Vous êtes ici

28 Juin 2018

Abnousse Shalmani présente "Les exilés meurent aussi d'amour"

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

L'auteure de Khomeiny, Sade et moi propose en cette rentrée un magnifique roman de l'exil explorant tout à la fois le sentiment du déracinement mais aussi les arcanes de la langue à travers l'expérience d'une petite fille arrivée en France à l'âge de neuf ans après la Révolution islamique d'Iran.

Quatre ans après Khomeiny, Sade et moi, c'est encore à hauteur de fillette que se place Abnousse Shalmani. S'éloignant du pamphlet politique, elle verse bien plutôt avec ce nouveau livre du côté de la fable teintée de magie. Ce roman de l'exil devient sous sa plume une "tragicomédie des exilés" pleine de couleurs, de sentiments, de sensations, de réflexions sur la langue, sur les cultures. Un magnifique apprentissage de la liberté et un nouveau regard sur l'exil ! 

Noémie Sudre avec Yves Czerczuk et Laurie Fusi

A lire aussi

Après deux premiers romans très remarqués, L’Éveil et Toni (Stock), la jeune Line Papin poursuit son chemin en littérature sous le regard...
Depuis de nombreuses années, Ginette Kolinka parcourt la France pour raconter dans les écoles l'enfer des camps d'extermination où elle a été...

14 Juin 2019

Qui n'a jamais rêvé de pouvoir se téléporter dans l'univers d'une série, afin d'en découvrir tous les moindres secrets ? C'est...