Vous êtes ici

Ouedraogo

Roukiata Ouedraogo

Française d’origine burkinabé, Roukiata Ouedraogo est comédienne, autrice, chroniqueuse radio et scénariste de la série Omerta à Ratanga, série qu’elle a développée en 2021 pour une ONG à Dakar afin de sensibiliser le jeune public d’Afrique de l’Ouest aux dangers de l’avortement clandestin.
Arrivée en France à vingt ans, elle a enchaîné les petits boulots avant d’intégrer le Cours Florent. Diplôme d’art dramatique en poche, elle crée son premier « Seule en scène » Yennenga, l’épopée des Mossé en 2008, qu’elle joue en France et au Burkina. Suivent Ouagadougou Pressé en 2013 et Tombe Le Masque en 2015, qu’elle joue en France et dans plusieurs pays d’Afrique. Elle est en tournée actuellement avec son spectacle Je Demande La Route.
 
Sa carrière l’amène à l’art de rue, l’humour (Jamel Comedy Club, le Marrakech du Rire), la radio (chroniqueuse dans l’émission Par Jupiter depuis cinq ans sur France Inter). Elle a joué dans plusieurs films et séries. Elle collabore régulièrement avec l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie) depuis qu’elle a été choisie comme marraine en 2019. 
 
Roukiata Ouedraogo est très engagée auprès d’associations luttant pour l’éducation, la santé, contre l’excision et les violences faites aux femmes.
 
En janvier 2021 elle est invitée par la secrétaire générale de l’OIF à Dakar pour faire une chronique sur l’égalité basée sur le genre. En juin 2021, elle est invitée par le Président de la République française à donner un discours lors de la cérémonie d’ouverture du Forum Génération Égalité organisée par l’ONU à Paris. En décembre 2021 elle est invitée par l’OIF pour faire une chronique sur les stéréotypes sexistes lors de la réunion annuelle « Internationale Gendre Champions ». La même année, elle est contactée par l’Union européenne au Burkina pour concevoir des affiches et textes pour la campagne sur les violences basées sur le genre au Burkina.
 
Elle participe à l’ouvrage collectif Mix & Chic Barbès-Château Rouge (Les Xérographes). En 2020 paraît son premier roman, Du miel sous les galettes (Slatkine & Cie), prix de la presse Panafricaine 2020 ; prix coup de cœur des lycéens de la fondation prince Pierre de Monaco en 2021 ; prix Soroptimiste de la meilleure littéraire francophone étrangère en 2022 de Grenoble ; prix littéraire francophone de Mahajanga à Madagascar en 2023.
 
Elle est l’une des co-autrices réunies par Causette et Rageot pour Ceci est mon cœur.
 
Elle adapte Ouagadoudou Pressé en BD 2021 pour Sarbacane.
 
En février 2022, elle obtient le prix coup de cœur Gisèle Halimi de la fondation des femmes au théâtre de l’Odéon à Paris.  
 
Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Imprimer la page