Vous êtes ici

14 Août 2017

Rentrée littéraire 2017 : Jean-Luc Coatalem présente "Mes pas vont ailleurs"

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

Fasciné depuis toujours par l'écrivain-voyageur Victor Segalen, Breton et Brestois comme lui, Jean-Luc Coatalem entreprend de marcher dans les pas de ce "compagnon secret" dans Mes pas vont ailleurs (Stock).

En Mai 1919, l'écrivain-voyageur Victor Segalen, revenu il y a peu de son dernier voyage en Chine, trouve refuge au grand Hôtel d'Angleterre près de la mystérieuse forêt du Huelgoat sur ses terres bretonnes. Un matin, il quitte les lieux pour ne jamais y revenir. On le retrouvera deux jours plus tard sans vie, sur un tumulus, une blessure sanguinolente à la jambe, un Shakespeare à la main, et avec des notes mystérieuses écrites peu de temps avant d'expirer. Suicide ? Accident ? C'est en partant de cette mort étrange que Jean-Luc Coatalem remonte le fil de cette vie faite d'écriture et de voyages. 

 

N.S 

A lire aussi

Après deux premiers romans très remarqués, L’Éveil et Toni (Stock), la jeune Line Papin poursuit son chemin en littérature sous le regard...
Depuis de nombreuses années, Ginette Kolinka parcourt la France pour raconter dans les écoles l'enfer des camps d'extermination où elle a été...

14 Juin 2019

Qui n'a jamais rêvé de pouvoir se téléporter dans l'univers d'une série, afin d'en découvrir tous les moindres secrets ? C'est...