Vous êtes ici

La langue des oiseaux

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Imprimer la page

à voir

Claudie Hunzinger présente "Les grands cerfs"

Présentation de Martine Boutang à propos de Claudie Hunzinger - Rentrée littéraire 2014

Lire et écrire avec Gilles Marchand

Questions de lecteurs avec Maria Larrea, auteure de "Les gens de Bilbao naissent où ils veulent"

Lire et écrire avec Cédric Sapin-Defour, auteur de "Son odeur après la pluie"

Lire et Ecrire avec avec Marc Alexandre Oho Bambe : entre poésie, musique et paternité

L'interview Toute première fois avec Julie Héraclès

Lire et écrire avec Dominique Fabre

"L'Heure des femmes" : Menie Grégoire racontée par sa petite-fille Adèle Bréau

L'interview Toute première fois avec Lola Zidi

A lire aussi

"La Louisiane" de Julia Malye : explorer une part oubliée de l'Histoire

13 Février 2024

Phénomène de cette rentrée littéraire d'hiver, La Louisiane de Julia Malye (Stock) dresse le portrait de femmes exilées de force en Louisiane qui...
"L'Inconnue du portrait" de Camille de Peretti : revue de presse d'une fresque magistrale

26 Janvier 2024

Peint à Vienne en 1910, le tableau de Gustav Klimt Portrait d'une dame intrigue : aucun expert en art, aucun conservateur de musée, aucun...

18 Janvier 2024

A paraître : le prochain livre de l’écrivain à succès et académicien Jean-Christophe Rufin sera publié aux éditions Calmann-Lévy. D’or et...
igaluck
25 Avril 2017
Publié sur
"Je me revoie essayer de percer les murs de la réalité de toutes mes forces pour découvrir quelqu'un derrière. Personne. Alors, je me suis arrêtée aux murs, je les ai scrutés." (110) Il y a de be.....
Nico8
03 Janvier 2016
Publié sur
Un roman magnifique, prfond, très bien écrit. Tout commence par l'exil d'une romancière dans les montagnes, un an pour se couper du monde et étudier la langue des oiseaux (en compagnie de quelques liv.....
laurentbaussart
21 Décembre 2015
Publié sur
Levé ce matin de dimanche 13 décembre 2015 à potron-minet, il est 9h et je viens d'aller voter avec, à la main, mon livre « La Langue des Oiseaux » de Claudie Hunzinger. Beau temps dégagé, air piquan.....

Avis des lecteurs

 
3/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
Portrait de Anonyme
Anonyme
3/5
23 Décembre 2021
Publié sur
Je ressors de ce livre avec un sentiment indéfinissable. Ce n'est pas un mauvais livre, mais il n'est pas non plus inoubliable. L'histoire est, ma foi assez bizarre. Très bizarre même, mais pas désagréable du tout. L'écriture est fluide et cache quelques belles phrases. Mais à côté de ça, la manière dont a été tournée l'histoire me dérange un peu. Alors déjà je trouve que c'est un peu long à se mettre en place, disons que l'auteure prend son temps pour décrire la japonaise qui est le centre de l'histoire et responsable de cette mystérieuse fuite dans la forêt. Ensuite un autre petit problème, c'est qu'en plus d'être ouverte, la fin paraît un peu trop rapide comme bâclée. Alors bien que bizarrement avec le recul cela me parait faire sens, vu que ça colle à l'ambiance générale du livre, le point d'interrogation restant vraiment la marque de ce livre, j'avoue que sur le coup je la trouve un peu frustrante, car voilà on ne sait rien de concret et ça fait peu une aventure sans la faire. Pourtant malgré ces premières impressions pas vraiment positives, ça reste une agréable lecture, car comme ZsaZsa (la romancière retirée dans les bois), je ne savais pas trop où j'allais, ce qui se cachait, ce qui allait arriver. J'étais complètement dans la brume, tout comme cette romancière. Et ça c'est vrai que peu de roman de ma connaissance peuvent se vanter de faire vivre en même temps au lecteur les sentiments d'un personnage. Il y a des livres où on sait comment ça va finir ou au moins on sait à peu près à quoi s'attendre, et il y a les autres où on ne peut vraiment pas tirer de plan. Alors je vous ai parlé de cette ambiance vaporeuse et incertaine qui entoure le lecteur et ce livre, mais une autre ambiance mérite d'être aussi soulignée c'est ce goût de la poésie qui ressort dans ces pages. Alors pour Kat-Epadô cette poésie se retrouve dans l'écriture des annonces sur Ebay, mais en ce qui concerne ZsaZsa c'est un peu plus " subtile ", car elle se retrouve plus dans sa retraite, ce quasi dénuement qu'elle vit au quotidien dans la petite baraque de la forêt. Dans cette vie toute simple qu'elle a choisie pour un an, où là elle va se balader, découvrir la vie d'une forêt -et aussi d'une vielle dame- et réentendre au détour d'un arbre un chant d'oiseau. Ce livre joue beaucoup sur les impressions et ça c'est quand même un bon point. Ca a un côté authentique pas désagréable, d'ailleurs ça colle bien avec la fascination du personnage pour l'Extrême-Orient asiatique je trouve. En résumé, malgré une certaine lenteur et une fin un peu frustrante, c'est un livre que je recommande pour sa poésie, son ambiance particulière et son inaccessibilité.