Vous êtes ici

La Marque de Windfield
Paru le: 
01 Février 1996
Format :
110 x 178 mm
640
Ean : 
9782253139096
Prix : 
8.70 €

L’auteur du Code Rebecca et de l’inoubliable fresque des Piliers de la Terre nous emmène ici, avec sa prodigieuse science de l’intrigue, au cœur de l’Angleterre victorienne.
En 1866, plusieurs élèves du collège de Windfield sont les témoins d’un accident au cours duquel un des leurs trouve la mort. Mais cette noyade est-elle vraiment un accident ? Les secrets qui entourent cet épisode vont marquer à jamais les destins d’Edward, riche héritier d’une grande banque, de Hugh, son cousin pauvre et réprouvé, de Micky Miranda, fils d’un richissime Sud-Américain. Autour d’eux, des dizaines d’autres figures s’agitent, dans cette société où les affaires de pouvoir et d’argent, de débauche et de famille, se mêlent inextricablement derrière une façade de respectabilité…

 

à voir

Ajoutée le 4 Octobre 2018

Jeune prodige de la littérature allemande, comparé à rien de moins que John Irving, Benedict Wells vient d’arriver dans les librairies françaises avec La Fin de la solitude (Le Livre de Poche).

Ajoutée le 1 Octobre 2018

De l'immédiat après-guerre jusqu'à l'adoption du mariage pour les personnes de même sexe en 2015 par referendum, Les Fueurs invisibles du coeur de John Boyne suit les aléas de

Ajoutée le 17 Juillet 2018

En un seul roman paru en France, Les Portes du néant, Prix du meilleur livre étranger, Samar Yazbek a su rendre nécessaire son regard sur la guerre en Syrie et son absurdité.

Ajoutée le 8 Janvier 2018

C'est lors d'un voyage au Ghana où elle est née et qu'elle a quitté à l'âge de deux ans que Yaa Gyasi a senti germer le point de départ de ce qui allait devenir son premier roman, No home.

Ajoutée le 10 Novembre 2017

C'est à partir d'une situation personnelle que la romancière argentine Inès Fernandez Moreno a trouvé la matière de son roman Le ciel n'existe pas (JC Lattès).

Ajoutée le 12 Septembre 2017

Après nous avoir régalés avec un roman "domestique" dans l'univers des concours de pâtisseries, La meilleure d'entre nous, la jeune auteure britannique Sarah Vaughan s'est imposée dans notr

Ajoutée le 24 Août 2017

Son éditeur français, Joachim Schnerf, nous présente ici ce roman magistral au coeur d'une société post-attentat qui interroge le sens du deuil collectif et du deuil intime. 

 

N.S

Ajoutée le 24 Août 2017

En plein Midwest, un accident de voiture va bouleverser la vie des habitants d'une petite bourgade. Baird Harper a l'art de saisir l'instant où des vies basculent avec une dramaturgie virtuose et subversive. 

 

N.S 

 

Ajoutée le 18 Août 2017

Ça commence comme un film de Claude Chabrol, un drôle de huis clos où les personnages se scrutent sans parvenir à se lire et ça vire au roman policier aveugle.

Ajoutée le 3 Août 2017

Alors qu'il pensait trouver calme et sérénité dans la solitude d'une mission spatiale, Jakub voit sa vie tomber en lambeaux quand son épouse le quitte par écrans interposés.

Rencontre avec Benedict Wells autour de "La Fin de la solitude"

John Boyne présente "Les Fureurs invisibles du coeur"

Samar Yazbek présente "La Marcheuse"

Yaa Gyasi : "L'esclavage continue d'avoir un impact génération après génération"

Rentrée littéraire : Inès Fernandez Moreno présente "Le ciel n'existe pas"

Sarah Vaughan nous raconte comment est né "La Ferme du bout du monde"

Rentrée littéraire 2017 : "Vous n'êtes pas venu au monde pour rester seuls" d'Eivind Hofstad Evjemo

Rentrée littéraire 2017 : "Demain sans toi" de Baird Harper présenté par Jean Mattern

Rentrée littéraire 2017 : Katie Kitamura présente "Les Pleureuses"

Rentrée littéraire 2017 : Jaroslav Kalfar présente "Un astronaute en bohême"

A lire aussi

06 Février 2019

À l’occasion de la parution au Livre de Poche du dernier tome événement des Piliers de la Terre de Ken Follett, Une Colonne de Feu , découvrez...

