Vous êtes ici

30 Avril 2018

Guillaume Musso présente "La Jeune Fille et la Nuit"

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

C'est l'événement éditorial de ce printemps et LE livre à glisser dans sa valise pour les longs week-end et les vacances qui s'annoncent : La Jeune Fille et la Nuit (Calmann-Lévy) de Guillaume Musso se dévore déjà partout en France. À cette occasion très spéciale, l'auteur nous a très amicalement reçus chez lui pour discuter de son l'inspiration de ce "campus novel" situé pour la première fois dans la région d'Antibes, mais aussi du geste créatif et romanesque en général.

"J'avais envie d'écrire sur la France mais l'envie ne suffit pas. Encore fallait-il une histoire qui nécessite cet écrin de la Méditerrannée, les couleurs particulières..." Alors que son dernier roman événement, La Jeune Fille et la Nuit (Calmann-Lévy), fait déjà le bonheur des lecteurs depuis déjà presque une semaine, Guillaume Musso nous a reçus chez lui pour nous dévoiler les coulisses de la création de ce premier thriller psychologique antibois. 

 

Un "campus novel" au pays de Pagnol

 

Très amateur de "campus novels", ces romans américains se déroulant dans un décor universitaire, l'auteur a choisi, une fois n'est pas coutume, de placer son intrigue au coeur de sa garrigue natale et d'y creuser les psychologies et le passé de trois anciens élèves liés à jamais par un lourd secret. Brillamment construite, l'intrigue multiplie les allers-retours entre deux strates temporelles à vingt-cinq ans d'intervalle et alterne les points de vue pour mieux impliquer son lecteur dans l'enquête tout en le promenant avec un plaisir non dissimulé. 

 

Un melting-pot d'influences de Donna Tartt à David Lynch

 

Citant bien volontiers ses références, Guillaume Musso évoque sa lecture adolescente du Maître des illusions de Donna Tartt ou encore son approche "gourmande" de la culture et ses goûts éclectiques hérités de sa mère : "Lis Proust, Flaubert, mais lis aussi Stephen King, Marcel Pagnol... Va voir les films de Tarkovski mais aussi Les Bronzés me disait-elle"

 

La spécificité de la littérature en 2018 selon Guillaume Musso : "cette relation intime entre l'auteur et le lecteur"

 

Face à cette approche, l'auteur le plus lu en France depuis sept ans qu'est Guillaume Musso ne cache pas avoir des défis à relever tels tous les romanciers d'aujourd'hui en perpétuelle concurrence avec d'autres formes de fiction comme les séries ou le cinéma. C'est ainsi qu'il continue pour notre plus grand plaisir de baser son travail sur un jeu savoureux avec son lecteur, la seule forme de contrat de lecture valable selon lui en 2018. "Je me demande toujours ce qui pourrait faire que quelqu'un, quand il rentre chez lui le soir, ait plus envie d'ouvrir mon livre que de regarder une série à la télé". 

 

Alors, votre choix est-il fait ? 

 

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube en cliquant sur ce lien.
Vidéo réalisée par Noémie Sudre.
Cadrage : Yves Czerczuk, Laurie Fusi et Noémie Sudre.
Montage : Noémie Sudre.

Y.Cz.

A lire aussi

20 Septembre 2019

Lors d’une soirée festive qui s’est tenue au Cercle Lebrun ce 19 septembre, l’équipe du Livre de Poche a dévoilé le palmarès de son...

13 Septembre 2019

La valse des sélections continue avec cette fois la révélation des onze romans en lice pour le prix de Flore dévoilés ce jeudi 12. Deux romans très...

11 Septembre 2019

Dernier mais pas des moindres des grands prix de la saison à révéler ses deux sélections de romans français et étrangers, le Femina a retenu pas...