Vous êtes ici

Esprit chien

Onglets livre

à voir

"Né d'aucune femme" - Dans les coulisses de la version audio du roman de Franck Bouysse

L'interview Toute première fois avec Adrien Borne

Rentrée littéraire : les éditions Stock présentent leurs livres en vidéo

Rentrée littéraire : Nicolas Deleau présente "Des rêves à tenir"

Rentrée littéraire : Isabelle Carré présente "Du côté des Indiens"

Rentrée littéraire : Oriane Jeancourt Galignani présente "La Femme-écrevisse"

Rentrée littéraire : Maël Renouard présente "L'historiographe du royaume"

Rentrée littéraire : Jean-Paul Enthoven présente "Ce qui plaisait à Blanche"

Rentrée littéraire : Grégoire Delacourt présente "Un jour viendra couleur d'orange"

Rentrée littéraire : Metin Arditi présente "Rachel et les siens"

A lire aussi

Prix Renaudot 2020 : Dominique Fortier récompensée dans la catégorie essai

30 Novembre 2020

Dominique Fortier reçoit le Prix Renaudot dans la catégorie essai, pour son ouvrage retraçant la vie d'Emily Dickinson intitulé Les villes de...
Boris Vian en 5 citations

06 Novembre 2020

Boris Vian n'est pas mort...et sa vie est palpitante. Ecrivain, chanteur, inventeur, musicien, poète, trompettiste, Boris Vian eu l'effet d...
"L'étreinte" : un roman tendre signé Flavie Flament

29 Septembre 2020

Flavie Flament publie un nouveau roman placé sous le signe de la tendresse : L'Étreinte (JC Lattès)...
zety
3.50
06 Mars 2017
Publié sur
Jubilatoire, hilarant, une farce qui se déroule à Neuilly avec tout le barnum des bourgeois, hautains et politiques ! Mon premier Luc Lang, et certainement pas le dernier...nom d'un chien !...

Avis des lecteurs

 
3/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
Portrait de Sophie.M
Sophie.M
3/5
03 Avril 2015
Publié sur
C'est une grande machination qui se trame contre le héros de ce roman. Mais qui manipule qui ? Ça avait commencé du temps de la mère de Dante Buzzati à qui la ville avait fait plusieurs propositions d'achat puis l'avait harcelée pour qu'elle leur vende sa superbe villa de Neuilly-sur-Seine. Quand Dante s'y installe à son tour, il ne perçoit pas le danger lorsqu'Anne- Laure, une belle bourgeoise emménage avec ses deux lévriers afghans dans la maison mitoyenne. Elle lui fait pourtant perdre la raison (il donne des laxatifs aux chiens de la belle pour la séduire ! ) et il se lance à corps perdu dans leur association pour créer une "fondation" à but non lucratif où l'argent coule à flot et où le tout -Paris se rue avec ses chiens ! Beaucoup d'humour et de dérision dans la description de cet univers fantasque de bourgeoises à chien-chien, avec des noms qui ressemblent beaucoup à une certaine faune politique de Neuilly. (Jean Nero l'acteur, le député-maire-ministre qui s'appelle Nicolas et sa femme Cécilia...) Cette partie était un peu lassante d'ailleurs, collait trop à la réalité pour quelque chose qui devait rester une pure fiction. Je n'ai pas retrouvé la noirceur de Mille -six-cent ventres et l'ai déploré. La fin est décevante, la machination un peu bâclée, mais le style reste drôle et plaisant.