30 Janvier 2019

Réédité chez Stock avec l’affiche du livre en couverture, Si Beale Street pouvait parler de James Baldwin fait l’objet d’une...

20 Décembre 2018

Passées les fêtes et accueillie la nouvelle année, il nous faut remettre le pied à l’étrier mais pas sans quelques bonnes lectures, pour sûr...

Avis des lecteurs

 
4/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
sld09
3.92
28 Juin 2017
Publié sur
J'ai adoré ce roman qui mêle habilement chronique sociale, roman historique et thriller politico-financier. Pas de temps mort, on a du mal à le lâcher avant la dernière page.....
MarcM77
3.92
30 Mars 2017
Publié sur
Une chouette épopée historique à travers les affres d'une famille de banquiers londoniens. Mais cela reste du Ken Follett, donc prenant mais par moments aussi bien léger...
remi932
3.92
01 Mars 2017
Publié sur
Ken Follett nous raconte une page de l'histoire de son pays. haletant, enlevé...
David
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
Vive la liberté ! Encore faut-il être certain de la posséder. Un roman sublimement écrit par KF, je le recommande.
karine.d
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
ce que je nomme un excellent livre de plage
Audrey.C
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
Ken Follett est connu pour écrire des thrillers et des romans d'espionnage, d'aventure. Ce qui est vrai mais il ne s'arrête pas là. Dans " La marque de Windfield ", il mélange plusieurs genres et plusieurs thèmes. Le roman se déroule sur une vingtaine d'années. Il s'ouvre en 1873 et se termine en 1892. En 1873, les personnages principaux sont au collège où un accident s'y produit. Un de leur camarade se noie. Accidents ou meurtres? Le lecteur l'ignore comme certains personnages. On découvrira la vérité sur cette histoire vers la fin du roman mais sinon, c'est très abstrait durant l'histoire bien que les personnages sont à jamais marqués par ce qui s'est passé. Ken Follett crée pleins de rebondissements et balance le lecteur entre drames, histoires d'amour, secrets de famille, manipulations et trahisons. On découvre aussi le XIXème siècle chez les banquiers. L'argent a une place très importante durant tout le roman. Il y a les pauvres et les riches. J'ai eu un peu de mal à suivre tout ce qui relève de la banque mais ça reste très intéressant à découvrir. Ce roman affronte le bien contre le mal car il y a les gentils et les méchants. Hugh, Maisie, Emilie, Tonio, Solly sont des personnages très attachants puis, il y a Miky et Augusta. Les deux plus méchants personnages de l'histoire. Mais ils m'ont plu. On tente de percer leur personnalité. Les rivalités du roman mettent du piment à l'histoire, on passe par toutes sortes d'émotions. Ken Follett a ici créé une histoire intrigante ou plutôt des histoires intrigantes qui captivent le lecteur. Entre les enquêtes, les meurtres, les drames familiaux et amicaux, l'auteur donne le tournis au lecteur avec les relations complexes des personnages. Autant préciser que c'est un roman qui demande de la patience, mais je le recommande. C'est un bon roman qui montre que tout finit toujours par se savoir et qu'il faut toujours bien réfléchir à qui l'on donne sa confiance.
A..Q
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
Un des meilleures Ken Follett (après les Piliers de la terre). L'auteur nous fait découvrir le monde de la finance de l'Angleterre victorienne avec brio. Je recommande vivement.