Vous êtes ici

La Ballade de Lila K
Paru le: 
01 Septembre 2010
Format :
135 x 215 mm
400
Ean : 
9782234064829
Prix : 
21.85 €
Ean numérique: 
9782234068971
Prix numérique: 
7.49 €
La ballade de Lila K, c’est d’abord une voix : celle d’une jeune femme sensible et caustique, fragile et volontaire, qui raconte son histoire depuis le jour où des hommes en noir l’ont brutalement arrachée à sa mère, et conduite dans un Centre, mi-pensionnat mi-prison, où on l’a prise en charge. 
Surdouée, asociale, polytraumatisée, Lila a tout oublié de sa vie antérieure. Elle n’a qu’une obsession : retrouver sa mère, et sa mémoire perdue. 
Commence alors pour elle un chaotique apprentissage, au sein d’un univers étrangement décalé, où la sécurité semble désormais totalement assurée, mais où les livres n’ont plus droit de cité. 
Au cours d’une enquête qui la mènera en marge de la légalité, Lila découvrira peu à peu son passé, et apprendra enfin ce qu’est devenue sa mère. Sa trajectoire croisera celle de nombreux personnages, parmi lesquels un maître érudit et provocateur, un éducateur aussi conventionnel que dévoué, une violoncelliste neurasthénique en mal d’enfant, une concierge vipérine, un jeune homme défiguré, un mystérieux bibliophile, un chat multicolore... Roman d’initiation où le suspense se mêle à une troublante histoire d’amour, La ballade de Lila K est aussi un livre qui s’interroge sur les évolutions et possibles dérives de notre société.

à voir

Ajoutée le 16 Janvier 2019

Toujours plus concerné par la préservation des territoires sauvages, le jeune romancier Niels Labuzan a de nouveau posé ses valises en Afrique après un premier roman consacré à l’histoire de la Namibie, Cartograph

Ajoutée le 10 Janvier 2019

Après avoir tenu le journal d'un père en devenir suite à la grossesse de sa femme dans In utero (Au Diable Vauvert / Le Livre de Poche), l'écrivain voyageur Julien blanc-Gras pose une nouvelle fois ses valises au plus près

Ajoutée le 7 Janvier 2019

Écrire le Taxi driver des années 2015-2017... Faire un contrepied à tout ce qui se dit sur la jeunesse des quartiers populaires... Inventer une langue nouvelle pour raconter cette histoire...

Ajoutée le 22 Octobre 2018

En accueillant un jeune réfugié chez elle pendant un an, Émilie de Turckheim avait déjà fait un geste certain.

Ajoutée le 19 Octobre 2018

Il y a dix ans lors de sa création, la maison Audiolib faisait un pari sur l'avenir : conquérir un public varié et exigeant, rendre la littérature accessible à tous et en toutes circonstances à travers un catalogue résolument moderne mêlant classiques, romans français et étrangers.

Ajoutée le 4 Octobre 2018

Quand elle s'est lancée dans l'écriture de Tous les hommes désirent naturellement savoir (JC Lattès), Nina Bouraoui envisageait ce livre comme un roman sur la mère.

Ajoutée le 10 Septembre 2018

Quelles identités multiples et changeantes composent notre être ?

Ajoutée le 6 Septembre 2018

Le nom de Janet Flanner ne vous dit peut-être rien.

Ajoutée le 5 Septembre 2018

Une histoire d'amour improbable dans un moment de bascule du monde.

Niels Labuzan présente "Ivoire"

Julien Blanc-Gras présente "Comme à la guerre"

Mahir Guven présente "Grand frère"

Émilie de Turckheim présente "Le Prince à la petite tasse"

Audiolib : retour en images sur la soirée des 10 ans et la remise du prix 2018

Nina Bouraoui présente "Tous les hommes désirent naturellement savoir"

Serge Bramly présente "Pour Sensi"

Henri Lopes présente "Il est déjà demain"

Michèle Fitoussi présente "Janet"

Diane Mazloum présente "L'Âge d'or"

A lire aussi

15 Janvier 2019

Discrète dans les médias et en librairie depuis son départ pour la Californie, Amanda Sthers fait son retour par l’intermédiaire du grand écran...

20 Décembre 2018

Passées les fêtes et accueillie la nouvelle année, il nous faut remettre le pied à l’étrier mais pas sans quelques bonnes lectures, pour sûr...

12 Décembre 2018

Big news : Hachette.fr se met au podcast ! Découvrez dès à présent le premier épisode de "Maison Papier", une collection en devenir d...

