Vous êtes ici

L'Odalisque et l'éléphant

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

A lire aussi

"Les Chaventures de Taï et Mamie Sue", un manga intergénérationnel tendre et drôle

06 Novembre 2019

Dès le 6 novembre débarquent en France deux chats tout droit venus du Japon ! Après Chi, une vie de chat , Konami Kanata revient en librairie avec...
Heartstopper : le roman graphique queer événement publié aux éditions Hachette Romans

08 Octobre 2019

Après avoir conquis le coeur de nombreux lecteurs anglais, le roman graphique Heartstopper arrive enfin en France. Portée par deux héros formant un...
"Donne-moi des ailes" de Nicolas Vanier : l'album et le roman jeunesse du film disponibles en librairie

24 Septembre 2019

Dès le 9 octobre 2019, le nouveau film de Nicolas Vanier, Donne-moi des ailes , sortira en salles. L'histoire d'un père et de son fils...

Avis des lecteurs

 
4/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
cdilumiere
4.35
01 Décembre 2014
Publié sur
Une princesse orientale rencontre un éléphant blanc capturé... J'ai beaucoup aimé les illustrations ainsi que le récit de la capture de l'éléphant et la description du palais. Louise C 5ème...
ChristelAs
4.35
26 Septembre 2014
Publié sur
Joli livre et grand moment de lecture qui permet de nouer et dénouer les grandes histoires d'amour littéraires. Un coup de coeur...
Cassy
4.35
09 Juillet 2014
Publié sur
Je ne peux commencer cet avis sans vous parler de l'objet-même. Le format n'est ni trop grand ni trop petit. La couverture est épaisse et très belle. A l'intérieur, certaines pages sont de couleur or .....
Tom.L
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
L'Odalisque et l'Éléphant est arrivé dans ma boîte comme un OVNI, mais en différent. Pour ma part -pas comme le Sultan- l'OVNI est un Ô Voyage Nouveau et Incroyable ! Bref, dès que je l'ai eu entre les mains, le livre murmurait des promesses insoupçonnées... L'objet livre en lui-même très beau, quand on en ouvre les portes, recèle de merveilles, trésors et pépites qui vous empoignent vers un monde délicieusement et admirablement étonnant, épicé, pétillant. Ce livre n'est pas un simple voyage, c'est une aventure extraordinaire au pays des songes et des mille et une nuits... Ce roman est une histoire d'enfance. De rêve. Une fable qui raconte l'insouciance, la délicatesse, le survoltage, l'amour des enfants. C'est l'histoire d'une petite fille qui voit le monde en grand, qui en voit toutes les couleurs, qui en voit toute la poésie. Nos yeux suivent les vagues des cheveux de Leila, ses pieds qu'on distingue à peine, ses courses effrénées dans le palais et ses mots qui crient, chantent, sautillent, dansent un peu partout dans l'ambiance du livre... et ça fait un bien fou. On retourne à l'enfance la plus folle, la plus puérilement agréable... Ce roman est une histoire d'antan, d'aujourd'hui, d'hier, de demain, d'avant-hier, de jadis, de nos jours, de maintenant, du futur, d'un lendemain proche, ou très lointain... Ce livre est une légende, un récit sans temps, sans cadre temporel. Tout est anachronisme ou tout est parfaitement à sa place. Il y a une universalité dans ce récit qui touche, qui nous marque. On le voit dans chaque mot, dans chaque idée, dans chaque folle invention de l'auteure, dans chaque illustration, dans chaque rire, dans chaque émotion. Ce livre raconte bien plus qu'une histoire de simples personnages : il dépeint le monde dans toute sa poésie, dans tous ses rêves, dans toute une ode pure et lyrique. Et dans une énergie écrasante et virevoltante, légère et terrifiante. Incroyable. Ce livre est une histoire d'Amour, une ode à ce sentiment clair et unique qui vous transporte en vous-même et en l'autre, comme deux étoiles brisées. Ce livre est l'histoire d'histoires, qui par son universalité et cette histoire d'Amour parle à tout le monde : petits et grands, moyens et vieux, morts et vivants. L'Amour, tout simplement. Celui des sens, de goûter des mets délicieux, de regarder les couleurs éclatantes du harem, d'écouter les cris et les rires, les pleurs et les soupirs, de toucher les tuniques, les pierres, l'eau ou les plantes, de fermer les yeux et de sentir l'odeur des grands arbres, des fleurs immortelles et des cuisines grouillantes. Celui des plaisirs simples, comme des bonheurs les plus grands. Celui de l'amitié, de la famille, des étoiles et de la nuit. Celui d'Aimer, avec une Majuscule, comme un OVNI. Aimer éternellement. Ce livre est la mille et seconde nuit de Schéhérazade. Pauline Alphen s'impose ici comme une conteuse hors pair et sensible, et montre, avec beauté et talent, à quel point elle sait raconter les histoires. Avec un ton merveilleusement sublime et des mots uniques, elle s'affirme en écrivaine adroite et avec une magie légère mais parfaitement dosée. Je suis sous le charme de cette plume qui me montre à quel point elle est magicienne, et qui écrit un texte avec ici un incroyable jeu sur les mots. Pour finir, les illustrations sont la cerise sur le gâteau, les vitraux du sérail, les perles d'une robe comme celle du Sultan... Magnifiques et incroyables. Le seul regret est qu'il n'y en ait pas plus, elles sont à couper le souffle par leur poésie entre douceur et abondance, émotion et profondeur. Ainsi, ce petit roman est un coup de coeur qui chavirera les cœurs... il vous emporte dans un flot de souvenirs, d'instants, et de projets. Il vous plonge au milieu d'émotions intenses et de personnages hauts en formes et extravagances. Pauline Alphen comme Charlotte Gastaut décrit un univers coloré et riche habituellement peut-être assez sombre, et finalement, elles n'oublient pas l'essentiel : voir tout cela par une lunette colorée. Des lieux superbes aux personnages excellents, on rit, on s'émerveille, on applaudit. Un petit chef d'œuvre tant par le texte que par les dessins. A lire, écouter, chanter, rêver...