Vous êtes ici

27 Août 2018

Emilie Frèche présente "Vivre ensemble"

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

Comment vraiment "Vivre ensemble" ? C'est cette expression un peu galvaudée suite aux attentats de 2013 qui fournit à Emilie Frèche la matière de ce nouveau roman où elle questionne notre capacité à appliquer ce voeu pieu dans le privé comme dans l'espace collectif.

En 2013, à la suite des attentats des terrasses et du Bataclan, Emilie Frèche se penche sur l'expression "Vivre ensemble" utilisé dans l'espace médiatique. Elle réalise qu'il existe depuis 1983 en politique : "Ça fait longtemps qu'on nous vend cette espèce d'escroquerie linguistique parce que le vivre ensemble est un réceptacle vide dans lequel on peut mettre beaucoup de chose c'est-à-dire tout mais surtout rien", selon elle.

Comment "Vivre ensemble" avec deux enfants qui ne se sont pas choisis ?

De là est née l'idée de son nouveau roman qui paraît chez Stock et l'envie "d'explorer" cette expression "pour voir si on est capable de vivre ensemble sur le terrain de l'intime avant de pouvoir vivre ensemble collectivement en tout cas dans le champs du politique". Elle met ainsi un jeune couple qui, ayant frôlé la mort de près ce soir-là, décide de littéralement vivre - emménager - ensemble. Mais ils ont chacun un enfant, et ces enfants-là, contrairement à leurs parents, ne se sont pas choisis. La tension et le drame se nouent... 

 

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube en cliquant sur ce lien.
Vidéo réalisée par Noémie Sudre.
Cadrage : Laurie Fusi et Noémie Sudre.

A lire aussi

20 Septembre 2019

Lors d’une soirée festive qui s’est tenue au Cercle Lebrun ce 19 septembre, l’équipe du Livre de Poche a dévoilé le palmarès de son...

13 Septembre 2019

La valse des sélections continue avec cette fois la révélation des onze romans en lice pour le prix de Flore dévoilés ce jeudi 12. Deux romans très...

11 Septembre 2019

Dernier mais pas des moindres des grands prix de la saison à révéler ses deux sélections de romans français et étrangers, le Femina a retenu pas...