Vous êtes ici

Kiffe kiffe demain

Onglets livre

à voir

Faïza Guène a le "Millénium blues"

Illana Cantin présente "Rose Rage"

"Lumière" : le nouveau roman de Carole Trébor (TRAILER)

"La Quête d'Ewilan" : découvrez le trailer de la série culte de Pierre Bottero dans son nouvel univers graphique

A lire aussi

"Le Prince cruel" : le roman d'Holly Black disponible aux éditions Rageot

01 Septembre 2020

Numéro 1 des ventes du New York Times, Le Prince cruel d'Holly Black arrive enfin en France. Disponible aux éditions Rageot le 2 septembre...
Twilight : Stephenie Meyer annonce la sortie d'un nouveau roman, "Midnight Sun"

05 Août 2020

Plus de dix ans après la parution du dernier tome de la saga Twilight , Stephenie Meyer publie un nouveau volet ce 5 août 2020, aux éditions Hachette...
"La Ville sans vent" d'Eléonore Devillepoix : le coup de cœur de la librairie Privat à Toulouse
Marie Bailly de la librairie Privat à Toulouse a eu un coup de cœur pour La Ville sans vent , le premier roman d'Eléonore Devillepoix publié aux...
calypso
3.22
23 Avril 2017
Publié sur
Kiffe kiffe demain n'est pas tant un roman que le journal intime fictif d'une jeune fille prénommée Doria. Celle-ci vit au milieu des tours, à Livry-Gargan, avec sa mère, une femme de ménage dévouée .....
Takalirsa
3.22
31 Mars 2017
Publié sur
J'ai trouvé l'héroïne trop geignarde pour qu'on s'attache vraiment à elle et à son témoignage. Elle subit ce qui lui arrive sans vraiment chercher à s'en sortir...
LYCT
3.22
28 Février 2017
Publié sur
Ce roman est intéressant car la jeune fille a le même âge que nous, cela permet de vivres ses aventures. Il nous raconte l'histoire d'une adolescente d'origine marocaine vivant dans une cité dans une .....

Avis des lecteurs

 
3/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
Portrait de julien.c
julien.c
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
Vraiment très bien écrit, on à l'impression de voir un film qui nous passe devant les yeux, les personnages nous tiennent à cœur, on en redemande et c'est avec un humour extraordinaire !
Portrait de Tasha.L
Tasha.L
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
Doria a des problèmes à l'école, une psy pour l'aider, des rêves plein la tête et une connaissance encyclopédique de la télé. Mais sa plus grande force, c'est son regard unique sur les gens et les choses, un regard acéré et vif, bourré d'humour, parfois ironique et distancié, souvent empreint de tendresse, surtout quand elle parle de ceux qu'elle aime, de sa mère, son frère, et sans concession quand elle décrit sa psy... Et puis elle a aussi une verve et une gouaille sans pareils. Doria, c'est un peu une acrobate, une funambule qui traverse l'adolescence sur un fil tendu entre deux tours de sa cité de Livry-Gargan, tout en jonglant avec les mots. Ce livre original et singulier est avant tout une voix, celle de la majorité silencieuse et anonyme des banlieues, et un style fait de vannes bien senties, de formules directes et imagées, et d'échappées belles pour sortir d'une vie engluée dans le bitume gris.
Portrait de Yasmin.H
Yasmin.H
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
Très drôle. Des personnages attachants.
Portrait de Vanille.L
Vanille.L
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
Doria a 15 ans, elle vit à Livry-Gargan avec sa mère depuis que son père est reparti au Maroc avec une autre femme, plus jeune et plus féconde...
Le regard que cette ado porte sur sa vie est acéré, sans espoir mais pas sans humour. Jusqu'à ce qu'elle tombe amoureuse de l'un de ses potes... Alors, peu à peu, avec précaution, sa vision du monde s'adoucit. Elle apprend à ne plus toujours considérer l'autre comme un ennemi. À la sortie du livre, Faïza a souvent été confondue avec ses héroïnes. Même origines, même génération, même répartie. Cependant, "Kiffe kiffe demain" n'est pas une œuvre autobiographique mais une œuvre de fiction, inscrite dans le réel de la société. Et le talent de Faïza va bien plus que loin que le sens de l'observation. Elle a une jolie plume, un style très personnel, plein de vivacité, d'énergie et un vrai talent de narration, de construction de l'histoire et de description des personnages et des vies. La banlieue est dépeinte non pas à la façon d'un reportage sociétal mais à travers des portraits savoureux. Il y a la psy de la mairie, du genre qui "sent le Parapoux", le prof d'éducation civique qui "se la joue prophète social", Nabil "un mec plein d'ambition", qui veut "carrément participer au "Bigdil" et gagner la voiture". Et puis, il y a cette femme qu'un patron raciste appelle "la Fatma", parce que "ça doit bien le faire marrer [...] d'appeler tous les arabes Fatma, tous les noirs Mamadou et tous les chinois Ping-Pong". Cette femme, c'est la maman de Doria, volontaire, battante, travailleuse. Les personnages sont si justement décrits qu'ils en deviennent vivants. Grâce à eux, Faïza parvient à nous faire entrevoir une part du réel. Le regard faussement ingénu de Doria transmet une représentation différente de la vie en banlieue, loin des clichés et des préjugés, à la fois tendre, vraie et sans concession. Ce roman ne va pas dans la facilité, c'est simplement une nouvelle forme de littérature, avec des mots justes, une écriture maîtrisée, une construction impeccable, dans un langage qui est le sien et celui de l'univers qu'elle décrit, l'argot et le phrasé des banlieues. Au point que "Kiffe kiffe demain" est aujourd'hui au programme de certains cours de français. Parce que c'est avant tout une voix, du genre qu'on n'entend pas souvent mais qui ici s'exprime haut et fort pour dépeindre le réel mais aussi délivrer un message d'espoir : "L'amour, c'est aussi une manière de s'en sortir."