Vous êtes ici

En attendant la montée des eaux

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Imprimer la page

à voir

Lire et écrire avec Sarah Vaughan

Lire et écrire avec R. J. Ellory

Rentrée littéraire : Jón Kalman Stefánsson présente "Lumière d'été, puis vient la nuit"

Rentrée littéraire : présentation de "La Chienne" de Pilar Quintana

Rentrée littéraire : présentation de "Sublime Royaume" de Yaa Gyasi

Rentrée littéraire : Ottessa Moshfegh présente "Nostalgie d'un autre monde"

Les habitudes de lecture et d'écriture de Tommy Wieringa

Joshua Cohen présente "David King s'occupe de tout"

Rencontre avec Benedict Wells autour de "La Fin de la solitude"

John Boyne présente "Les Fureurs invisibles du coeur"

A lire aussi

12 Octobre 2018

L’auteure guadeloupéenne Maryse Condé a reçu ce 12 octobre le "nouveau prix de littérature" remis exceptionnellement par des...
Centenaire James Baldwin : un recueil de textes inédits et des livres cultes en librairie

30 Mai 2024

James Baldwin aurait fêté cette année ses 100 ans. À l'occasion de son centenaire de naissance, les éditions Stock publie La Croix de la...
"Les âmes errantes" : Cécile Pin reçoit le Prix Fragonard de la littérature étrangère 2024

15 Mai 2024

Cécile Pin a reçu mardi 14 mai 2024 le Prix Fragonard de littérature étrangère 2024 pour son premier roman, Les âmes errantes (Stock).
zabeth55
3.77
24 Novembre 2016
Publié sur
Quel voyage ! Le Mali, la Guadeloupe, Haïti Un voyage où violence et catastrophes naturelles s'abattent sans pitié. Babakan est un médecin malien qui a fui les conflits de son pays et vit en Guade.....
sylvaine
3.77
01 Août 2016
Publié sur
C'est avec ce roman En attendant la montée des eaux que je découvre le talent de Maryse Condé. Née en Guadeloupe,diplômée de la Sorbonne en lettres classiques, elle a vécu longtemps en Afrique , Guiné.....
Caro44
3.77
16 Septembre 2015
Publié sur
Babakar, médecin accoucheur malien par son père et guadeloupéen par sa mère, vit seul. Une nuit d'orage, il est appelé au chevet de Reinette, une jeune femme haïtienne vivant clandestinement en Guadel.....

Avis des lecteurs

 
3/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
Portrait de Anonyme
Anonyme
3/5
23 Décembre 2021
Publié sur
Une nuit, Babakar, obstétricien, est appelé au chevet de Reinette, immigrée clandestine Haîtienne morte en couches. Il recueille le bébé en bonne santé et décide de l'adopter lui dont la vie ne lui a jamais offert la chance d'être père. En effet, Babakar est né au Mali, pays de son père. Il y a vécu jusqu'à ce que les bouleversements politiques et les violences récurrentes l'en éloignent et le font partir en Guadeloupe, pays d'origine de sa mère. A la demande de Movar, compagnon d'infortune et de misère de Reinette, Babakar décide d'emmener son bébé, Anaïs, en Haïti, à la découverte de ses racines. Là bas, il va y découvrir des personnages attachants et hauts en couleurs qui survivent au sein d'un paysage magnifique gangréné lui aussi par les délires politiques et les récurrences de violence. Dans ce roman parfois sombre, Maryse Condé explique qu'Haïti paye cher son indépendance. La tradition dit qu'elle a conclu un pacte avec le diable pour devenir libre. Depuis, le diable s'en donne à cœur joie en réduisant les habitants à la misère et à l'instabilité politique. Babakar se rend compte que cette île souffre des mêmes symptômes que les pays africains et il a peur de revivre le même cauchemar de sa jeunesse. Il ne veut pas que sa fille connaisse ces malheurs...Le récit pourrait souffrir d'une certaine lourdeur, mais c'était sans compter sur le choix judicieux d'y inclure plusieurs récits de personnages, tel un roman à tiroirs. Ainsi les proches de Babakar s'y révèlent et se dévoilent. De Fouad, le "faux" Libanais, à Estrella la "fausse" peintre, tous ont un parcours singulier et riche d'aventures. Lui qui n'a plus de famille, le médecin se rend compte que ces gens deviennent peu à peu sa famille d'adoption et pourquoi pas des protecteurs pour Anaïs. Enfin, pour ajouter un caractère fantastique ou vaudou à l'ensemble, la mère de Babakar, traitée de sorcière de son vivant à cause de son teint noir et de ses yeux bleus acier, vient régulièrement hanter les nuits de son fils afin de mieux le guider dans sa vie. La trame de l'histoire est convenue, il y a quelques facilités de récit, mais les personnages sont attachants et l'ensemble tient la route. Bref, une lecture très agréable. Alors que demander de plus si le contrat est rempli?
Portrait de Anonyme
Anonyme
2/5
23 Décembre 2021
Publié sur
Je pensais voyager et être depaysée en lisant ce livre. Alors oui nous passons vers l'Afrique, les Antilles et Haïti mais je suis restée cloué chez moi. Je n'ai pas senti les odeurs ni vu le paysage ni un peu plus appris sur la vie des gens. Ce livre est axé sur la politique de ces 3 pays et moi je me suis ennuyée. Dommage le résumé semblait pourtant interessant.