il l'avait occultée pour mieux rendre son livre plausible. Par exemple, il parle beaucoup de cette histoire d'amour controversée qui unissait ces deux êtres, mais pourtant à aucun moment dans le bouquin, il parle du soit disant mariage prévu entre Dalida et Luigi Tenco, -ce qui pourtant pourrait être utile à savoir, histoire de se faire une bonne idée de l'histoire. Pas plus qu'il ne cite clairement que Lucien Morisse possédait des idées suicidaires bien avant cette nuit de janvier 1967, ce qui expliquerai qu'en février 1967 au réveil de sa tentative de suicide, Dalida met en garde son ancien mari sur ce geste, (faut savoir qu'il parlait de s'envoyer en l'air bien avant son mariage en 1961 avec cette dernière), et que du coup les questions que le livre posent ensuite, et qui pourraient faire planer le doute sur Morisse, n'ont plus vraiment de sens. Certes les versions officielles sont souvent enjolivées, mais de là à dire que tout est faux je ne pense pas, et pour ma part je trouve que l'auteur possède trop cette vue sur cette histoire, puisque d'ailleurs il n'en parle quasiment pas voire pas du tout. Disons que ça fait comme un gros manque... Car franchement, à bien regarder, en quoi est-il impossible que Dalida n'est pas assistée aux obsèques de Tenco, parce qu'elle était tout bonnement incapable psychologiquement d'y arriver comme dit dans la version officielle ? En quoi est-il impossible que Tenco et Dalida cachent leur histoire d'amour aux yeux du monde, pour sauvegarder leurs vies privées ? version officielle toujours. Pourquoi, quand Dalida en reparlera en janvier 1987, le passage que l'auteur choisit sonne curieusement comme un aveu de complicité de meurtre, et non comme le chagrin d'une femme gravement dépressive, qui s'en veut de ne pas avoir sauver l'homme qu'elle aimait ? Honnêtement, ce que je viens d'énoncer paraît si incroyable que ça, pour que l'auteur insiste par ces manques, sur la culpabilité de Dalida et d'autres personnes mortes aujourd'hui ? En fait c'est surtout ceci que je reproche à ce livre, c'est que la manière dont il raconte l'histoire, ça fait automatiquement basculer l'histoire dans un fait divers sordide. Bon Ok, y'a eu des manquements à l'enquête, il s'est passé des choses bizarres, y'a eu des rumeurs qui ont couru, et aussi différentes versions, sans compter que l'histoire remonte à 1967, et qu'il est donc impossible d'en faire un parcours fidèle, (surtout qu'il y'a à ce jour beaucoup de personnage clé mort), mais de là à vouloir mettre cette thèse, bien au devant des autres, là je ne marche pas, bien que je ne réfute pas celle-ci. Après tout Luigi Tenco assassiné, ça paraît pas si impossible, même si l'enquête réouverte confirme en 2006 bien un suicide. Mais finalement qui peut savoir exactement ce qui s'est passé à part l'intéressé ? Pourquoi un tel livre ? D'ailleurs est-ce juste un simple livre ou un reportage ? En quoi c'est un roman vrai ? En résumé, c'est un livre fort intéressant à lire car il y'a sans doute du vrai, mais pour moi ce livre est quand même assez torchon. En effet je trouve vraiment dommage que l'auteur aie occulté la version officielle, modifié le contexte de certaines paroles, pour en faire un livre où se mêle les contradictions de son enquête et les affabulations de tous les personnages, et ce afin de le faire rentrer dans le schéma qu'il avait décidé, enfin pour moi.