Vous êtes ici

17 Juillet 2018

Samar Yazbek présente "La Marcheuse"

Après Les Portes du néant (Stock), la Syrienne Samar Yazbek revient avec un roman tout aussi bouleversant et nécessaire intitulé La Marcheuse. Là où elle transposait partiellement son expérience de la guerre dans son pays dans son premier opus, elle se dégage ici du réel pour mieux le conjurer par le prisme du merveilleux. Le tout avec une héroïne prénommée Rima, une "femme-enfant qui raconte cet étonnement premier de l'humain face à l'horreur de la violence".

En un roman, Samar Yazbek a su rendre nécessaire son regard sur la guerre en Syrie et son absurdité. Après Les Portes du néant (Stock / Le Livre de Poche), elle publie La Marcheuse, toujours situé dans son pays natal en proie à l'horreur mais davantage empreint de merveilleux. 

 

Dépasser l'horreur et l'effroi par l'enchantement des mots

 

On y suit les pas fragiles de Rima, une jeune fille qui aime les livres, le dessin et qui ne s'arrête jamais de marcher. Après avoir perdu sa mère lors d'un bombardement sur un check-point, elle part avec son frère dans la Ghouta où elle va être témoin du massacre des rebelles. À travers ses yeux, Samar yazbek donne encore une fois à voir l'effroi mais aussi la manière dont on peut les dépasser par l'enchantement et la magie des mots. 

Noémie Sudre avec Laurie Fus

Livre liés 

A lire aussi

20 Juillet 2018

Rima est une jeune syrienne bien singulière : malade depuis la naissance, elle ne peut ni parler, ni s’arrêter de marcher. Vivant dans un...
Prix littéraire Le Monde 2018

20 Juillet 2018

Le quotidien Le Monde vient d'annoncer la première liste des romans sélectionnés pour son sixième prix littéraire. Parmi ces dix titres en lice,...
Prix Roman Fnac 2018

20 Juillet 2018

Annoncée le vendredi 13 juillet, la première sélection du Prix du roman Fnac 2018 comporte 32 livres venus de tous les horizons. Parmi eux, cinq...