Vous êtes ici

David Copperfield - Texte Abrégé

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Imprimer la page

A lire aussi

07 Juin 2024

Le phénomène littéraire TikTok I fell in love with hope de Lancali débarque en France le 12 juin aux éditions Le Lotus et L'éléphant !...
« Sex Education » : un roman et un guide dans l'univers du phénomène Netflix

29 Novembre 2021

Après le succès de la série Sex Education , les éditions Hachette Romans publient le roman officiel The Road Trip et Le guide ultime sans tabous sur...
Un nouveau personnage rejoint la collection "Mes premières Histoires"

07 Juillet 2021

En juillet une nouvelle héroïne à grandes oreilles intègre la collection Mes Premières Histoires .
Gwen21
4.07
06 Juillet 2017
Publié sur
"David Copperfield" était le roman préféré de Charles Dickens et cette affection particulière s'explique sans doute en grande partie par le caractère partiellement autobiographique du récit. Ecrit .....
Myriam3
4.07
12 Janvier 2017
Publié sur
Comme toujours après une lecture d'une telle densité, c'est un peu un ami qu'on laisse sur le chemin. Dickens lui-même avouera avoir eu de la peine à quitter David Copperfield après une si longue inti.....
Arakasi
4.07
26 Septembre 2016
Publié sur
Ca faisait longtemps que j'avais envie de me lancer dans l'oeuvre de Charles Dickens, depuis notamment la lecture de l'excellent « Drood » de Dan Simmons qui m'avait fait découvrir cet auteur sous un a.....
5
Publié sur

Avis des lecteurs

 
4/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
Portrait de Anonyme
Anonyme
2/5
23 Décembre 2021
Publié sur
Parfois, et ça me prend comme une envie de faire pipi, il faut que je lise un classique. Virginia Woolf, Oscar Wilde et bien d'autres font partie de ces auteurs incontournables que j'ai contournés toute ma vie, tout en me jurant de les lire "un jour". C'est donc avec soulagement que je raye Charles Dickens de cette interminable liste. Il m'aura fallu un peu plus d'un mois -UN MOIS!- pour venir à bout de ce pavé qui restera dans mes annales 2012 LeLivreLePlusLongEtChiantQueJaieLu. Les deux cents premières pages sont, ma foi, assez sympas, elles se lisent très aisément, même en version originale (pour ceux que ça intéressent), et on se prend vite d'affection pour le pauvre David orphelin persécuté par son beau-père (ATTENTION SPOILER:j'avoue, j'ai pleuré quand sa mère décède). Les personnages qui gravitent autour de lui sont tous très attachants, certains, hauts en couleur, m'ont fait pouffer de rire, ce qui ne gâche rien. Je m'imaginais déjà conseiller chaudement à mon entourage de lire David Copperfield, louant sa fraîcheur intacte...Et puis, au fur et à mesure de ma lecture, un ennui icommensurable m'a prise. David, devenu grand, perd tout son charme: le Naïf est vachement moins rigolo quand il a des poils. Dickens ne fait pas évoluer son personnage qui reste le même du début à la fin, un bébé geignard et pleutre. On subit comme lui -mais pas AVEC lui et c'est là que le bât blesse- des problèmes qui ne le concernent même pas, au bout du compte! Ses amis, irréprochables et gentils, sont tellement lisses et transparents qu'ils en deviennent trop prévisibles. Et puis, il leur arrive bien plus de trucs qu'au supposé héros de l'histoire et ça, c'est louche. Pour finir, j'ai eu beaucoup de mal à avaler *ATTENTION SPOILER* qu'après le décès de sa jeune épouse (dont il regrettait le manque d'organisation et de maturité!) David comprenne qu'il aime sa meilleure amie depuis à peu près...TOUJOURS, l'épouse et lui fasse 3000 bébés! Et hop, un happy end tiré par les cheveux, un! Mais bon, à ce stade, on ne désire qu'une chose: achever David Copperfield avant que ce ne soit lui qui nous achève. "David Copperfield"= pourquoi, des fois, les versions abrégées, c'est mieux.