Vous êtes ici

17 Octobre 2017

Les objets fétiches de Camille Laurens

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

Camille Laurens nous a reçus chez elle à l'occasion de la parution chez Stock de La petite danseuse de quatorze ans et nous a présenté trois objets qui comptent dans sa vie et qui résonnent avec son oeuvre : une moto Playmobil, une théière marocaine et un sceau datant du début du siècle. 
 

La vie réelle s'invite souvent dans la littérature et inversement. Le constat est d'autant plus saisissant quand Camille Laurens, auteure de La petite danseuse de quatorze ans (Stock), nous présente les objets auxquels elle tient particulièrement. 

Chez elle, alors que nous étions venus l'interviewer, elle nous a ainsi raconté avec tendresse l'histoire de cette petite moto Playmobil qu'un homme lui a offerte dans un salon du livre, de sa théière préférée rapportée du Maroc où elle a vécu douze ans ou encore d'un sceau orné d'une Marianne qui appartenait à son arrière-grand-père et qui n'est pas sans rappeler l'univers de la petite danseuse dont elle suit les traces dans son dernier livre. 

 

N.S 

 

A lire aussi

20 Septembre 2019

Lors d’une soirée festive qui s’est tenue au Cercle Lebrun ce 19 septembre, l’équipe du Livre de Poche a dévoilé le palmarès de son...

13 Septembre 2019

La valse des sélections continue avec cette fois la révélation des onze romans en lice pour le prix de Flore dévoilés ce jeudi 12. Deux romans très...

11 Septembre 2019

Dernier mais pas des moindres des grands prix de la saison à révéler ses deux sélections de romans français et étrangers, le Femina a retenu pas...