Vous êtes ici

28 Novembre 2016

Cinq questions à Baptiste Beaulieu

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

Rendu célèbre par son blog "Alors voilà", le médecin Baptiste Beaulieu est désormais un écrivain à part entière. Il a répondu à quelques questions à l'occasion de la parution de son troisième ouvrage, La Ballade de l'enfant gris chez Mazarine. 

Vous n'êtes pas sans connaître Baptiste Beaulieu ! Si par le plus grand hasard, vous n'êtes jamais tombé sur son blog Alors voilà, où il publie des billets plus sensibles les uns que les autres inspirés de son quotidien de médecin ; si vous n'avez pas lu Alors vous ne serez plus jamais triste (Fayard), son premier roman, vous l'avez peut-être récemment découvert dans les médias répondant à Jean-François Copé sur le prix du pain au chocolat ou expliquant pourquoi votre docteur a parfois une heure de retard... Ce jeune homme est partout et pour une bonne raison : il nous fait du bien ! Et en dehors de son cabinet, c'est des mots qu'il use à présent à merveille.

 

Baptiste Beaulieu : médecin et désormais écrivain à part entière 

 

A l'occasion de la parution de son troisième ouvrage et deuxième roman, La Ballade de l'enfant gris (Mazarine), Baptiste Beaulieu nous a accordé un entretien et nous a parlé de sa manière de lier ses deux activités, la médecine et l'écriture, de la vulnérabilité du personnel soignant au coeur de ce nouveau livre, de son inspiration qu'il puise notamment dans le réalisme magique sud-américain ou encore de ce qu'il souhaiterait plus que tout pour 2017... 

 

Noémie Sudre 

A lire aussi

Après deux premiers romans très remarqués, L’Éveil et Toni (Stock), la jeune Line Papin poursuit son chemin en littérature sous le regard...
Depuis de nombreuses années, Ginette Kolinka parcourt la France pour raconter dans les écoles l'enfer des camps d'extermination où elle a été...

14 Juin 2019

Qui n'a jamais rêvé de pouvoir se téléporter dans l'univers d'une série, afin d'en découvrir tous les moindres secrets ? C'est...