Vous êtes ici

07 Novembre 2017

Delphine de Vigan : un nouveau roman pour la rentrée de janvier 2018

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

Après l’incroyable succès de son dernier roman, D’après une histoire vraie (JC Lattès), ayant reçu le prix Renaudot en 2015 et dont l’adaptation par Roman Polanski vient de sortir en salles, Delphine de Vigan sera de retour en librairie le 3 janvier prochain avec un nouveau roman intitulé Les Loyautés (JC Lattès). Photo : © Delphine Jouandeau

Mise à jour du 25 mars 2019 : le dernier roman en date de Delphine de Vigan, Les Gratitudes (JC Lattès) est sorti le 6 mars 2019. Découvrez-le vite !

Si Delphine de Vigan s’est plue à se mettre en scène en auteure démunie face à la menace de la page blanche dans D’après une histoire vraie qui lui a valu le Renaudot et le Goncourt des lycéens il y a deux ans, cela ne semble définitivement pas être son problème dans la réalité. Alors que l’adaptation de ce dernier roman par Roman Polanski vient de sortir en salles, nous sommes ravis de vous apprendre que la romancière sera, quant à elle, de retour en librairie le 3 janvier prochain avec un roman court et nerveux intitulé Les Loyautés (JC Lattès). 

 

D’où proviennent nos loyautés et où nous mènent-elles ? 

 

"C’est un roman auquel je tiens beaucoup qui est né de la rencontre de deux élans. D’une part cette question de la loyauté qui revient très souvent pour moi", a indiqué l’auteure de Rien ne s’oppose à la nuit à son éditeur. "Au moment où je me suis formulée ça, je me suis dit que si c’était une question pour moi, ça devait l’être probablement pour pas mal de gens". Dans le récit elle exploite donc la manière dont cette idée sous-tend nos rapports aux autres, à notre famille, s’immisce dans notre milieu professionnel et peut provenir des promesses qu’on s’est faites. 

"Ce sont des liens invisibles qui nous attachent aux autres – aux morts comme aux vivants -, ce sont des promesses que nous avons murmurées ou dont nous ignorons l’écho, des fidélités silencieuses, ce sont des contrats passés le plus souvent avec nous-mêmes, des mots d’ordre admis sans les avoir entendus, des dettes que nous abritons dans les replis de nos mémoires." (Extrait de la première page des Loyautés)

 

Revenir à une forme courte et exploiter la notion de hors champ

 

"Par ailleurs, depuis quelques temps j’ai l’envie assez forte de revenir à une forme très courte, très nerveuse, d’écrire un livre qu’on lirait en une ou deux fois, de tendre à l’extrême une dramaturgie et d’essayer d’exploiter en littérature quelque chose qu’on utilise beaucoup au cinéma, la notion du hors champ", poursuit la romancière dans la note confiée à sa maison d'édition. C’est ainsi qu’elle déroule en à peine 200 pages un récit très tendu entre quatre protagonistes – deux femmes adultes et deux préadolescents - dont elle livre les points de vue de manière alternée. Théo est en classe de 5e quand sa professeure de SVT remarque des signes de perturbation chez le jeune homme. Ancienne enfant maltraitée, elle s’est fait la promesse de ne jamais passer à côté d’un enfant qui subirait la même chose. Va-t-elle trop loin en essayant de voler au secours de Théo ? Gravitant autour d’eux, le meilleur ami de Théo, Mathis, et sa mère, accentuent le côté dramatique de l’histoire et la densité du compte à rebours lancé irrémédiablement dès la première page. 

Vous avez hâte ? Il faut encore patienter jusqu’au 3 janvier pour lire Les Loyautés. Mais en attendant, restez dans l’univers de Delphine de Vigan en allant voir D’après une histoire vraie, thriller psychologique adapté par Roman Polanski avec Emmanuelle Seigner et Eva Green. Allez, pour le plaisir on vous remet la bande-annonde. 

 

N.S 

A lire aussi

13 Septembre 2019

La valse des sélections continue avec cette fois la révélation des onze romans en lice pour le prix de Flore dévoilés ce jeudi 12. Deux romans très...

11 Septembre 2019

Dernier mais pas des moindres des grands prix de la saison à révéler ses deux sélections de romans français et étrangers, le Femina a retenu pas...

11 Septembre 2019

Claudie Hunzinger et Jean-Noël Orengo : deux grands noms de la rentrée littéraire des éditions Grasset déjà cités lors de la révélation de la...