Vous êtes ici

02 Août 2017

"La Tresse" : le roman de Laetitia Colombani est le livre phénomène de l’été

Il y a des étés comme ça où de nombreuses personnes croisées dans le train, au bord de la piscine ou en randonnée lisent le même livre. Cette année, c’est sans conteste le premier roman de Laetitia Colombani, La Tresse (Grasset), qui remporte le prix de l’ouvrage le plus vu sur les serviettes de plage ! Anatomie d’une success-story. 

Quelle est la recette d’un succès de librairie ? Comment un roman parvient-il à se hisser au top des ventes surtout en plein été, période propice à la lecture ? Laetitia Colombani pourrait avoir les réponses à ces questions, elle dont le premier roman, La Tresse, paru le 10 mai dernier chez Grasset, s’est glissé dans la valise de pas moins de 150 000 lecteurs français ! 

 

La Tresse : les ingrédients du succès

 

Désormais phénomène littéraire de l’été et en cours de traduction dans 28 langues, La Tresse combine trois héroÏnes fortes, une intrigue à la fois intime et engagée aux quatre coins du monde, une écriture visuelle et un rythme maîtrisé. Déjà douée au cinéma – on la connaît comme la réalisatrice de A la folie… pas du tout (2002) ou encore Nos stars et moi (2008) – Laetitia Colombani est passée à la fiction sur les conseils de son ami auteur, Hugo Boris, dont elle adapte un roman prochainement. Et elle aurait eu tort de se priver tant les lecteurs sont au rendez-vous ! Pour hcdahlem qui a laissé sa critique sur Hachette.fr, La Tresse est ni plus ni moins "le roman le plus original de l’année, moderne par son scénario, audacieux dans sa construction, efficace dans son rythme et (…) brillant dans son engagement". 

 

Trois portraits de femmes d'aujourd'hui

 

L’idée de ce roman choral ayant pour nœud le commerce des cheveux, lui est venue d’un documentaire sur l’Inde. Quelques temps après elle apprenait le cancer du sein d’une amie. Son héroïne indienne, Smita, et son personnage canadien, Sarah, étaient nées. Interviewée par Julia Molkhou dans Le Mag de l’été sur France Inter, l’auteure affirme avoir voulu dresser des "portraits qui raconteraient ce que c’est que d’être une femme dans le monde d’aujourd’hui c’est à dire qu’il faut se battre"

 

L'importance du cinéma 

 

"Au cours de ma vie de lectrice, de spectatrice, j’ai vraiment été influencée par les grands rôles féminins comme dans La Leçon de piano, dans L’Amant de Duras ou Les Heures de Michael Cunningham", confie-t-elle dans un entretien réalisé pour Grasset. Ayant grandi entre une mère bibliothécaire et des enseignants passionnés qui lui ont très tôt donné le goût d’écrire, et aujourd’hui passionnée par le cinéma, Laetitia Colombani explique puiser son inspiration dans "l’observation des femmes qui (l’)entourent, leur courage, leur volonté", et affirme se sentir proche de ses héroïnes. 

 

A quand une adaptation cinématographique ? Laetitia Colombani avoue avoir été approchée par plusieurs producteurs et être en train d’étudier les propositions. 

 

N.S 

Livres liés 
La tresse

A lire aussi

15 Janvier 2019

Discrète dans les médias et en librairie depuis son départ pour la Californie, Amanda Sthers fait son retour par l’intermédiaire du grand écran...

11 Janvier 2019

Après avoir fait un tabac sur les planches dès sa création en 2016, Edmond , la pièce phénomène dans laquelle Alexis Michalik retrace la genèse de...

31 Décembre 2018

L'auteur israélien le plus connu au monde, Amos Oz, est décédé ce vendredi 28 décembre à l'age de 79 ans. Egalement reconnu pour son...