Vous êtes ici

09 Mai 2018

Franck Courtès raconte son parcours dans "La dernière photo"

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

Photographe de presse pendant de nombreuses années, Franck Courtès a définitivement tourné le dos à cette profession. Une passion déçue et un cheminement parfois difficile qu'il raconte dans La dernière photo paru chez JC Lattès et devant nos caméras.

"Pour Noémie, La dernière photo, quand l’amour d’un art tourne au cauchemar. Amicalement, Franck Courtès". La dédicace que l’on a trouvé en ouvrant le dernier livre de Franck Courtès est radicale. Radicale et magnifique. Comment se remettre d’une passion quand vous comprenez peu à peu qu’elle vous trahit ? C’est l’histoire d’un amour blessé, d’une raison d’être déçue que nous raconte ici l’ancien photographe de presse et désormais écrivain. 

 

Un parcours jalonné de joies et de douleurs

 

C’est donc un parcours jalonné de beaucoup de joies mais aussi de douleurs qu’il a exposé devant nos caméras. La photo qui lui a vraiment donné envie de s’y mettre lui-même, prise par son ami Eric Mulet  - une petite colline de rien qui se révèle une merveille sur le papier -, son amour pour les petits faits du maître Raymond Depardon, sa première photo - des bottes à bouts carrés qui racontent une histioire - la photo qui lui laisse le souvenir le plus ému – son fils en contrejour exposant toute sa candeur et sa beauté d’enfant qui bientôt s’en ira : "je fabriquais de la nostalgie, ce n’était pas très sain" - en passant par les bras de fer intérieurs face à des personnalités difficiles – on l’envoya très tôt faire des portraits puisqu’il était si à l’aise – et dont beaucoup lui laissèrent un goût amer et précipitèrent sa décision de tout arrêter. 

 

Quand la photographie ne permet plus de dire les choses

 

Car il est bien difficile de ne pas se contrefaire soi-même dans la photo, de rendre l’authenticité d’une âme ou d’une rencontre surtout quand il s’agit de vendre un produit, indique Franck Courtès… Après donc avoir été "extrêmement photographe, passionnément photographe" au point d’en expérimenter les limites, Franck Courtès trouve à exprimer la vérité des choses d’une autre manière, par la plume, et ce depuis plusieurs années. Une révélation à laquelle la photographie l’aura finalement mené. 

 

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube en cliquant sur ce lien.
Vidéo réalisée par Noémie Sudre.
Cadrage : Yves Czerczuk et Noémie Sudre.
Montage : Yves Czerczuk.​​​​​​​

A lire aussi

18 Novembre 2019

Patrick Modiano et Pierre Le-Tan ont entretenu une amitié de quarante ans jusqu’au décès de ce dernier le 17 septembre dernier. Initié dans les...

13 Novembre 2019

Attendu sur Netflix le 27 novembre en exclusivité, le nouveau film-événement de Martin Scorsese The Irishman - avec un casting époustouflant dont...

24 Octobre 2019

Tout juste un an après ses émouvants Munkey diaries , premier volume de ses mémoires d’adolescente et de jeune femme courant de 1957 à 1982,...