Vous êtes ici

15 Janvier 2019

"Holy Lands" d’Amanda Sthers : une amitié en terre sainte au cinéma et en librairie

Discrète dans les médias et en librairie depuis son départ pour la Californie, Amanda Sthers fait son retour par l’intermédiaire du grand écran en adaptant son roman Holy Lands paru en 2010 et dont l’édition du Livre de Poche revêt aujourd’hui l’affiche du film avec James Caan, Tom Hollander, Jonathan Rhys-Meyers et Rosanna Arquette entre autres. 

"Est-ce qu’on déclare l’amitié comme on déclare l’amour ?", se demande à un moment de l’histoire Harry, le protagoniste principal de Holy Lands d’Amanda Sthers. On comprendra vite que les "terres saintes" qui fournissent au roman son titre (Stock 2010 ; Le Livre de Poche 2011) représentent autant les méandres d’une âme et des relations humaines que le décor d’Israël où se déroule l’histoire. Une histoire complexe que la romancière aura mûri une quinzaine d’années après sa parution pour la transposer elle-même à l’écran.

 

Holy Lands : que faire d'une fuite en avant ?

 

En salles ce mercredi 16 janvier, Holy Lands suit le parcours chaotique de Harry (James Caan), ancien cardiologue juif de New York qui décide du jour au lendemain de partir élever des porcs à Nazareth en Israël – on les y emploie à chasser les terroristes. Mal accueilli sur place il se trouve aussi confronté à la distance qui se creuse avec sa famille : son fils, David (Jonathan Rhys-Meyers), dramaturge homosexuel, s’évertue à lui écrire sans réponse, sa fille ; Annabelle (Efrat Dor) est trop occupée par ses histoires de cœur pour penser à son paternel. Quant à son ex-femme, Monica (Rosanna Arquette), elle se découvre un méchant cancer et revisite son histoire d’amour avec Harry. C’est son amitié inattendue avec un rabbin, Moshe Cattan (Tom Hollander), qui changera bientôt la donne dans la vie de Harry et l’aidera à trouver des réponses. 

 En terre de refuge, comment se trouver sans se nier ?

 

Autant réflexion sur les choix et les limites de chacun que sur le temps qui passe, éclairage sur la grande histoire par le prisme des existences des uns et des autres, Holy Lands questionne aussi le lieu où l’on choisit de s’établir. En terre de refuge ou d’accueil, comment se trouver sans se nier ? Une interrogation à laquelle Amanda Sthers a pu être confrontée, elle qui a choisi de s’établir aux Etats-Unis après les attentats de Paris en 2015. "Est-ce qu'on déclare l'amitié comme on déclare l'amour ?" "Oui mais en silence".

Pour découvrir cette jolie fresque sur grand écran, jouez sur notre page Facebook pour avoir la chance de gagner 3 places de cinéma pour deux personnes ainsi que trois exemplaires du roman paru au Livre de Poche ! 

 

La rédaction 

Livres liés 
Holy Lands - Les Terres saintes
Les terres saintes

A lire aussi

18 Février 2019

Un peu plus d’un an après Les Loyautés , Delphine de Vigan reviendra en librairie le 6 mars prochain avec Les Gratitudes (JC Lattès) explorant...

14 Février 2019

Désormais rendez-vous incontournable pour tous les auteurs et autrices en devenir, le Mazarine Book Day organisé par les éditions Mazarine depuis...

05 Février 2019

Après La Femme qui ne vieillissait pas l’an dernier, Grégoire Delacourt sera de retour en librairie le 20 février avec un nouveau roman. Dans...