Vous êtes ici

Amok

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

à voir

Les habitudes de lecture et d'écriture de Tommy Wieringa

Joshua Cohen présente "David King s'occupe de tout"

Rencontre avec Benedict Wells autour de "La Fin de la solitude"

John Boyne présente "Les Fureurs invisibles du coeur"

Samar Yazbek présente "La Marcheuse"

Yaa Gyasi : "L'esclavage continue d'avoir un impact génération après génération"

Rentrée littéraire : Inès Fernandez Moreno présente "Le ciel n'existe pas"

Sarah Vaughan nous raconte comment est né "La Ferme du bout du monde"

Rentrée littéraire 2017 : "Vous n'êtes pas venu au monde pour rester seuls" d'Eivind Hofstad Evjemo

Rentrée littéraire 2017 : "Demain sans toi" de Baird Harper présenté par Jean Mattern

A lire aussi

"Adieu l’Europe": le biopic de Stefan Zweig au cinéma

02 Août 2016

Près de soixante-quatorze ans après sa mort, Stefan Zweig est mis à l’honneur dans un film basé sur sa vie, et plus particulièrement sur son...

14 Juin 2019

Qui n'a jamais rêvé de pouvoir se téléporter dans l'univers d'une série, afin d'en découvrir tous les moindres secrets ? C'est...

30 Janvier 2019

Réédité chez Stock avec l’affiche du livre en couverture, Si Beale Street pouvait parler de James Baldwin fait l’objet d’une...

Avis des lecteurs

 
4/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
PiertyM
3.99
29 Mai 2017
Publié sur
On ne cessera de parler de l'impuissance de l'homme face à cette passion dévorante qui, le plus souvent, le consume astucieusement de l'intérieur. Une passion capable de l'entrainer vers la perdition .....
GabrielNadalet
3.99
28 Mai 2017
Publié sur
Cela commence à la manière de Zweig comme un délice de mystère qui va se délayer par un « il était une fois » asphyxiant d'un mélange de tension et d'inéluctable. D'une écriture rythmée, Zweig sonde l.....
Allantvers
3.99
03 Mai 2017
Publié sur
Encore un récit parfait que cet Amok ! Stefan Zweig est décidément le grand maître incontestable de la narration et de l'exploration des âmes. En quelques lignes, l'atmosphère est posée, le lecteur a.....
SanFrancisco
5
Publié sur
Zweig écrit ici la passion. Mais pas la passion qu'on peut mettre au fond de sa poche et oublier ! Non, la vraie passion, celle qui fait devenir fou, celle qui fait oublier sa propre vie, celle qui mène jusqu'à la mort. Les nouvelles de cet ouvrage brûlent les doigts et le coeur. Très émouvant...
audrey77
4
Publié sur
Amok et Lettre d'une inconnue sont deux nouvelles très célèbres de Stefan Zweig. Amok est la folie de la passion exprimée par un homme. Lettre d'une inconnue est la force d'un amour sans faille chez une femme. Magnifiques...
5
Publié sur
Stéphanie.G
4/5
03 Avril 2015
Publié sur
C'est l'histoire d'un homme " économe " et de cette femme, pauvre et plein d'orgueil, qu'il a épousé. Entre eux de l'amour mais l'époux cherche à dominer sa femme, souhaite casser cet orgueil juste pour sentir qu'elle a besoin de lui, le supplier pour obtenir quelque chose. Trop dur à supporter elle le quitte ! Lui n'aura de cesse de la chercher et finira par la retrouver en Argentine, dans un bled paumé et une maison particulière pour matelot. Humilié par cette femme il continuera pourtant à la ramener à lui, ridiculisé par cette femme qu'il aime malgré tout. " Ne vous inquiétez pas de lui, m'ordonna la fille, en français, et elle me saisit violemment le bras comme si elle voulait me renverser. C'est une vieille histoire entre lui et moi, ce n'est pas d'aujourd'hui ! " Et de nouveau, les dents étincelantes, prêtes à mordre, elle lui cria : " Oui, écoute, vieux finaud. Tu voudrais savoir ce que je dis. J'ai dit que je me jetterais dans la mer plutôt que d'aller avec toi. " Une passion ? Je ne pense pas. Il se rend compte de son amour qu'une fois qu'elle est partie. Je pense plutôt qu'il l'a considère comme son bien et pour un homme avare comme lui perdre son bien et pire que tout alors si elle ne lui appartient plus personne ne l'aura. Pourtant, parvenu au coin de la rue, avant de tourner, je regardai encore une fois derrière moi. Lorsque mon regard rencontra l'homme, celui-ci eut un haut-le-corps ; je le vis se ramasser précipitamment, bondir contre la porte et l'ouvrir brusquement. A cet instant, un éclat de métal brilla dans sa main : je ne pus distinguer de loin si c'était de l'argent ou bien le couteau qui, au clair de lune, luisait perfidement entre ses doigts... Trainé dans la boue, il insiste pour être près d'elle, elle le rejette. Cette nouvelle très courte est un condensé de sentiments : la solitude d'un homme débarquant dans une ville inconnue, l'émerveillement de ce ciel étoilé et le malaise provoqué par ces ruelles étranges puis vient la colère, l'avilissement de cet individu et la folie. On est transporté par cette situation loufoque d'un homme dont la femme est aujourd'hui une prostituée, qui préfère souffrir plutôt que d'abandonner la partie. Etrange passion, étrange amour qui conduit l'homme à la démence, une relation perverse qui conduira peut être au pire.
Françoise.M
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
A lire et relire