Avis des lecteurs

 
4/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
sld09
4.24
27 Juin 2017
Publié sur
Alors ce livre n'a absolument rien à voir avec Une pièce montée, mais j'ai adoré, peut-être même davantage que le premier roman de Blandine Le Callet.La Ballade de Lila K.est un roman d'apprentissage .....
Stophe86
4.24
27 Juin 2017
Publié sur
Quelle lecture que celle de ce roman ! La ballade de Lila K est un véritable réussite : l'histoire de Lila est poignante et possède une grande force. C'est Lila elle même qui va nous raconter son.....
queque
4.24
29 Avril 2017
Publié sur
livre lu car ma fille devait le lire pour l'école. Ce livre ma fait penser au film divergence. Si vous le commencé vous irai jusqu'à la fin...
kracky
5
Publié sur
Livre vraiment génial! je me suis retenue! J'aurais pu le finir en seulement quelques heure sinon! L'histoire est très prenante, le monde dans lequel vit Lila fait vraiment réfléchir à notre monde actuel! Lila est très attachante! Je recommande TRES vivement!...
Catherine
4
Publié sur
Très touchée par cet ouvrage sensible et très original avec un peu de science fiction très proche de notre société de surveillance. Une vraie romancière à suivre.
5
Publié sur
Alice.L
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
Une vision intéressante de la France dans 1 siècle
Solenn.7
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
Un livre surprenant. Le lecteur s'identifie complètement à l'héroïne, cette jeune fille arrachée à sa mère dans un monde aseptisé où tout est contrôlé, vérifié, censuré. La Ballade de Lila K est un roman d'anticpation parfaitement réussi.
Frank.B
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
Après le fantastique "Pièce Montée", Blandine Le Callet change radicalement d'univers. Autant "pièce montée" était rose (comme un mariage, avec parfois qq touches cyniques ou passionnées faisant dériver vers le rouge), autant "La ballade de Lila K" est noir... On imagine tout-à-fait l'adaptation au cinéma de ce roman : un univers d'anticipation très sombre, étouffant, dans laquelle l'héroïne se débat, pour affronter ses propres traumatismes, et partir à la recherche de son passé.
virginie neufville
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
Au départ, l'auteur voulait écrire un roman mythologique...elle n'a gardé que les chimères (personnages de la concierge et de Justinien) et a basculé son action dans le Paris de l'an 2102. En effet, le lecteur n'a aucun repère. Par volonté de prendre ses distances avec le réel et ne pas fournir un témoignage social, Blandine Le Callet a préféré écrire un roman d'anticipation dans un monde ultra sécurisé où la liberté hors des caméras de surveillance existe peu. Dans ce climat confiné, Lila écrit son journal et explique comment elle se reconstruit après qu'elle fut arrachée à sa mère par les services sociaux à l'âge de six ans. En filigrane, on comprend tout de suite qu'il s'est passé quelque chose de grave, que son "enlèvement" était une question de vie ou de mort pour elle. Tout ce passé reste diffus, mais au fur et à mesure, en atteignant l'âge adulte,elle va enfin comprendre ce qui s'est passé. Pour grandir, Lila va rencontrer des personnages hauts en couleurs: Mr Kauffmann qui va lui transmettre l'amour des livres qui vont lui permettre de "s'échapper": "j'arrivais grâce à eux à m'abstraire de ma vie (...) C'est parfois reposant de se perdre de vue." Mais aussi Fernand, son tuteur et incarnation de l'ordre, et enfin Milo, l'homme à qui elle adresse son journal. Dans un monde où les livres sont mis en quarantaine et remplacés par des "grammabooks", Lila mène son enquête et découvre la vérité grâce aux coupures de journaux et aux écrits... Tout comme la narratrice qui se réfugie sous son lit ou retient son souffle lorsque la pression est trop forte, l'auteur a su distillé un climat oppressant, étouffant pour aborder un sujet sensible: peut - on encore aimer une mère qui vous a maltraité? Cependant, alors que Lila semble caustique, fragile et associable (selon le Ministère), elle a su gardé une part d'innocence en elle et continue malgré tout d'aimer sa mère malgré la dure vérité: "ma mère ressemble à une reine, un ange miraculeusement préservé de cette corruption". Ainsi, elle déculpabilise le personnage pour porter les accusations sur le système de société dans lequel elle est née. A trop vouloir surveiller, diriger, contrôler, cette société futuriste oublie les petites gens, "les border line" qui tentent de s'en sortir avec le peu de moyens qu'ils ont. Bien écrit, parfois caustique, le lecteur se promène Dans un Paris inconnu où les chats changent de couleurs, les robots se mêlent à la population, et où la banlieue est devenue la Zone Bienvenue dans le monde de Lila K, vous n'en sortirez pas indemne!
