Vous êtes ici

Jean de La Ville de Mirmont

Né en 1886 à Bordeaux, dans une famille aristocratique et protestante, Jean de La Ville de Mirmont fut l’ami de François Mauriac. Après des études de lettres et de droit, il devient rédacteur à la préfecture de la Seine. À Paris, il retrouve François Mauriac et lui fait découvrir les milieux interlopes du quartier Latin. En 1914, il publie un bref roman d’une étonnante modernité : Les Dimanches de Jean Dézert. Le 28 novembre, il est tué au Chemin des Dames. Il a vingt-huit ans. Il a publié des poèmes dans La Revue hebdomadaire et Les Marges et des contes (dans le Paris-Journal de 1910-1912). L’Horizon chimérique, son recueil de poésie posthume publié en 1920, inspirera la célèbre musique de Gabriel Fauré.
Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Imprimer la page