Vous êtes ici

08 Mars 2019

Aurélie Valognes c'est... "La Cerise sur le gâteau" et "Au petit bonheur la chance"

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Imprimer la page

Afin de pouvoir visionner cette vidéo, merci de consentir à utiliser les cookies de notre fournisseur vidéo.

Quoi de mieux qu'un printemps aux couleurs d'Aurélie Valognes ? À l'occasion de la parution de son nouveau roman La Cerise sur le gâteau (Mazarine) et de la sortie au Livre de Poche d'Au petit bonheur la chance, très plébiscité par les lecteurs en 2018, l'auteure préférée des Français est venue nous parler de tout ce qui fait le sel de ses ouvrages placés sous le signe de la tendresse et des valeurs familiales. 

Quatrième au palmarès 2018 des auteur.e.s ayant vendu le plus de livres, Aurélie Valognes poursuit son chemin dans le coeur et les piles à lire des lecteurs français. Une success story dont elle était venue nous parler lors d'un Facebook live en décembre 2017 et qui reste intimement liée aux grands thèmes de ses romans pleins de bienveillance. 
 

Aurélie Valognes :  les valeurs fondamentales comme socle romanesque


Nous étions de nouveau ravis de la recevoir à l'occasion de la parution au Livre de Poche d'Au petit bonheur la chance,publié l'an dernier chez Mazarine où elle raconte l'histoire douce-amère d'un petit garçon et de sa grand-mère dans les années 1960/1970, largement inspirée de l'enfance de son père mais aussi des rêveries de son fils de six ans. La famille, les valeurs simples, la tendresse et les liens intergénérationnels sont d'ailleurs autants de grandes thématiques chères au coeur de la jeune auteure et dont elle ne cesse de s'inspirer tout en gardant un oeil sur son entourage. Car dans La Cerise sur le gâteau, son nouveau roman disponible chez Mazarine, il y a, nous dit-elle, beaucoup de ses beaux-parents dans le couple principal de l'histoire, Bernard et Brigitte, dont la retraite n'est pas aussi calme que prévue. Mais elle insiste : "Il y a de moi dans tous mes personnages" raconte celle qui a elle-même expérimenté la douloureuse sensation de s'oublier soi-même et sa famille dans le travail, d'éprouver le besoin de revenir à l'essentiel. 

 

Le souci d'écrire des histoires qui parlent au plus grand nombre

Un sentiment qu'elle ne cesse de partager avec ses lecteurs depuis Mémé dans les orties son premier roman auto-édité à la fin duquel elle avait laissé son adresse mail personnelle afin d'entretenir le lien avec ses lecteurs et d'avoir des retours directs. Un lien précieux qu'elle continue d'entretenir tant Aurélie Valognes attache de l'importance au fait d'écrire des histoires qui parlent au plus grand nombre. 

 

Réalisation, montage : Noémie Sudre 

Cadrage, prise de son : Yves Czerczuk 

A lire aussi

17 Avril 2024

Le Prix du roman Marie Claire 2024 a été attribué le 12 avril à Camille de Peretti, déjà lauréate du prix des Romancières 2024, pour son roman L...
"L'homme aux mille visages" : l'enquête de Sonia Kronlund en librairie et au cinéma

16 Avril 2024

À la fois livre et documentaire, L'homme aux mille visages raconte la traque menée par Sonia Kronlund à la poursuite d'un imposteur...

15 Avril 2024

Dans La Louisiane , publié aux éditions Stock, Julia Malye nous transporte à bord de "La Baleine" pour explorer une part oubliée de l'...