Monique.B
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
C'est un conte philosophique qui nous entraine dans un monde inconnu où nous reconnaissons aisément les travers d'un monde (le nôtre en devenir ?) qui veut tout règlementer, surveiller, diriger... C'est un livre où la violence la plus intransigeante et la pudeur la plus pure se confrontent, s'affrontent. C'est un livre où la bêtise bureaucratique poussée à son paroxysme sublime l'innocence et l'intelligence. C'est aussi une histoire d'amour ou plutôt l'histoire de la naissance d'un véritable amour, avec des sentiments tellement purs qu'ils semblent plus proches de l'amour courtois que de la débauche des sens s'affichant outrancièrement à l'heure actuelle. C'est un style simple, épuré. Percutant quand il le faut, mais jamais trop.
David
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
Prologue. Un frisson tout le long de mon échine. Le ton est donné. Ce livre n'épargne pas le lecteur car, s'il ne s'agit là que de fiction, il donne à réfléchir sur les dérives possibles de notre société. une société où tout serait surveillé, censuré, scruté ; c'est cela le quotidien des habitants du monde dans lequel vit Lila K, l'héroïne de ce magnifique roman. Magnifique tant dans le style d'écriture, dans la richesse de la langue narrative, dans l'histoire racontée que dans les messages que l'auteure tend à faire passer au lecteur. A lire absolument! Gros, gros coup de coeur de cette rentrée littéraire!
marie.b
2/5
03 Avril 2015
Publié sur
l'histoire est assez sympa, dommage qu'elle s'éssoufle vers la fin et que l'auteur ne soit pas très originale dans sa façon de décrire la société futuriste( beaucoup de réference a certains auteurs américains...); de plus le niveau de language n'est pas très éléve et le français est une langue suffismanet belle pour ne pas la dénigrer en employant nobre de gros mots qui ''casse'' un peu.
Céline.C
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
On se laisse bercer par l'histoire de Lila dans un monde complétement futuriste où les livres sont devenus cancérigènes!!!!!!
Eloefe.-
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
Sympathique roman fiction. Je conseille !
N..S
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
Une ballade émouvante et attachante dans la vie de lil a K. C'est un joli récit, l auteur nous' emmené dans un univers futuriste ou la société dans laquelle on vit connait les pires dérives... Lil a est une victime, elle nous emmené dans son univers et son quotidien mais surtout dans la quête de son passe et de ses oriigines. Ce roman a le mérite de nous émouvoir et. Compatir a la triste réalité de lil a, enfant martyr
dominique.m
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
histoire d'une jeune fille qui a été détruite dans son enfance par une mère qui ne pouvait pas assumer son rôle elle va partir à la recherche de ses origines et essayer de comprendre livre sur la recherche d'identité très bien écrit on n'est pas déçus par le nouveau livre de l'auteur de "pièce montée"
sophie.m
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
Puis progressivement elle décrit l'endroit où elle a été emmenée, "le Centre". Une sorte d'institut pour enfants, pas vraiment un orphelinat puisque le personnel qui s'occupent d'eux ont des blouses BLANCHES. Je n'ai pas envie de trop décrire l'univers de Lila K et par là même empêcher le lecteur de faire sa propre ballade. C'est un monde futuriste, avec de nombreuses dérives, où notre protagoniste grandi. Et l'on grandit avec elle, de découvertes en découvertes. L'identification à ce personnage a été immédiat pour moi. Même si ce qu'elle décrit nous semble difficilement acceptable (elle même porte d'ailleurs des lunettes NOIRES pour protéger ses yeux de la lumière et pour se cacher aux autres, sorte de rideau de protection entre elle et le monde), c'est là, inamovible et presque inéluctable... c'est GRIS. Et puis le récit bascule, comme la vie de cette petite fille avec la découverte des livres. Elle se reprend en main et décide de faire quelque chose de sa vie, d'avoir un but. Bien sûr il a fallu l'intervention d'une tierce personne, le professeur Kauffmann et d'une écharpe ROUGE. Et les couleurs réapparaissent dans sa lente rédemption. L'apothéose étant le chat MULTICOLORE qui élit domicile chez Lila K. C'est un chat génétiquement modifié dont le pelage change de couleur suivant les saisons, et qu'elle n'est pas sensé avoir chez elle. Grâce à lui et à sa nourriture, elle retrouve son passé, celui d'avant le Centre. Elle se reconstruit, et ça fait un bien fou.