Vous êtes ici

Maryline Desbiolles

Originaire de Savoie, Maryline Desbiolles vit loin de la scène littéraire parisienne, dans l'arrière pays niçois. Dès l’enfance, elle écrit des poèmes, des nouvelles, et crée, après ses études à Nice et à Cannes, deux revues de poésie et de littérature, Offset en 1980 et La Métis en 1990, qui réunissent des auteurs méditerranéens. En 1998, la publication de La Seiche la révèle au public : ce roman singulier construit une réflexion digressive sur la vie humaine à partir d’une recette de cuisine. Son écriture à la fois tendue et lyrique est récompensée par le prix Femina pour Anchise, en 1999, qui évoque un deuil impossible. Le Goinfre, en 2004, récit d’un périple désespéré en Italie, témoigne lui aussi de l’intensité et de la maîtrise de son écriture. Depuis, elle a écrit de nombreux romans et récits, notamment : Manger avec Piero (Mercure de France, 2004), Primo (Seuil, 2005), C'est pourtant pas la guerre (Seuil, 2007), Les draps du peintre (Seuil, 2008), Croisée de voix (Cherche-midi, 2008), La scène (Seuil, 2010), Je vais faire un tour (Facim, 2010), Une femme drôle (l'Olivier, 2010), Dans la route (Seuil, 2012), Lampedusa (L'École des loisirs, 2012), Vallotton est inadmissible (Seuil, 2013), Ceux qui reviennent (Seuil, 2014), Le beau temps (Seuil, 2015), Écrits pour voir (François-Marie Deyrolle éditeur, 2016), Le bleu du ciel n'est pas toujours rose (éd. des Cendres, 2016). Elle a aussi écrit plusieurs fictions pour France Culture : Vous, Les petites filles, Frictions, Les Corbeaux, et produit plusieurs émissions : L'arrière-pays niçois : l'épreuve du rêve, Nice, ville perdue ? et Zéphirin des montagnes.
Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page