Vous êtes ici

29 Septembre 2017

Les objets fétiches de Jean-Louis Fournier

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

Jean-Louis Fournier nous a reçus chez lui à l'occasion de la parution de Mon autopsie chez Stock et dévoilé trois objets qui comptent pour lui : une voiture "tapis volant" ; une reproduction de la petite danseuse de Degas ; un dessin de Reiser plein d'esprit. 

Quels sont les objets qui comptent pour Jean-Louis Fournier ? Nous ne pensions pas en apprendre autant sur l'auteur de Mon autopsie (Stock) en lui posant cette question. Il nous dévoile ainsi avec émotion une photographie de sa veille traction datant de 1937 qu'il qualifie de "tapis volant" et avec laquelle il a bourlingué aux côtés de sa chère épouse, une reproduciton de la petite danseuse de Degas que lui a offerte sa fille, Marie, avec qui le lien est désormais rompu ainsi qu'un dessin humoristique de Reiser mettant en scène le général de Gaulle. 

 

Noémie Sudre 

A lire aussi

17 Janvier 2020

À l'occasion du quatrième épisode de notre podcast Maison papier et de la parution au Livre de Poche de Avec toutes mes sympathies , nous sommes...

16 Janvier 2020

Comme chaque année, Le Figaro a dévoilé le palmarès des écrivains ayant vendu le plus grand nombre d’ouvrages en 2019 : Guillaume Musso tient...

15 Janvier 2020

Après le phénoménal La Chambre des merveilles et La vie qui m’attendait , Julien Sandrel sera de retour en librairie le 26 février avec une...