Vous êtes ici

23 Octobre 2015

3 plats "A la table de Nicolas Le Floch" (recettes offertes)

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

Personnage emblématique de la littérature policière, tout droit sorti de l’imagination de Jean-François Parot et d’un XVIIIe siècle plus ombre que lumière, Nicolas Le Floch est aussi un fin gourmet. Dégustez quelques plats avec lui grâce au beau livre de recettes A la table de Nicolas Le Floch signé Marion Godfroy (JC Lattès).

 

Depuis L’Enigme des Blancs-Manteaux en 2000 jusqu’à L’Inconnu du pont Notre-Dame qui vient de paraître (JC Lattès), l’enquêteur Nicolas Le Floch s’est attablé ici ou là et avec bien des personnages dans un siècle des Lumières qui découvre de plus en plus la gastronomie. Marion Godfroy a répertorié et mis en images quelques unes des recettes emblématiques de la série dans A la table de Nicolas Le Floch (JC Lattès), préfacé par Jean-François Parot lui-même. Voici un repas type de l’entrée au dessert.

 

Premier service : Soupe à la Jacobine

Dans le roman : "- De la soupe de frappard ? dit Bourdeau perplexe ? (…) – Vous m’enragez. – Les perdrix sont rôties puis désossées. Leur chair est hachée menu et mêlée de bouillon d’amandes fraîches passé à la gaze. Un œuf battu lie l’appareil. Ce bouillon est versé sur des croûtons de pain grillé et amélioré de fromage de Parme. N’oublions pas le poivre et le cerfeuil." Marguerite, L’Année du volcan, p. 217. 

 

Téléchargez la recette ici.

 

Deuxième service : Crépinettes Awa

Dans le roman : "Les cuisses de canard firent événement et Nicolas réclama la recette qu’il souhaitait rapporter à Joséphine. – C’est tout de simplicité dit Awa dont l’accent n’était plus, après tant d’années dans le royaume, qu’une charmante musique. Faire suer et attendrir les cuisses à l’étouffée, puis les envelopper dans un hachis de chair de perdrix, lard et épices. Enfin, disposer sur chacune d’elles de larges tranches de truffes et enfermer le tout, bien serré, dans une crépinette, laquelle vous aurez pris soin de rincer qu’elle ne fleure point le rance. Et vous passez au four pour prendre couleur.", Awa, Le Cadavre anglais, p. 262. 

 

Téléchargez la recette ici.

Troisième service : Ananas glacé du Dauphin couronné

Dans le roman : "Et l’entremets ! soupira le Satin. – De l’ananas glacé venu tout droit des serres de Mgr le duc de Bouillon. Et après… ne faites pas trop de bruit ! – Encore un duc ! On nous a changé notre Paulet ! Nicolas se laissait aller, conscient d’être tombé dans un piège auquel il s’abandonnait sans réagir. L’atmosphère avait changé, la Paulet s’était mise à le tutoyer, assurée de son impunité. Il acceptait une soirée qui s’annonçait si savoureuse, tout attendri de ces retrouvailles inattendues.", Le Paulet, Le Fantôme de la rue Royale, p. 107. 

 

Téléchargez la recette ici.

 

Le tout arrosé de champagne, bien sûr (et avec modération tout de même). 

 

N.S 

Ah! My Goddess T01
Keichi, jeune célibataire timide, voit débarquer dans sa vie une superbe déesse, Bellandy, venue exaucer un de ses vœux : rester toujours auprès de lui. La vie de Keichi va être bouleversée...Bellandy est pleine de bonne volonté et n'hésite pas à utiliser ses pouvoirs pour aider Keichi et ses...
Paru le : 
28 Mars 2001

Il n'y a pas une aventure de Nicolas le Floch sans qu'il ne s'attable avec l'un des personnages secondaires. L'art de la table et la gastronomie étant l'une des clefs du succès de cette série de Jean-François Parot, les éditions JC Lattès et Marion Godfroy ont répertorié quelques recettes emblématiques de l'oeuvre dans ce beau livre.