Vous êtes ici

L'expression des sentiments

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

à voir

Françoise Nyssen présente "Plaisir et nécessité"

Laetitia Colombani présente "Les Victorieuses"

Véronique Olmi présente "Bakhita"

Oscar Coop-Phane présente "Le Procès du cochon"

Simon Liberati présente "Occident"

Niels Labuzan présente "Ivoire"

Julien Blanc-Gras présente "Comme à la guerre"

Mahir Guven présente "Grand frère"

Émilie de Turckheim présente "Le Prince à la petite tasse"

Audiolib : retour en images sur la soirée des 10 ans et la remise du prix 2018

A lire aussi

Après deux premiers romans très remarqués, L’Éveil et Toni (Stock), la jeune Line Papin poursuit son chemin en littérature sous le regard...

19 Avril 2019

Après le succès phénoménal de La Tresse dès sa parution en grand format et encore actuellement en poche, Laetitia Colombani reviendra en librairie le...

04 Avril 2019

Best-seller de l’année 2018, La Chambre des merveilles de Julien Sandrel, paru chez Calmann-Lévy et désormais disponible au Livre de Poche,...

Avis des lecteurs

 
5/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
deetek
3.42
25 Décembre 2016
Publié sur
Récit touchant plein de pudeur d'un grand enfant qui a manqué d'amour par sa mère. Une fois cette femme qui a toujours été dur meurt il fais preuve de fierté à son égard, de tendresse et aussi peut êt.....
claudine42
3.42
30 Janvier 2015
Publié sur
Ce petit livre intense, écrit au bord des larmes, réussit à éviter le pire travers du genre qui est le pathos. Il révèle un homme fragile. Elevé dans le rejet du chagrin par celle-là même qui, aujou...
kiki23
3.42
27 Août 2014
Publié sur
Dans ce livre, le journaliste Patrick Poivre d'Arvor se retourne sur son enfance et principalement sur ses relations avec sa mère. Ce petit ouvrage m'a profondément touchée, probablement parce que .....
4
Publié sur
MARIBELLE.A
5/5
03 Avril 2015
Publié sur
Un très bel hommage d'un fils orpheline à sa mère adorée. Du PPDA trout simplement, toujours aussi touchant quand il s'agit de parler d'amour.